Page 1 sur 3

Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : mar. 05 nov. 2019, 18:10
par AdoramusTe
La Conférence des évêques de France a reçu de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le décret de confirmatio de la traduction de la troisième édition typique du Missel Romain.
Cette édition sera mise en application pour l’Avent 2020 et devenir définitive dans les paroisses de France à partir du lundi 24 mai 2021 mémoire de « Marie, Mère de l’Église » ou lundi de Pentecôte.

Malgré certaines améliorations, telles que le retour du "consubstantiel" dans le Crédo de Nicée Constantinople (qui n'est guère plus utilisé dans les paroisses de nos jours), on notera l'introduction quasi généralisée de l'écriture inclusive insupportable "frères et sœurs" et l'Orate Fratres amélioré mais l'ancien toujours en option.

Plus d'informations ici : https://www.riposte-catholique.fr/archives/153863

Le PDF du missel : https://framadrop.org/r/ztqJeb72zq#JFCT ... UY2Sdz/8A=

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : jeu. 07 nov. 2019, 15:20
par PaxetBonum
AdoramusTe a écrit :
mar. 05 nov. 2019, 18:10
on notera l'introduction quasi généralisée de l'écriture inclusive insupportable "frères et sœurs" et l'Orate Fratres amélioré mais l'ancien toujours en option.
Euh… rassurez moi AdoramusTe, l'écriture inclusive s'étend à tous les textes ?
A-t-on le droit à une écriture qui rend les textes illisibles pour tout un chacun-e comme dans les plus sombres textes des adeptes du féminisme ?

Kyrie Eleison !

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : lun. 18 nov. 2019, 23:39
par Solvertune
Bonsoir,

Dommage le lien pour le PDF ne fonctionne pas (Il semble que la clé dans votre URL soit incorrecte. Veuillez vérifier votre URL.)
Merci quand même.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : mar. 19 nov. 2019, 0:24
par LaudamusTe
Aïe, l'Orate fratres optionnel... C'est comme le canon romain, il ne sera ainsi pratiquement jamais dit... Ou bien suis-je mauvaise langue, on peut toujours espérer !

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : dim. 24 nov. 2019, 0:35
par AdoramusTe

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : dim. 24 nov. 2019, 18:54
par Carhaix
Il y a une instabilité chronique, dans les textes liturgiques, depuis l'époque du Concile, qui me semble poser, quoiqu'on en dise, problème.

On pond une version du Notre-Père, décriée par le mouvement tradi ("ne nous soumets pas à la tentation")
Cinquante ans plus tard, on finit par corriger cette erreur, mais par une espèce d'orgueil incroyable, pour ne pas donner raison aux tradi, et ne pas reconnaître s'être trompé, on évite de reprendre l'ancienne formule pour pondre une nouvelle formule que personne n'a jamais utilisée.
Et là, ça continue avec le Credo, et diverses autres choses.

Comment voulez-vous nous convaincre de la bonne foi des artisans de la réforme liturgique ? Un beau jour, il faudra bien remettre tout ça à plat. On n'y échappera pas, je suis désolé...

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : dim. 24 nov. 2019, 19:37
par AdoramusTe
Carhaix a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 18:54
Comment voulez-vous nous convaincre de la bonne foi des artisans de la réforme liturgique ? Un beau jour, il faudra bien remettre tout ça à plat. On n'y échappera pas, je suis désolé...
Ça ne marchera plus en imposant quoique que ce soit d'en haut. La remise a plat ne peut se faire que par la sélection naturelle : les arbres pourris finissent pas mourir.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : dim. 24 nov. 2019, 21:13
par Carhaix
AdoramusTe a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 19:37
Carhaix a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 18:54
Comment voulez-vous nous convaincre de la bonne foi des artisans de la réforme liturgique ? Un beau jour, il faudra bien remettre tout ça à plat. On n'y échappera pas, je suis désolé...
Ça ne marchera plus en imposant quoique que ce soit d'en haut. La remise a plat ne peut se faire que par la sélection naturelle : les arbres pourris finissent pas mourir.
J'entends cette théorie depuis des années. Mais je vois plutôt une triste conséquence dont personne n'aura à se réjouir, pas même les tenants de la Tradition.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : dim. 24 nov. 2019, 21:29
par AdoramusTe
Carhaix a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 21:13
J'entends cette théorie depuis des années. Mais je vois plutôt une triste conséquence dont personne n'aura à se réjouir, pas même les tenants de la Tradition.
Croyez-vous que les exhortations (du type Redemptionis Sacramentum) de Jean-Paul II aient changé quoi que ce soit aux célébrations liturgiques ?
On peut publier autant de nouveaux missels que l'on veut, seront-ils mieux mis en oeuvre que les précédents ?
A mon avis, Benoit XVI l'a bien compris, c'est pourquoi il a libéralisé l'ancien missel plutôt que d'en publier un nouveau qui ne serait pas accueilli.

Cela ne veut pas dire qu'il ne restera que des paroisses utilisant l'ancien missel, mais qu'il ne peut rester que des paroisses où la foi est célébrée à l'ancienne. A ce moment là, le missel pourra évoluer dans la paix et l’obéissance aux normes. Mais il faudra d'abord couper les branches mortes et ça prendra du temps.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : mar. 26 nov. 2019, 23:26
par Altior
Un article sur la nouvelle traduction politiquement correcte, ici.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : mar. 26 nov. 2019, 23:38
par AdoramusTe
Concernant l'Orate Fratres, la nouvelle traduction est fautive.

Le latin dit :
Orate, fratres, ut meum ac vestrum sacrificium acceptabile fiat apud Deum Patrem omnipotentem
La nouvelle traduction dit :
Priez, frères (et soeurs) : que mon Sacrifice, et le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout puissant.
Elle laisse croire qu'il y a deux sacrifies : le sacrifice du prêtre et le sacrifice des fidèles.

Or la traduction correcte, que l'on trouve dans tous les missels des fidèles est :
Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Il s'agit bien du même sacrifice.

Cela aurait été si simple de reprendre des traductions existantes !

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : mer. 27 nov. 2019, 13:04
par Deo Gratias
AdoramusTe a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 23:38
Concernant l'Orate Fratres, la nouvelle traduction est fautive.

Le latin dit :
Orate, fratres, ut meum ac vestrum sacrificium acceptabile fiat apud Deum Patrem omnipotentem
La nouvelle traduction dit :
Priez, frères (et soeurs) : que mon Sacrifice, et le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout puissant.
Elle laisse croire qu'il y a deux sacrifies : le sacrifice du prêtre et le sacrifice des fidèles.

Or la traduction correcte, que l'on trouve dans tous les missels des fidèles est :
Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Il s'agit bien du même sacrifice.

Cela aurait été si simple de reprendre des traductions existantes !
Traduction qui s'éloigne considérablement de la version typique de 2002. C'est sans doute une des cause du motu proprio Magnun Principum, qui laisse plus de liberté dans les traductions. Encore un texte calamiteux de François. Le pauvre cardinal Sarah a du avaler bien des couleuvres.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : sam. 30 nov. 2019, 10:59
par Deo Gratias
J'ai acheté le document qui présente cette nouvelle traduction aux éditions Mame-Magnificat et AELF, sur amazon. Il parait que ce texte peut encore être amendé. J'espère que ça sera dans le bon sens.

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : sam. 30 nov. 2019, 16:00
par AdoramusTe
Deo Gratias a écrit :
sam. 30 nov. 2019, 10:59
J'ai acheté le document qui présente cette nouvelle traduction aux éditions Mame-Magnificat et AELF, sur amazon. Il parait que ce texte peut encore être amendé. J'espère que ça sera dans le bon sens.
Je n'y crois pas :/

Re: Validation de la nouvelle traduction du missel

Publié : sam. 30 nov. 2019, 22:33
par Carhaix
AdoramusTe a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 21:29
Carhaix a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 21:13
J'entends cette théorie depuis des années. Mais je vois plutôt une triste conséquence dont personne n'aura à se réjouir, pas même les tenants de la Tradition.
Croyez-vous que les exhortations (du type Redemptionis Sacramentum) de Jean-Paul II aient changé quoi que ce soit aux célébrations liturgiques ?
On peut publier autant de nouveaux missels que l'on veut, seront-ils mieux mis en oeuvre que les précédents ?
A mon avis, Benoit XVI l'a bien compris, c'est pourquoi il a libéralisé l'ancien missel plutôt que d'en publier un nouveau qui ne serait pas accueilli.

Cela ne veut pas dire qu'il ne restera que des paroisses utilisant l'ancien missel, mais qu'il ne peut rester que des paroisses où la foi est célébrée à l'ancienne. A ce moment là, le missel pourra évoluer dans la paix et l’obéissance aux normes. Mais il faudra d'abord couper les branches mortes et ça prendra du temps.
Ce que je veux dire, c'est que le jour où cette prédiction se réalisera, les catholiques seront une infimes minorité au milieu d'une société au mieux indifférente.

Satan aura atteint son but.