L'anticonformisme

Epistémologie - Logique - Écoles - Ontologie - Métaphysique - Philosophie politique
Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

L'anticonformisme

Message non lu par Ermite moderne » dim. 24 janv. 2021, 22:10

Bonjour,

J'aimerais discuter avec vous sur ce sujet, car je présente une forme d'anticonformisme.
Je ne sais pas si j'ai choisi le bon endroit. Mais c'est ma " philosophie " en tout cas.
Mon anticonformisme est sociétal. J'ignore si il existe un terme pour cette vision des choses.

Mais voilà, je voudrais parler des dégâts que peuvent faire un certain conformisme et parfois, de la nécessité de déroger à certaines règles.
Je pense à un cas très spécifique : le jour où on nous implantera une puce. La fameuse marque dans la main droite et le front. Et c'est valable pour d'autres choses mais cet exemple me paraît très pertinent. Je pense que quand ça arrivera, il faudra transgresser le système pour mieux respecter les valeurs chrétiennes.

J'aimerais ajouter qu'on est jamais QUE anticonformiste. Tout anticonformisme implique un conformisme. C'est seulement ce en quoi on
refuse de se conformer qui change. Ainsi, en étant très anticonformiste envers notre société et ses préceptes, on peut être très conformiste
envers nos croyances religieuses. Et inversement.

Donc voilà, j'anticipe un peu, mais que comptez-vous faire si un jour on vous force à avoir une puce pour faire vos courses, et subvenir à vos besoins primaires ?

Vous conformez à ces règles ( diktats ) ? Pas moi.

Conséquence indirecte : je ne veux pas de maison dont je serais le propriétaire ( j'habite chez mes parents) et j'ai un rapport avec l'argent très personnel. Je n'écoute plus de metal. J'essaie de rester chaste. ( à l'heure où la débauche est encouragée régulièrement )

J'ai des opinions qui ne sont pas du tout bienpensantes.

j'aimerais savoir ce que vous pensez de l'anticonformisme, de ses formes, de sa relation avec le christianisme.

Cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

feufollet
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : jeu. 04 févr. 2021, 18:09

Re: L'anticonformisme

Message non lu par feufollet » ven. 05 févr. 2021, 13:08

Re-Bonjour Ermite moderne (c'est un bien joli pseudo que vous avez là).

Le sujet est intéressant. Vous précisez à juste titre qu'il n'y a pas d'anticonformisme sans conformisme. Allons plus loin : l'anticonformisme lui-même peut dégénérer en conformisme !

Alors distinguons deux choses : d'une part l'anticonformisme réel, c'est-à-dire le fait de tenir des positions minoritaires, peu ou mal appréciées de la majorité de la population, dans quelque domaine que ce soit (religion, art, politique...)
Par exemple, un catholique pratiquant aujourd'hui en France est un anticonformiste... (mais il y a deux cent ans, le même catholique eût été conformiste, bien sûr).

Et puis d'autre part, l'anticonformisme formel, de façade : donc l'adoption d'une posture qu'on imagine ou qu'on voudrait minoritaire, mais qui ne l'est pas vraiment... Par exemple, les féministes modernes :siffle:

Enfin, pour ce qui est du sujet un peu différent que vous évoquez (l'implantation future, et hypothétique, de puces électroniques dans le corps, à des fins de contrôle de la population), j'ignore si l'anticonformisme est le terme qui convient. Il s'agit plutôt ici de soumission ou d'apathie politique.
Or on peut être conformiste en politique (par exemple, voter au centre-gauche ou centre-droit) et néanmoins refuser ne serait-ce que de se faire vacciner, sans parler de se faire implanter une puce électronique.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: L'anticonformisme

Message non lu par Ermite moderne » ven. 05 févr. 2021, 13:15

Re-bonjour feufollet,

Oui, j'anticipe beaucoup et sans preuve en plus. :-D

Et oui, je suis d'accord avec votre réflexion cette fois. Sur à peu près tout.
Je me fais surtout du soucis par rapport au fait que notre libre-arbitre est
toujours moins respecté. J'ai du mal à croire au concept de " démocratie "...

Pour la politique, je ne m'y intéresse pas. Je me définis - peut-être à tort -
apolitique. Donc, la politique je refuse d'y porter mon grain de sel estimant
que je ne veux pas être gouverné par des gens en qui je ne fais pas confiance. ( désolé, je suis direct)

Après il y a très vraisemblablement des exceptions parmi les politiciens, mais je n'y crois pas...
Je préfère être gouverné par Dieu.

Voilà, en gros ma pensée. Qui rejoint plutôt bien la vôtre apparemment.

Cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: L'anticonformisme

Message non lu par gerardh » dim. 07 févr. 2021, 18:38

__

Bonjour Ermite Moderne, vous demandez ;
Donc voilà, j'anticipe un peu, mais que comptez-vous faire si un jour on vous force à avoir une puce pour faire vos courses, et subvenir à vos besoins primaires ?
Cela n'arrivera pas aux chrétiens.

Par ailleurs, vous faites bien de ne pas vous intéresser à la politique. Jésus a dit "cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et le reste vous sera accordé par surcroit". Aussi "rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu" : Jésus ne faisait pas de politique.

__

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: L'anticonformisme

Message non lu par Ermite moderne » lun. 08 févr. 2021, 3:18

Bonjour gerardh.

Vous faites peut-être allusion à l'enlèvement de l'église... ou pas ?

Si c'est le cas, j'ai un peu de mal avec ce concept.

Pourriez-vous m'en dire plus sur votre phrase " Cela n'arrivera pas aux chrétiens. " ?

Cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2044
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'anticonformisme

Message non lu par Altior » lun. 08 févr. 2021, 8:05

Bonjour, Ermite moderne!
Ermite moderne a écrit :
dim. 24 janv. 2021, 22:10


J'aimerais ajouter qu'on est jamais QUE anticonformiste. Tout anticonformisme implique un conformisme. C'est seulement ce en quoi on
refuse de se conformer qui change.
Mais bien sûr. Comme disait un philosophe: Sortir d'un vieux cadre c'est entrer dans un cadre nouveau. Prenons la génération hippy par exemple. En 1968, celui qui voulait être anticonformiste adoptait l'athéisme (ou le bouddhisme), portait des jeans couverts d'une longue chemise en lin, écoutait The Beatles et apprenait l'anglais. En 2021, celui qui veut être anticonformiste adopte le christianisme, porte le scapulaire, écoute du grégorien et apprend le latin (ou du moins l'espagnol).

Bon, il est vrai que si la motivation s'arrête là, on n'est pas encore sorti de l'auberge. Espagnole...
Donc voilà, j'anticipe un peu, mais que comptez-vous faire si un jour on vous force à avoir une puce pour faire vos courses, et subvenir à vos besoins primaires ?
Il se peut que nous soyons un jour obligés de le faire. Je ne vois par pourquoi, si nous sommes obligés de nous faire vacciner, nous ne pourrons pas être obligé de nous injecter une puce. Pour notre bien, tout à fait...
Déjà je note qu'on a des difficultés à vivre sans carte bancaire. Je note que de plus en plus, année après année, des choses que je faisais avant par chèque ou en espèces (en tout cas pour lesquelles j'avais le choix) je ne peux plus les faire sans carte bancaire. Voici le premier pas accompli. Le deuxième sera tout naturel: au lieu de garder la carte bancaire dans la poche, on la gardera sous la peau. N'est-ce pas plus sûr comme ça ?
Conséquence indirecte : je ne veux pas de maison dont je serais le propriétaire
Je pense que c'est le bon choix. Je suis le propriétaire de la même maison où j'étais le locataire avant. Eh bien, j'étais plus heureux avant. Ma vie était plus simple. Pour tout souci, je téléphonais au propriétaire. Maintenant c'est plus compliqué. Et je ne parle pas seulement des travaux à faire, mais il devient plus compliqué de changer de travail, de changer de domicile, mis à part le fait que je dois bosser pour le bien être de mon banquier.
J'essaie de rester chaste.
Là, franchement vous êtes anticonformiste...


Que le bon Dieu vous bénisse, cher frère en Christ!

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: L'anticonformisme

Message non lu par Ermite moderne » lun. 08 févr. 2021, 8:39

Bonjour Altior,

Pour l'éventualité qu'on soit forcé d'avoir une puce sous la peau, n'est-ce pas se soumettre aux ordres
de l'argent ? Il me semble qu'il y a des passages très clairs là-dessus, on ne peut avoir deux maîtres :
Dieu et l'argent. Soit on méprise l'un, soit on méprise l'autre.

Ce serait adhérer à un matérialisme extrême, à mon sens. Il me semble donc naturel de refuser
cela. Il faut avoir confiance en Dieu, je pense, et se méfier de quelque chose qui n'est franchement
pas de bon augure. Se laisser pucer docilement, je trouve que c'est un peu comme vendre
son âme au Diable. ( encore une fois, je suis direct )

En plus, qu'en est-il de notre fameuse démocratie ? Tant vantée ? Si on nous y oblige, avec le prétexte
de ne plus pouvoir acheter avec, on est franchement plus libre !

Cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités