Légalisation du cannabis ?

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)

Faut-il autoriser la consommation de cannabis ?

Oui
7
18%
Non
31
82%
 
Nombre total de votes : 38

lemoni
Ædilis
Ædilis
Messages : 45
Inscription : ven. 12 juil. 2019, 21:41

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par lemoni » mar. 23 juil. 2019, 10:40

Une addiction ayant des effets bien plus dévastateurs que le cannabis, il y a un consensus sur ce sujet. Même la dépendance à l'alcool est éminemment plus rapide que à celle du cannabis, idem pour la cigarette.
PaxetBonum a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 8:48
Vous pensez aussi l'appliquer aux réseaux de prostitution et pédophiles ?
Il est aisé de faire tomber les narco trafiquants si on en a la volonté.
Mais là par contre pour vous il y a un rapport?! Entre permettre aux gens de consommer une herbe moins violente et addictive qu'une flopée de drogues légales (médicaments codéinés, alcool, clope) et laisser libre court au viol d'enfant, pour vous c'est vraiment le même genre de chose? Excusez-moi mais c'est n'importe quoi.
PaxetBonum a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 8:48
Bon je vois le niveau de discussion où vous voulez me mener, je ne vous suivrais pas.
Les médicaments reçoivent une AMM après de longues études, ils ont une visé thérapeutique et ne sont pas qualifiés de "drogue" mais certaines classes thérapeutiques appartiennent aux stupéfiants. Les risques en sont connu et chaque prescripteur est tenu d'évaluer le bénéfice risque pour son patient. Dois-je aussi rappeler qu'ils sont employés à but curatif ?
Le cannabis aussi sers à but thérapeutique dans les états où il est légalisé aux USA, c'est indéniable que la beuh soulage les douleurs des patients atteint de divers pathologies, même s'il est évident que certains personnes veulent juste en fumer pour les effets relaxant...

Et le fait que les médicaments soient prescrits par des médecins et qu'ils aient été testé en laboratoire pendant des années ne les rend pas moins dangereux hein. A votre avis comment ça se fait qu'on puisse se suicider aux médicaments s'ils sont tant "inoffensifs" que vous le prétendez? Dans mon entourage j'ai j'ai connu des gens qui ont été détruits par leur antidépresseurs ou leur régulateur d'humeur qui les rendait vraiment étrange. D’ailleurs la plupart des des drogues aujourd’hui étaient à la base des médicaments. Genre l’héroïne était réservé à l'usage medecinal avant quelle soit remplacé, jusqu'en 1914 on en trouvait en vente libre en pharmacie... pareil pour la morphine qu'on distribue dans les hôpitaux mais qui reste très dangereuse et addictive, bien qu'elle soit légale dans un carde restreint.

Sinon l'alcool tue à elle seule plus de 41 000 personnes en France par an, si ça ce n'est pas une drogue alors je sais pas ce qu'est une drogue... Que ce soit classé stupéfiant ou non vous niez l'évidente toxicité de ce produit pour rendre plus légitime votre approche du cannabis, ce qui est bien entendu assez malhonnête.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 juil. 2019, 14:16

lemoni a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 10:40
Mais là par contre pour vous il y a un rapport?! Entre permettre aux gens de consommer une herbe moins violente et addictive qu'une flopée de drogues légales (médicaments codéinés, alcool, clope) et laisser libre court au viol d'enfant, pour vous c'est vraiment le même genre de chose? Excusez-moi mais c'est n'importe quoi.
Je répondais à votre argument : "Milliards de dollars qu'ils prennent à la place des narco' trafiquants, légaliser c'est leur couper l'herbe sous le pied. Perso' je préfère qu'un commerce lucratif soit engendré pour alimenter l'économie de notre nation, plutôt qu'il serve des pourritures."

C'est vous qui prenez comme argument de la légalisation du cnnabis le fait de "couper l'herbe sous le pied" des trafiquants pour alimenter l'économie nationale "plutôt qu'il serve des pourritures".
Je vous demande donc si vous envisagez la même chose avec la prostitution,, le tourisme sexuel, la pédophilie…
On pourrait là aussi 'couper l'herbe sous le pied' et récupérer l'argent à la place des 'pourritures'.

Bref pour moi récupérer l'argent en devenant le criminel n'est pas une option pour l'état.
lemoni a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 10:40
Le cannabis aussi sers à but thérapeutique dans les états où il est légalisé aux USA, c'est indéniable que la beuh soulage les douleurs des patients atteint de divers pathologies, même s'il est évident que certains personnes veulent juste en fumer pour les effets relaxant...
Encore une fois comparer l'usage de stupéfiant pour traiter des malades et l'usage illégal de drogues est une aberration.
Je pourrais aussi vous dire que dans la nature il y a de nombreuses substances toxiques et invalider ainsi le fait de manger…
En rien on ne peut comparer l'usage médicale et l'usage dévoyer d'un principe actif.
Si vous militez pour l'autorisation d'usage médical du cannabis, ce n'est pas ici le sujet.
Evidement dans ce cadre, le cannabis, comme tout autre substance, n'a qu'à suivre le processus légal d'obtention d'une AMM et personne n'y retrouvera à redire (moi le premier).
lemoni a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 10:40
Sinon l'alcool tue à elle seule plus de 41 000 personnes en France par an, si ça ce n'est pas une drogue alors je sais pas ce qu'est une drogue... Que ce soit classé stupéfiant ou non vous niez l'évidente toxicité de ce produit pour rendre plus légitime votre approche du cannabis, ce qui est bien entendu assez malhonnête.
Merci de ne pas me calomnier.
Je vous mets en devoir de me citer à un quelconque moment où j'aurai prétendu que l'alcool ne pouvait en aucun cas être toxique.

De mon côté je vais m'amender après avoir consulté drogue info service, ils classent l'alcool dans les drogues car comme modificateur du psychisme. (même si mon esprit scientifique trouve cela abusif au regard de la classe chimique).
Soit, l'alcool est une drogue.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

lemoni
Ædilis
Ædilis
Messages : 45
Inscription : ven. 12 juil. 2019, 21:41

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par lemoni » mar. 23 juil. 2019, 16:01

Vos comparaisons sont illogiques. Surtout qu'on pourrait dire le même de l'alcool, en suivant ce raisonnement: "et si on légalise l'alcool pour endiguer les ventes illicites d'Al Capone, pourquoi pas la pédophilie comme ça les trafiquants d'enfants auront moins d'argent", vous voyez bien que ca n'a strictement aucun sens... Les gens ne sont pas stupides au point de ne pas savoir faire la distinction entre un produit prohibé pour des raisons commerciales et un truc aussi fondamentalement immoral que le trafic sexuel d'enfant. Enfin soyez raisonnable... Vos comparaisons laissent penser que c'est du même acabit, ce qui bien entendu est complètement faux en plus d'être manipulateur dans le sens ou ça laisse penser que vos exemples sont cohérents entre eux alors qu'un des deux fait l'apologie de la libre commercialisation d'un substance guère plus nocive que les autres drogues déjà en vente libre... et l'autre fait l'apologie de la pédophilie.

Dailleurs l'état est déjà "criminel" quand il autorise la vente de médocs dangereux, de cigarettes et dalcool. Ce que je demande, c'est de la cohérence et de la justesse surtout quand on sait que le cannnabis est moins pire en effets secondaires négatifs que les trois drogues citées ici. Cet acharnement contre le cannabis n'a donc aucune légitimité apparente.

Je pourrais aussi vous dire que dans la nature il y a de nombreuses substances toxiques et invalider ainsi le fait de manger…
Non, encore un sophisme: par définition toutes les drogues sont naturelles puisque la matière première qui sert à leur confection est forcément issue de la nature. Même une drogue de synthèse trouve ses bases génétiques dans un produit naturel. Effectivement il y a des substances toxiques dans la nature, personne ne le nie. Certains champignons ou plantes peuvent nous tuer si on en ingère, tout le monde le sait. Or ce n'est pas le cas du cannabis, car comme déjà démontré on ne meurt pas d'overdose de cannabis. En revanche, c'est possible avec un tas de drogues "légales" validées par votre AMM à laquelle vous semblez octroyer une confiance aveugle.

Et si l'usage récréatif de cannabis est une abération pour vous, alors le verre de vin que vous buvez à table en est une, aussi.

Content de voir que vous avez reconnu votre erreur sinon.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 juil. 2019, 16:30

lemoni a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 16:01
En revanche, c'est possible avec un tas de drogues "légales" validées par votre AMM à laquelle vous semblez octroyer une confiance aveugle.
Les AMM définissent les indications et les conditions d'utilisation des substances.
Ceux qui en font un usage dévoyé en sont responsables.
Vous pouvez acheter une voiture pour partir en vacances ou pour aller écraser des gens à Nice…
lemoni a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 16:01

Et si l'usage récréatif de cannabis est une aberation pour vous, alors le verre de vin que vous buvez à table en est une, aussi.
Primo le vin est une boisson, là où le cannabis n'apporte rien de positif à l'organisme.
Secundo le Seigneur a bu du vin, en a miraculeusement créé, et a institué le sacrement de l'Eucharistie avec. Cela me suffit pour savoir que le vin est légitime.
Tertio je ne bois pas de vin à table, ma consommation annuelle ne doit pas dépasser 1 bouteille…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10533
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par Cinci » mar. 23 juil. 2019, 16:58

Carhaix :

Abrutir le peuple est l'un des objectifs
Je suis plutôt d'accord avec ce jugement lapidaire.

:oui:



Oui ...

Il me serait "assez" difficile de voir d'un bon oeil la normalisation et banalisation du produit récréatif. J'y verrais un très mauvais signal à diffuser dans la population. La volonté de politiciens de s'aboucher ouvertement de quelque façon avec le circuit de la vente de la drogue exotique se présente comme un symptôme supplémentaire de ce qui va mal. C'est l'argent l'argument ultime qui va faire foi de tout. Peu importe que le créneau puisse s'enraciner dans des travers humain peu glorieux (... paresse, fuite, irresponsabilité, refus d'assumer la réalité, contestation de la morale, individualisme outrancier ("Après moi le déluge !", "F ..k the World !"; "Merde aux beaux grands objectifs politiques communs !", etc.)

Le principal problème que je vois avec la fumerie hallucinogène c'est l'esprit de la contre-culture qui lui est associé depuis longtemps en Occident et qui, à ma connaissance, n'en fait que participer de la fameuse "culture de mort". Je trouve anormal que des politiciens puissent être suffisamment aveugles pour ne tenir aucun compte d'un facteur comme celui-là.

Il n'y a rien d'innocent dans le fait de rechercher délibérément un état de conscience altéré sérieusement et ce pour l'être en rupture avec la culture et la civilisation (religion compris) des intéressés.

On ne peut pas mettre le cannabis sur le même pieds que le vin pour se contenter de n'y voir que drogue et substance chimique équivalente. Ça, c'est ce qui s'appelle un point de vue réducteur et qui fait totalement l'impasse sur des éléments immatériels qui se rattachent à notre civilisation. C'est que le vin comme la culture de la vigne et son intégration (le produit de) dans notre alimentation fait partie du développement de nos propres société civilisés depuis le Père Noé, Mathusalem et cie. La connotation du vin dans notre civilisation ne présente rien de négatif, transgressif, délinquant, en rupture, etc.

Autrement ...

C'est sûr qu'en terme de désagrément social ou coût négatif engagé par le réseau public de la santé c'est l'alcoolisme qui va se révéler comme un effet secondaire non voulu plus lourd à supporter actuellement que ne le serait les frais de santé relatifs à l'intoxication causé par le cannabis, et probablement aussi parce qu'il y a infiniment plus de buveurs d'alcool qu'il peut y avoir de fumeurs de haschisch par chez nous. Le problème moral posé par une consommation excessive et dévoyée de l'alcool me paraît être à la fois plus simple et d'une autre nature que celui impliqué par la consommation de dérivés d'une plante hallucinogène. Le vin est un aliment contrairement au haschisch.

Quant à un potentiel effet perturbant sur le psychisme ou la santé mentale d'une certaine fraction de la population, il me semble correct de dire que le haschisch présente certains risques que l'on ne rencontre pas avec l'alcool. Et même si de ce côté on ne parlerait toujours que d'une minorité de sujets pouvant se révéler victimes.

J'ai déjà connu une jeune femme convertie chrétienne et ayant pu traverser une adolescence rock'n roll avec consommation de haschich à la clé. Il ne lui aura pas fallu consommer longtemps le produit pour se retrouver un jour à l'hôpital et en proie à une crise de délires paranoïaques et autre. Plus tard, devenue chrétienne et absolument rétive et adversaire jurée de cette drogue hallucinogène, elle aura fait sévèrement défense à ses deux ados de ne jamais toucher à ça. L'un des deux, plus rebelle que son frère, aura consommé "quand même" cette drogue à l'insu de sa mère. Il se sera retrouvé lui aussi aux urgences et pour la même raison que sa mère à l'époque. Ses parents l'ont finalement placé dans un centre de désintoxication. Lors d'un congé autorisé, il en aura profité pour se suicider. C'était il y a environ deux ans. 16 ans. Mort à 16 ans, le petit bonhomme.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 juil. 2019, 17:06

Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

lemoni
Ædilis
Ædilis
Messages : 45
Inscription : ven. 12 juil. 2019, 21:41

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par lemoni » mar. 23 juil. 2019, 17:14

Je ferai une réponse approfondie plus tard dans la soirée, mais je pense qu'il y a pas mal de confusions à démêler ici...

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1784
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par Carhaix » mar. 23 juil. 2019, 17:17

En fait, il y a un signe indéniable, quoiqu'indirect. Un jour, j'ai regardé récemment un Journal télévisé. Je n'en avais pas vu depuis des années, ou du moins avec attention. Quel choc. Le JT, aujourd'hui, est une suite ininterrompue de micro-trottoirs sur des sujets plus imbéciles les uns que les autres. Ce que Madame Michu pense de la météo en été et les vacances à la plage. Ce que le Père Lamerlu pense de la pluie en automne. Et ainsi de suite tout le long. La météo est de très loin le sujet le plus important (mais traité de la façon la plus stupide qui soit). Aucun sujet sérieux n'est abordé. Strictement aucun.

Je me dis que je suis tombé sur le mauvais JT. Mais non, le lendemain, même tableau. En fait, tel est le format actuel de cette émission d'information.

Et tout cela présenté tout sourire par un présentateur à la mine sympathique qui n'a pas l'air de se rendre compte que ses 35 minutes d'émission sont complètement dénuées du moindre intérêt.

J'ai aussi remarqué que mes parents l'allument par réflexe, mais ils n'écoutent pas vraiment. Ils parlent en même temps, font autre chose. Alors qu'autrefois, on regardait religieusement le journal. Forcément, on est obligé de rester extrêmement passif devant un tel défilé de niaiseries qui n'apportent strictement rien. Obligé.

Alors, qu'est-ce à dire ? Quel est le sens de tout ça ? Si ce n'est que volontairement, on organise l'abrutissement des masses. Car je ne vois pas d'autres explications un tant soit peu rationnelles.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11274
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par Fée Violine » mar. 23 juil. 2019, 23:44

Carhaix, vous n'avez vraiment pas de chance. Que ce soit avec la messe ou avec la télé, on dirait que vous ne rencontrez partout que des expériences consternantes. Pardon pour le hors sujet, et merci pour le fou rire. ;)

(cela dit, je suis bien d'accord avec vous sur l'absence d'intérêt de la télé, opium du peuple)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10533
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par Cinci » mer. 24 juil. 2019, 0:29

Ce que vous conter à propos de votre expérience avec le journal télévisé n'est pas sans me rappeler le dire de Claude Pollin dans une conférence ("La persécution de coton") qui peut être regardé sur Youtube. Il abordait un peu cette question de l'abrutissement par la bande. Ce qu'il évoque serait quasiment à pisser de rire par la façon dont il l'évoque, si ce n'était si grave à quelque part. Il mentionnait le fait que tout était aplati et étant comme vecteur d'une même importance, sans non plus que l'on puisse dire où se trouverait la vérité dans tout ça.

https://www.youtube.com/watch?v=ktex5Nfa3O8

(mettre le curseur à la 38e minute et lire au moins jusqu'à 43e minute )

lemoni
Ædilis
Ædilis
Messages : 45
Inscription : ven. 12 juil. 2019, 21:41

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par lemoni » mer. 24 juil. 2019, 2:47

"dévoyé" est un terme non spécifique, s’enivrer au vin pourrait être interprété comme un acte dévoyé, là question est alors, pourquoi est-ce admis "socialement" quant bien même ce serait un désastre pour l'organisme et les neurones? Votre comparaison de la voiture est assez révélatrice d'une chose: la dose, c'est la dose qui importe, votre exemple met en lumière un degré d'intensité, un usage intensif et destructeur serait regrettable tout le monde est d'accord la dessus, mais remarquez que ça sort du sujet qui est la légalisation du cannabis en soi. L’alcool est légale et les alcooliques qui se gâchent leur propre existence au quotidien se comptent par centaines milliers rien qu'en France. Il y a aussi des dérives liées à l'utilisation intensive du cannabis, moi ma seule question c'est pourquoi l'un est toléré et pas l'autre, on est proutant sur deux vices qui se valent, et si on pousse un peu, ils ne se valent pas vraiment puisque l'alcool est d'avantage un danger (se référer aux études postées dans mon premier post ici)... La question est d'autant plus brûlante.
Le vin est une boisson, là où le cannabis n'apporte rien de positif à l'organisme.
Le vin est un aliment contrairement au haschisch.
Faux, le vin, comme tous les autres alcools contient de l'éthanol, c'est un mystère pour personne que l'éthanol a tendance à déshydrater le corps. Ce qui est l'inverse exacte de la désalteration que vous vantez comme une aspect utile pour le corps humain.., eh oui.., car l'alcool possède un effet diurétique. Donc en gros ça ne sert à rien à part enivrer...

Sinon, pour répondre à Cinci, je suis face à une personne qui souhaite militer contre quelque chose qu'elle ne connait pas, comme PaxetBonum qui orthographiait "canabis" sans le deuxième "n" trahissant ainsi une méconnaissance généralisé jusqu'au nom du produit dont il était question.. Vous semblez ne pas faire exception, car vous mentionnez une plante qui est, je cite "hallucinogène". Or le cannabis n'est pas, et n'a jamais été hallucinogène, personne n'hallucine en fumant du cannabis, personne. C'est juste un cliché tenace de la propagande anti-cannabis des années 70-80 que vous véhiculez sans vous renseigner.
On ne peut pas mettre le cannabis sur le même pieds que le vin pour se contenter de n'y voir que drogue et substance chimique équivalente. Ça, c'est ce qui s'appelle un point de vue réducteur et qui fait totalement l'impasse sur des éléments immatériels qui se rattachent à notre civilisation. C'est que le vin comme la culture de la vigne et son intégration (le produit de) dans notre alimentation fait partie du développement de nos propres société civilisés depuis le Père Noé, Mathusalem et cie. La connotation du vin dans notre civilisation ne présente rien de négatif, transgressif, délinquant, en rupture, etc.
Que le vin fasse partie de notre culture depuis l'antiquité ne le rend pas moins nocif, d'ailleurs on retrouve également des traces de consommation de chanvre depuis l’antiquité. Ce que vous avancez c'est un sophisme par antécédence. L'ancienneté de la consommation d'un produit toxique n’atténue en rien sa dangerosité. Pour reprendre les exemples peu scrupuleux de PaxetBonum: si la pédophilie était admise culturellement depuis l'antiquité, alors ce serait ok d'en faire usage aujourd'hui? Je ne pense pas.

Sinon votre histoire est assez triste, mais je ne vois pas en quoi le cannabis serait le responsable directe d'un tel drame? Le fait qu'un alcoolique se suicide rend l’alcool coupable de sa mort? Ne serait-il pas raisonnable d'accepter qu'un suicide soit motivé par des rouages complexes et multifactoriels prouvant parfois trouver leur origine dans des psychoses n'ayant absolument aucun lien avec la consommation de substance narcotiques quelconques?
PaxetBonum a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 17:06
https://fr.aleteia.org/2014/09/01/7-rai ... marijuana/
Ça c'est bourré de mauvais argument 1 il mentionne le cannabis de synthèse comme argument dissuasif pour arrêter de fumer, or la légalisation du cannabis n'est PAS la même chose que la légalisation des drogues de synthèses, ce qui est complètement différant d'un point de vue éthique. 2) il n'existe aucun cas d'overdose au cannabis recensé à ce jour, il existe des cas typiques de "bad trip" mais rien de létal. 3) des études sur la fertilité ont aussi prouvé que les fumeurs de cannabis avaient une plus grosse production de spermatozoïdes et qu'une utilisation modérée ne nuirait pas à la fertilité https://www.futura-sciences.com/sante/a ... ides-2600/ .. 4 les troubles de la mémoire sont des effets à court terme, en revanche, des effets prouvé de troubles de la mémoire à longue terme, il y a: mais que avec la consommation d'alcool. ;) 5) la paranoïa ne concerne que les gens ayant des tendances schizophrènes, ce que limite considérablement les victimes potentielles, même si c'est un souci à considérer sérieusement, je l'admets. Sinon 6) au sujet des infections, le muguet buccal est une infection bénigne sans danger létal, question n°1: le cancer est-il une maladie bénigne sans danger létal? Question N°2 quel drogue provoque le cancer selon la science? Petit a) l'alcool, petit b) le cannabis. Réponse: bah c'est l'alcool. Le dernier point de votre lien c'est un aveux de de manque de preuve d'effet... inutile de chercher plus loin pour comprendre à quel point cet article de type "top 10 "sensationnaliste est mauvais...

SergeA
Senator
Senator
Messages : 904
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par SergeA » mer. 24 juil. 2019, 7:40

Salut lemoni.

1) Vous dites :
... comme PaxetBonum qui orthographiait "canabis" sans le deuxième "n" trahissant ainsi une méconnaissance généralisé jusqu'au nom du produit dont il était question.
Un peu nul comme argument. Les fautes d’orthographe sont malheureusement de plus en plus présentes dans nos écrits : "c la fote dé nouvo moyens de comm où les zabréviations ont pris le déçu, de l'éducation ki va a volo, des correcteurs orthographiques qui imposent leurs versions, etc...".
Bon j’admets que vous savez tout cela, vous qui écrivez à la va comme je te pousse, avec au moins deux ou trois fautes d’orthographe par phrase. Visiblement vous êtes un expert. Donc évitez ce genre d'argument svp, car venant de vous ça fait tout drôle à lire.

2) Le cannabis est bien un hallucinogène.
Vous dites :
"...Or le cannabis n'est pas, et n'a jamais été hallucinogène, personne n'hallucine en fumant du cannabis, personne...."
En premier lieu, de nombreuses études le classifient ainsi, comme faisant partie de la grande famille des hallucinogènes. Faites quelques recherches et vous en conviendrez. De plus le fait de le "fumer" n'est pas un critère définissant son appartenance à cette famille des hallucinogènes. Le mode d'introduction importe peu. Vous pouvez le fumer, le manger, le boire même, ou vous l'introduire à votre façon, ce ne sera toujours pas un critère.
D'autre part, si vous n'êtes pas consommateur de ce cannabis, vous feriez mieux de vous taire car alors vous parleriez sans savoir, sans avoir expérimenté ( :-D ). Personnellement, je vous affirme que le cannabis est hallucinogène, ayant été consommateur pendant de longues années.
Il n'est pas seulement hallucinogène parce qu'il appartient à des familles de molécules ayant des structures chimiques particulières, capables d'agir sur des sites spécifiques du cerveau tels que les récepteurs des neurotransmetteurs, mais aussi parce qu'il peut vraiment générer des hallucinations, comme ce jour, où, marchant sur le parking de l'aéroport Gillot à St Denis de la Réunion, me croyant dans une grande surface, je cherchais un caddy pour faire mes courses et me plaignant que les rayons n'étaient pas très achalandés, je générais les rires hystériques de mes copains d'alors. Je ne m’étendrai pas plus sur le sujet, n'étant pas très fier de cette période de ma vie même si j'ai bien rigolé. :-D :( :mal:

3) Vous dites que ce serait rendre justice au cannabis de le légaliser vu que d'autres drogues plus néfastes (selon vous) ont pignon sur rue. Alors là, je suis à court d'argument.

4) Un chaman péruvien que j'ai fréquenté pendant deux ans, spécialisé dans le sevrage des addictions lourdes (héroïne, drogues chimiques, ...) m'a affirmé que le cannabis, sous ses aspects assez soft, était une drogue des plus redoutables. Même si extérieurement elle semble être assez anodine, elle induit à l'intérieur, au niveau de l'âme, une destruction lente et presque irréversible. Il faut des années pour s'en remettre. Le caractère "anodin" de cette drogue est bien l'effet miroir de sa réelle toxicité. Mais bien entendu, tout cela n'est ni scientifique, ni étayé par des rapports officiels.

....

5) Rassurez moi lemoni, vous n'avez pas comme habitude de revenir sur un forum sous un autre pseudo lorsque quelques temps plus tôt vous l'avez quitté sans avoir eu gain de cause ? Ce ne serait pas cool comme comportement. J'espère bien me tromper.
Vous semblez cependant être un bien drôle de zozo, et là encore, je parle en connaissance de cause, en étant un moi-même ; je sais reconnaître mes frères, même si ils s'ignorent ... si senior !
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

lemoni
Ædilis
Ædilis
Messages : 45
Inscription : ven. 12 juil. 2019, 21:41

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par lemoni » mer. 24 juil. 2019, 12:04

Je n'ai jamais prétendu être un expert en linguistique et je n'ai d'ailleurs jamais critiqué l'orthographe des autres, c'est vous qui l'avez fait avec votre attaque personnelle que je trouve assez infantile pour être tout à fait honnête avec vous. Je ne fais que relever la méconnaissance sur le sujet de mon détracteur, car j’estime que c'est assez révélateur de la situation qu'il ne sache même pas jusqu'à la dénomination dudit produit. Ce qui est un savoir tout ce qu'il y a de plus élémentaire, mais qui pourtant lui fait défaut.

Que vous soyez pas parfait en orthographe, qui suis-je pour le juger? Personne. Par contre quand le sujet du débat c'est le cannabis et que même ça vous arriver à mal l'écrire, ça met à la puce à l'oreille. Quand même.
SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
En premier lieu, de nombreuses études le classifient ainsi, comme faisant partie de la grande famille des hallucinogènes. Faites quelques recherches et vous en conviendrez. De plus le fait de le "fumer" n'est pas un critère définissant son appartenance à cette famille des hallucinogènes. Le mode d'introduction importe peu. Vous pouvez le fumer, le manger, le boire même, ou vous l'introduire à votre façon, ce ne sera toujours pas un critère.
Archi faux, le mode d’introduction fait varier les effets, l’ingestion et l'assimilation par l'estomac offre des effets plus intenses à retardement par exemple. Sinon, j'attends toujours ces nombreuses études que vous évoquez, si elles son si nombreuses, vous ne devriez avoir aucun mal à en trouver au moins une, j’attends donc de pied ferme.
SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
D'autre part, si vous n'êtes pas consommateur de ce cannabis, vous feriez mieux de vous taire car alors vous parleriez sans savoir, sans avoir expérimenté ( ). Personnellement, je vous affirme que le cannabis est hallucinogène, ayant été consommateur pendant de longues années.
Il n'est pas seulement hallucinogène parce qu'il appartient à des familles de molécules ayant des structures chimiques particulières, capables d'agir sur des sites spécifiques du cerveau tels que les récepteurs des neurotransmetteurs, mais aussi parce qu'il peut vraiment générer des hallucinations, comme ce jour, où, marchant sur le parking de l'aéroport Gillot à St Denis de la Réunion, me croyant dans une grande surface, je cherchais un caddy pour faire mes courses et me plaignant que les rayons n'étaient pas très achalandés, je générais les rires hystériques de mes copains d'alors. Je ne m’étendrai pas plus sur le sujet, n'étant pas très fier de cette période de ma vie même si j'ai bien rigolé.
Eh bien désolé de vous l'annoncer, mais ce n'est pas un effet spécifique à la plante, mais plutôt à vous:

https://www.stop-cannabis.ch/les-effets ... psychiques

On ne me reprochera pas l'orientation de mes sources, le site s'appelle "stop-cannabis", il n'est mentionné nulle part des hallucinations. Après, je ne vous traite pas de menteur: ok vous avez effectivement halluciné, d'accord. Moi en tout cas, je vous le dis, ça fait une vingtaine d'année que j'en fume régulièrement et je n'ai jamais halluciné, pas une seule fois. Il existe d'autres plantes qui sont effectivement connues pour être hallucinogènes, genre la salvia divinarium, la sauge des devins. Là tous ceux qui en ont fumé ont soit 1) eu aucun effet 2) ils ont halluciné. Mais il n'y a pas de doute sur les effets hallucinogènes de cette plante. Après vous parlez de récepteurs nerveux et de familles de molécules ayant des structures chimiques "particulières" ce qui est quand même vachement évasif, par particulières vous voulez dire quoi? Justement les neurotransmissions synaptiques servent à la transition d'information, le THC est une molécule connue pour interférer ce processus à court terme. Donc on dit vulgairement qu'il ralenti les gens. Mais ça n'a strictement rien à voir avec les hallucinations qui elles affectent le cortex visuel primaire. C'est notamment le cas de l'LSD.


SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
3) Vous dites que ce serait rendre justice au cannabis de le légaliser vu que d'autres drogues plus néfastes (selon vous) ont pignon sur rue. Alors là, je suis à court d'argument.
Faux, ce n'est pas "selon moi' c'est selon la science. Et oui ces drogues bien pires que la beuh sont effectivement en vente libre, il y a donc une incohérence évidente... Et surtout une illégitimité à la prohibition.
SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
Le caractère "anodin" de cette drogue est bien l'effet miroir de sa réelle toxicité. Mais bien entendu, tout cela n'est ni scientifique, ni étayé par des rapports officiels.
Et pourquoi donc à votre avis? Il y a bien une raison à cela ne pensez vous pas? Je veux dire si aucune publication scientifique n'a été capable de prouver sa "réelle" toxicité ... c'est peut être qu'il n'est tout simplement pas aussi toxique que ce que vous le pensez? Cette conclusion vous parait-elle raisonnable?

James
Senator
Senator
Messages : 756
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par James » mer. 24 juil. 2019, 12:43

Bonjour à tous mes chers frères et soeurs,
Carhaix a écrit :
mar. 23 juil. 2019, 17:17
En fait, il y a un signe indéniable, quoiqu'indirect. Un jour, j'ai regardé récemment un Journal télévisé. Je n'en avais pas vu depuis des années, ou du moins avec attention. Quel choc. Le JT, aujourd'hui, est une suite ininterrompue de micro-trottoirs sur des sujets plus imbéciles les uns que les autres. Ce que Madame Michu pense de la météo en été et les vacances à la plage. Ce que le Père Lamerlu pense de la pluie en automne. Et ainsi de suite tout le long. La météo est de très loin le sujet le plus important (mais traité de la façon la plus stupide qui soit). Aucun sujet sérieux n'est abordé. Strictement aucun.

Je me dis que je suis tombé sur le mauvais JT. Mais non, le lendemain, même tableau. En fait, tel est le format actuel de cette émission d'information.

Et tout cela présenté tout sourire par un présentateur à la mine sympathique qui n'a pas l'air de se rendre compte que ses 35 minutes d'émission sont complètement dénuées du moindre intérêt.

J'ai aussi remarqué que mes parents l'allument par réflexe, mais ils n'écoutent pas vraiment. Ils parlent en même temps, font autre chose. Alors qu'autrefois, on regardait religieusement le journal. Forcément, on est obligé de rester extrêmement passif devant un tel défilé de niaiseries qui n'apportent strictement rien. Obligé.

Alors, qu'est-ce à dire ? Quel est le sens de tout ça ? Si ce n'est que volontairement, on organise l'abrutissement des masses. Car je ne vois pas d'autres explications un tant soit peu rationnelles.
Cinci a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 0:29
Ce que vous conter à propos de votre expérience avec le journal télévisé n'est pas sans me rappeler le dire de Claude Pollin dans une conférence ("La persécution de coton") qui peut être regardé sur Youtube. Il abordait un peu cette question de l'abrutissement par la bande. Ce qu'il évoque serait quasiment à pisser de rire par la façon dont il l'évoque, si ce n'était si grave à quelque part. Il mentionnait le fait que tout était aplati et étant comme vecteur d'une même importance, sans non plus que l'on puisse dire où se trouverait la vérité dans tout ça.

https://www.youtube.com/watch?v=ktex5Nfa3O8

(mettre le curseur à la 38e minute et lire au moins jusqu'à 43e minute )
Sur l'abrutissement de la population, je me permets de recommander à chacun les ouvrages suivants (si vous ne les avez pas déjà lu) :

- "La Fabrique du Crétin" de Jean-Paul Brighelli qui décortique depuis des années l'effondrement du système scolaire français (il a aussi sorti "Tableau Noir" dans le même esprit et sans doute plus à jour mais comme je ne l'ai pas encore lu, je ne me prononcerai pas dessus)

- "L'Enseignement de l'Ignorance" de Jean-Claude Michéa qui expose les raisons qui font que nos sociétés transforment leurs populations en jouisseurs individualistes

De quoi donner de l'eau à votre moulin et surtout apporter du sens à pas mal de choses qui nous entourent (y compris le sujet dont vous êtes en train de discuter).

Paix sur vous tous!

SergeA
Senator
Senator
Messages : 904
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Légalisation du cannabis ?

Message non lu par SergeA » mer. 24 juil. 2019, 12:55

re salut.
lemoni a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 12:04
Je n'ai jamais prétendu être un expert en linguistique et je n'ai d'ailleurs jamais critiqué l'orthographe des autres, c'est vous qui l'avez fait avec votre attaque personnelle que je trouve assez infantile pour être tout à fait honnête avec vous. Je ne fais que relever la méconnaissance sur le sujet de mon détracteur, car j’estime que c'est assez révélateur de la situation qu'il ne sache même pas jusqu'à la dénomination dudit produit. Ce qui est un savoir tout ce qu'il y a de plus élémentaire, mais qui pourtant lui fait défaut.

Que vous soyez pas parfait en orthographe, qui suis-je pour le juger? Personne. Par contre quand le sujet du débat c'est le cannabis et que même ça vous arriver à mal l'écrire, ça met à la puce à l'oreille. Quand même.
Que dire ? ... LOL. Vous arrangez tout cela à votre sauce. Et vous dites que mes remarques sont infantiles ? Parce que vous pensez que le simple fait de connaître l'orthographe de "cannabis" fait de vous un expert ? C'est à se tordre de rire.

lemoni a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 12:04
SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
En premier lieu, de nombreuses études le classifient ainsi, comme faisant partie de la grande famille des hallucinogènes. Faites quelques recherches et vous en conviendrez. De plus le fait de le "fumer" n'est pas un critère définissant son appartenance à cette famille des hallucinogènes. Le mode d'introduction importe peu. Vous pouvez le fumer, le manger, le boire même, ou vous l'introduire à votre façon, ce ne sera toujours pas un critère.
Archi faux, le mode d’introduction fait varier les effets, l’ingestion et l'assimilation par l'estomac offre des effets plus intenses à retardement par exemple. Sinon, j'attends toujours ces nombreuses études que vous évoquez, si elles son si nombreuses, vous ne devriez avoir aucun mal à en trouver au moins une, j’attends donc de pied ferme.
Décidément, vous confondez classification et effets subjectifs.
Le cannabis est CLASSIFIE comme hallucinogène ... point barre. Nul n'est besoin d'obtenir des témoignages de x et y sur le fait qu'ils ont vu ou pas des éléphants roses.
Et puisque plus bas vous référencez le site stop-cannabis, je vous mets ci-dessous un lien vers Wikipédia, site équivalent en qualité :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hallucinog%C3%A8ne
Vous remarquerez que le cannabis figure bien dans le tableau référençant les hallucinogènes ... mais bon, vous allez encore trouver une échappatoire ...
Sinon, juste pour vous être agréable, un lien vers un rapport universitaire (pas du tout défavorable au cannabis, vous voyez, je peux moi aussi être magnanime) :
http://www.cirddalsace.fr/docs/revue_to ... alluc2.pdf
Dans ce rapport, aucun doute n'est permis : le cannabis (beuh, shit, chichon, zamal, paccalolo, ... ) et indépendamment de la méthode d'ingestion, entre bien dans la classification des hallucinogènes.

lemoni a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 12:04
SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
3) Vous dites que ce serait rendre justice au cannabis de le légaliser vu que d'autres drogues plus néfastes (selon vous) ont pignon sur rue. Alors là, je suis à court d'argument.
Faux, ce n'est pas "selon moi' c'est selon la science. Et oui ces drogues bien pires que la beuh sont effectivement en vente libre, il y a donc une incohérence évidente... Et surtout une illégitimité à la prohibition.
Qu'il y ait une illégitimité à la prohibition, comme vous dites, je veux bien vous l'accorder.
Mais visiblement, vous n'avez pas compris mes propos. Je vous dis simplement que ce n'est pas parce que cette illégitimité existe qu'il faut aller plus en avant en légalisant une drogue de plus. La seule raison qui pourrait faire pencher la balance pour la légalisation est fiscale, et peut être aussi la création de quelques emplois lors de la création de fermes et de coffee shop.

lemoni a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 12:04
SergeA a écrit :
mer. 24 juil. 2019, 7:40
Le caractère "anodin" de cette drogue est bien l'effet miroir de sa réelle toxicité. Mais bien entendu, tout cela n'est ni scientifique, ni étayé par des rapports officiels.
Et pourquoi donc à votre avis? Il y a bien une raison à cela ne pensez vous pas? Je veux dire si aucune publication scientifique n'a été capable de prouver sa "réelle" toxicité ... c'est peut être qu'il n'est tout simplement pas aussi toxique que ce que vous le pensez? Cette conclusion vous parait-elle raisonnable?
Non non, c'est moi qui vous relate une de mes expériences auprès d'un chaman et comme je m'attendais à ce que vous la dénigriez, je prenais les devants. Cependant, si au lieu de rester campé sur vos certitudes vous acceptiez de prendre en compte les avis des autres, vous pourriez voir votre regard changer, ce qui au demeurant, n'est pas prêt d'être le cas.
Ce qui ne me parait pas raisonnable c'est votre attitude totalement partisane. A croire que vous auriez du mal à vous procurer vos substances illicites ou bien que vous vous seriez fait pincer avec un joint dans le nez ... A vous de nous le dire si vous osez.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 21 invités