Les hauts et les bas des églises au Québec

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Les hauts et les bas des églises au Québec

Message non lu par jean_droit » sam. 29 mars 2008, 6:39

Québec: église donnée pour faire une salle de spectacle
Que ce soit au Canada ou en France ou partout ailleurs fermer, détruire, donner une église est un signe d'échec. Comme sont un signe d'échec bien des regroupements de paroisses. Il y a sûrement des tonnes de bonnes raisons mais les bonnes raisons cachent un échec.

Petit-Matane
Une décision unanime
Mise à jour le vendredi 28 mars 2008, 13 h 32 .

Jeudi soir, une centaine de paroissiens se sont prononcés pour le don de l'église Saint-Victor à la fondation Je t'aime, de Montréal. L'organisme souhaite réaménager l'église pour en faire un centre d'art et une salle de spectacle. Un endroit serait néanmoins conservé pour le culte.

Il ne manque plus maintenant que l'approbation de l'archevêché de Rimouski pour donner le coup d'envoi à ce projet. La fabrique confierait alors l'église à la fondation dont la présidente est la fille du chanteur Gilles Vigneault, Pascale Vigneault. La transformation du bâtiment pourrait se faire dès cet été.

L'acquisition de l'église ne coûte pas un sou à l'organisme, mais des travaux de réparation estimés à 500 000 $ devront être entrepris pour remettre le bâtiment en état.

Si les conditions ne sont pas respectées, la Fabrique se garde le droit de reprendre possession de l'église.

Avatar de l’utilisateur
Capucine
Barbarus
Barbarus

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par Capucine » ven. 11 avr. 2008, 6:38

hé oui c est très dommage de voir qu on transforme les églises pour d autres activités ,mais pouquoi en est on rendu la ???
Parce qu il y a beaucoup moins de gens qui fréquentent ces églises ,qui coutent chers a entretenir ,voila la raison ,maintenant que doit on faire pour attirer les fidèles comme autre fois ?

La est de trouver la réponse ....

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par jean_droit » ven. 11 avr. 2008, 8:32

Se bouger et évangéliser à tout va.
En commençant par nos proches.
En liaison avec tous ceux qui tentent cette aventure, essayons.
Nous savons bien que le chemin est dur et les résultats incertains mais qui a dit qu'être chrétien était "un long fleuve tranquille" ?

Avatar de l’utilisateur
LumendeLumine
Quæstor
Quæstor
Messages : 232
Inscription : ven. 26 nov. 2004, 3:28

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par LumendeLumine » mar. 15 avr. 2008, 18:48

Une église vendue est un signe d'échec... c'est un peu simpliste comme vue. Les très nombreuses églises qui ornent notre belle province ont été bâties à une époque où l'ensemble de la société était chrétienne et participait à la vie sacramentelle. De nos jours, de tels chrétiens forment une minorité dans la société, et maintenir toutes ces églises est un fardeau tant pour le clergé que pour les paroisses. Aussi, la paroisse rassemble trop peu de gens et n'est plus un modèle qui favorise une grande cohésion entre les chrétiens. La semaine passée, un prêtre lors de son homélie, déplorait de ne pas avoir le temps d'aller visiter ses paroissiens à cause de ses obligations administratives... le curé est devenu un fonctionnaire.

Alors si, il faut continuer d'aller à la messe le dimanche, mais s'il faut se déplacer davantage, ainsi soit-il. Ce n'est pas en s'accrochant à un modèle qui a été conçu pour un autre type de société qu'on accomplit la volonté de Dieu me semble-t-il, mais bien en formant les groupes les plus unis et vivants que possible compte tenu de notre situation dans la société. Et je ne parle pas des "unités paroissiales"... mais des petites cellulles comme je l'ai déjà vécu avec quelques personnes, ou des groupes comme le Défi Jeunesse. Nous ressemblons en ce sens davantage aux premiers chrétiens qu'à nos grands-parents.

Avatar de l’utilisateur
Wistiti
Quæstor
Quæstor
Messages : 235
Inscription : ven. 29 déc. 2006, 5:17

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par Wistiti » jeu. 17 avr. 2008, 6:32

À Québec les Églises sont transformées en bibliquotèque, école de cirque, façade et mosquée.

Je trouve quand même dommage qu’aucun artiste du cirque n’a encore donné un numéro sous un Ave Maria du genre.

Je vais en parler!
L'occident montre une haine envers lui-même, qui paraît étrange et peut être considérée uniquement comme un phénomène pathologique. L'occident ne s'aime plus, dans son histoire il voit uniquement ce qui est blâmable et destructif, il n'est plus capable de reconnaître ce qui est grand et pur.
(Benoit XVI)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par jean_droit » jeu. 17 avr. 2008, 8:16

Fermer une église, pour moi, c'est un signe d'échec et ce devrait être ressenti comme cela. Echec pour l'évêque, échec pour le prêtre, échec pour les fidèles. Echec pour l'Eglise. Comme la fermeture des monastères. Au lieu de constater "impuissants", à nous de nous bouger. Quand je dis nous c'est toute l'Eglise. Au lieu de planifier le recul de l'Eglise planifions son expansion. Pour être fidèle à la Parole de notre Seigneur.

Ne nous appelons nous pas des "fidèles" ?

Avatar de l’utilisateur
LumendeLumine
Quæstor
Quæstor
Messages : 232
Inscription : ven. 26 nov. 2004, 3:28

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par LumendeLumine » ven. 18 avr. 2008, 0:10

Bien sûr il est triste de voir les signes du grand recul de la religion Catholique, nul ne s'en félicite. Ce que je voulais dire c'est que conserver chaque église ouverte n'est pas une fin en soi, et dans les circonstances actuelles, ça n'est pas désirable dans bien des cas. Il ne s'agit pas de planifier le recul mais bien de s'adapter pour mieux vivre notre foi, mieux évangéliser, justement... Je ne pense pas que nos nombreuses et minuscules paroisses sont actuellement des vecteurs de renouveau pour la foi Catholique, mais au contraire d'engourdissement. Les chrétiens ont besoin de se rassembler plus nombreux pour la messe du dimanche; et davantage dans des groupes indépendants de la paroisse, plus dynamiques, plus unis. Les prêtres ont besoin de se libérer du fardeau administratif écrasant que représente être curé de plusieurs paroisses comptant chacune peu de fidèles.

Du reste je n'invente rien; c'est ce que vous diront de nombreux prêtres qui ont à coeur l'évangélisation, tout comme vous.

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 841
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Une église donnée pour faire une salle de spectacle

Message non lu par Arzur » ven. 18 avr. 2008, 1:06

Je me retrouve dans vos conceptions pour le futur de l'Église en France.

-> Moins de travaux administratifs pour les prêtres
-> Réel regroupement des paroisses Rurales
-> Développement des activités extra paroissiale (rassemblement régulier des différents groupes pour des week-ends, accompagné par des prêtres, ce qui implique de sortir de l'idée que chaque prêtre doit être curé, donc tout les dimanche dans sa paroisse, ce qui l'empêche de s'impliquer dans d'autres actions...)



+ Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13138
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Ces églises qui ferment et que l'on transforme

Message non lu par etienne lorant » lun. 14 oct. 2013, 11:17

(Rivière-du-Loup) Au Québec, depuis 10 ans, 319 églises ont été fermées, vendues, transformées ou démolies, dont 49 entre septembre 2012 et septembre 2013. À ce rythme, le Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ) estime qu'il y aura bientôt une nouvelle église «en mutation» par semaine. Mais le salut viendra peut-être... de Cacouna!

«Jusqu'ici, les instances religieuses ont dû fermer ou se départir des églises modernes et de faibles valeurs. La mutation, soit la vente ou la transformation des églises de grande valeur patrimoniale, commence», note Denis Boucher du CPRQ.

«L'église de Cacouna est classée Immeuble patrimonial d'intérêt national. La réglementation pour protéger ces édifices a toujours été peu favorable à leur modification. Or, la situation est à ce point dramatique qu'il a fallu réfléchir à cette possibilité pour en assurer la conservation.»

Bien que rien ne soit gagné, Québec semble démontrer une ouverture pour réutiliser des églises patrimoniales, même si cela exige des modifications physiques importantes. C'est ainsi qu'en juin, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, s'est déplacé à Cacouna pour attribuer une subvention de 248 300 $ visant l'aménagement de la bibliothèque municipale dans la sacristie de l'église Saint-Georges. Les coûts de 496 634 $ du projet sont partagés à parts égales entre la municipalité et Québec.

«Il fallait conserver le seul immeuble patrimonial religieux classé dans tout le diocèse de Rimouski et lui trouver une vocation communautaire et culturelle tout en préservant son architecture», note la mairesse, Ghislaine Daris. Le défi était de conserver intact l'intérieur de l'église.

Le Ministère exige d'en conserver le cachet original. «Nous avons dû nous battre. Le fait que la bibliothèque soit aménagée dans la sacristie permet de conserver la classification de l'église». Seule une fenêtre de la sacristie sera sacrifiée pour en faire l'entrée principale. «L'espace de l'autel pourra accueillir diverses expositions ou servir de coin de lecture», ajoute Mme Daris, pour qui cette solution semble la meilleure.

«Une église, c'est ce qui caractérise un village. Personne n'est prêt à la détruire et je crois qu'avec de tels projets, il sera possible d'en conserver la valeur patrimoniale. Le gouvernement devra comprendre et faire preuve d'ouverture. Notre projet assure aussi un revenu, puisque la municipalité loue un espace à la Fabrique», dit-elle, précisant que pour Cacouna, l'aménagement de la bibliothèque constitue pratiquement un retour aux sources. «J'ai rencontré une personne âgée qui me disait avec émotion que cela lui rappellera des souvenirs, puisqu'anciennement, c'est aussi dans la sacristie de l'église que se trouvait la bibliothèque municipale.»

Selon Mme Daris et M. Boucher, un tel projet est une première au Québec. Bien sûr, des églises ont déjà été transformées, mais il s'agissait alors de bâtiments plus modestes et de moindre valeur patrimoniale.

Après une bibliothèque, un musée?

À Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup, l'ambitieux projet qui vise la transformation de l'église pour y accueillir le Musée du Bas-Saint-Laurent et ses entrepôts constitue aussi une première dans le genre au Québec pour un bâtiment de cette valeur patrimoniale. «Très peu d'églises de cette valeur ont été transformées. Ce projet est audacieux et exceptionnel de par l'ampleur du bâtiment, sa valeur patrimoniale et l'enjeu de conservation qui touchent l'image même de la ville», poursuit M. Boucher, précisant que les conseils de fabrique doivent envisager des solutions avec la communauté afin de diversifier leurs revenus, avec la location d'espaces, par exemple, et ainsi éviter d'attendre que les coffres soient vides pour annoncer simplement la fermeture de l'église.

La mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris, sera conférencière au Forum national sur le patrimoine religieux qui se tiendra le 15 novembre à Montréal.


http://www.lapresse.ca/le-soleil/actual ... acouna.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10870
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Nos belles églises du Québec

Message non lu par Cinci » dim. 15 nov. 2015, 17:19

Je ne l'ai su qu'hier ...
L'église Saint-Frédéric vient de se voir décerner par Rome le titre de basilique «mineure», une nomination qui survient pour la première fois en 22 ans au Québec.

http://www.journalexpress.ca/Actualites ... asilique/1
C'est l'église dans laquelle mon père a reçu le baptême, dans laquelle mes parents se sont mariés et c'est là-bas que les funérailles de ma mère auront eu lieu il n'y a pas si longtemps. Il s'agit d'une très belle église et le tout est assez impressionnant.

:oui:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10870
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les hauts et les bas des églises au Québec

Message non lu par Cinci » ven. 16 juin 2017, 17:31

Bonjour,

Je me trouvais à la célébration de la Fête-Dieu hier soir.

Pour commencer, il y avait une messe présidé par l'archevêque de Montréal en personne et dont le déroulement et le décorum auront été bien étudiés, afin de produire un événement significatif et de bon goût. L'homélie fut dite par l'évêque du diocèse du Mans Mgr Yves Le Saux, actuellement en visite au Canada à raison du 375e. Le diocèse du Mans comprend la ville de La flèche soit la patrie de Jérôme le Royer de la Dauversière

http://www.sarthe.catholique.fr/Agenda- ... -Saux-2087

Voir :
À l’aube du 375e anniversaire, un colloque rappelle que la fondation de Montréal fut d’abord l’oeuvre de la Réforme catholique

C'est sur les quais de l’ancien port de La Flèche, aujourd’hui devenu une promenade, explique l’historien Jean Petit, professeur honoraire au Collège du Prytanée à La Flèche, que Jérôme Le Royer a dit au revoir aux Tremblay et aux Cadieux qui allaient rejoindre Nantes et La Rochelle avant de s’embarquer pour Montréal. C’est Jérôme Le Royer qui recruta lui-même Maisonneuve et Jeanne Mance, ainsi que la plupart des premiers colons, tout en assurant la survie financière du projet.

Selon Jean Petit, jamais Jérôme Le Royer ne se serait intéressé à la Nouvelle-France s’il n’avait fait sa scolarité au collège jésuite de La Flèche. L’institution avait alors un rayonnement international. Dans les mêmes années, elle a formé René Descartes et François de Montmorency de Laval. Le missionnaire canadien Jérôme Lallemant en fut aussi recteur. C’est là que le jeune Jérôme croisera père Ennemond Massé, qui avait séjourné deux ans en Acadie. « Peut-être faut-il voir dans les récits de ce dernier l’origine et l’enthousiasme premier de Jérôme Le Royer de la Dauversière pour la mission évangélisatrice de la Nouvelle-France, en dehors de tout esprit de colonisation mercantile », dit Jean Petit.

http://www.ledevoir.com/societe/actuali ... e-montreal

Mgr Yves Le Saux rappelait hier que le premier geste à caractère officiel qui fut fait lors de la fondation de Montréal fut d'appeler l'Esprit Saint en chantant le Veni Creator, la messe et un temps d'adoration. La définition du chrétien serait d'être "marié au feu qui nous brûle à l'intérieur et qui constitue notre mission" aura déjà dit le pape François. Et cela s'applique tout particulièrement bien à ce que fut l'oeuvre missionnaire des fondateurs, ajoutait notre évêque en visite.

Enfin, il y eut ensuite la procession à l'extérieur dans les rues de la ville et jusqu'à la basilique catholique romaine de nos compatriotes irlandais où devait se tenir le salut au Saint-Sacrement.

Je voulais signaler ici, avec tout cela, la beauté et le chic de cette magnifique église dite "basilique de Saint Patrick".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique ... tr%C3%A9al

En cliquant sur les images l'on peut voir un peu la nef et quelques détails. Les images ne rendent pas la sensation de confort et de bien-être qui est produit lorsqu'on se trouve présent physiquement dans le bâtiment. La sensation est exquise et provient peut-être de l'équilibre de l'architecture, le choix des matériaux et l'agencement des couleurs. Tout y est de bon goût.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10870
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les hauts et les bas des églises au Québec

Message non lu par Cinci » dim. 20 août 2017, 2:23

A l'occasion du 15 août dernier, fête de l'Assomption de Marie, j'ai réalisé un petit pélerinage au village de l'Assomption justement, près de Montréal. Et J'ai pu y découvrir une très belle église, une autre de ces belles églises du Québec.

http://www.mrclassomption.qc.ca/index.p ... deonId=178
Elle a fière allure car l'église aurait dû devenir une cathédrale. On respire à l'intérieure, tout est aérien, dans des tons de couleur crème, miel ou doré. C'est du gâteau. Miam!


Et la petite église Saint-Sulpice construite en 1832 distante d'à peine 2 kilomètres.
http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc. ... &type=bien

Elle n'a l'air de rien sur la photo. Il manque la vue de son intérieur qui fait tout son charme. D'un point de vue poétique c'est magnifique. Et la vue du fleuve qui vient presque battre le portique d'en avant. La sépulture des paroissiens du XVIIIe siècle se trouve dessous. Ses murs résonnent encore de la présence du curé Albert Lacombe (1827-1916) parti missionner dans les plaines de l'Ouest, chez les "sauvages!.

Ce genre-là :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Crowfoot

Père Albert Lacombe :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Lacombe

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10870
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les hauts et les bas des églises au Québec

Message non lu par Cinci » sam. 02 déc. 2017, 19:48

Un blogue assez intéressant à visiter.

:fleur:

Ici :

https://mesquartiers.wordpress.com/2017 ... -montreal/

Le top 15 des plus belles églises contemporaines de Montréal à visiter. Il y a beaucoup d'illustrations. D'autres sortes d' informations se trouvent à la même page.

Ça va au-delà de la seule région de Montréal, du Québec ou du Canada. Je conseille chaleureusement la visite de cette page.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 18 invités