Comment s'éduquer à la chasteté??

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Comment s'éduquer à la chasteté??

Message non lu par la Samaritaine » sam. 09 janv. 2021, 18:23

Dans le post "la notion de péché et la sexualité (Morale et Ethique), Cinci citait ce tres beau passage du Père Louzeau :

"Pourquoi l'Église fait-elle si grand cas de la chasteté ?"
par

P. Frédéric Louzeau,
professeur de théologie à la faculté
Notre-Dame aux Bernardins
et vicaire à la paroisse
Saint-François de Molitor à Paris

"J'aimerais d'abord réagir à la manière dont la question est formulée. Je ne suis pas sûr que l'Église fasse si grand cas de la chasteté ! Si on ouvre le Catéchisme de l'Église catholique, on trouve deux pages sur la chasteté, dans la troisième partie consacrée à l'éthique chrétienne, c'est à dire la façon de vivre l'Évangile. C'est plutôt l'opinion commune qui fait grand cas de la chasteté, en ne retenant du discours de l'Église que les questions d'éthique sexuelle.

La chasteté est tout de même difficile à comprendre. Dans les Actes des Apôtres, à la fin de sa vie, saint Paul est prisonnier à Césarée. Le gouverneur Félix, et sa femme, font venir Paul pour qu'il leur parle de la foi chrétienne. Paul parle, ils sont fascinés, et vient un moment ou Paul se met à discourir sur la justice, la chasteté et le jugement à venir. A ce moment-là, Félix prend peur et stoppe la catéchèse de Paul. Ce n'est pas d'aujourd'hui que la chasteté est l'un des points les plus difficiles de l'enseignement du christianisme.

En fait, il y a un problème de vocabulaire. Dans l'oreille commune, quand on entend "chasteté", on comprend l'abstinence sexuelle. Or quand l'Église parle de chasteté , elle parle d'une vertu morale qui s'adresse à tous, pas seulement aux religieux. Le voeu de chasteté chez les moines et les moniales se prononce dans le cadre du célibat consacré. Mais qu'on soit célibataire consacré ou non, que l'on soit époux ou épouse, la chasteté nous concerne tous. C'est une disposition intérieure que l'on acquiert ou que l'on perd progressivement dans sa vie, selon les actes, chastes ou non chastes, que l'on pose.

Si je devais résumer ce qu'est la chasteté, je dirais que c'est une vertu qui règle et harmonise les rapports entre les personnes, notamment les rapports d'affection, d'amour ou d'amitié. C'est une vertu qui nous aide à considérer chaque être que nous rencontrons, avec qui nous parlons, comme une personne dont on ne peut pas se saisir. C'est considérer la personne non pas comme un objet que l'on pourrait utiliser pour son plaisir, mais comme un sujet unique, doté de liberté.

Cela signifie qu'on ne peut aborder l'autre, même dans l'étreinte sexuelle entre époux, qu'avec un immense respect pour le mystère qu'il constitue. Quand nous ne développons pas cette vertu en nous, nous utilisons les personnes que nous rencontrons, et même notre femme, notre mari, nos enfants ...

Une mère de famille peut être non chaste avec ses enfants. Les parents peuvent, par des questions indiscrètes, entrer dans l'intimité de l'enfant, dans sa vie affective ou amoureuse.

Cette vertu de chasteté est essentielle à développer, parce qu'elle permet de nouer des relations d'amitié ou d'amour justes, belles, épanouissantes. Si on ne la développe pas, très rapidement, on ne peut plus entretenir de relation désintéressée avec personne. C'est le début de l'enfer, parce qu'on ne peut plus mettre en oeuvre cette vocation profonde qui est la nôtre, d'être des êtres de communion.

[...]

En tant que prêtre, je n'ai pas prononcé le voeu de chasteté, mais je suis appelé à la vivre avec toutes les personnes qui m'entourent. C'est capital. Littéralement, le prêtre prononce un voeu de célibat. Il ne se mariera pas, par amour pour le Seigneur Jésus. Mais la question de la chasteté n'en est pas moins importante pour lui, d'abord parce que n'étant pas ermite, il croise des hommes et des femmes. Comme être humain et comme chrétien, le prêtre doit développer cette relation ajustée avec les personnes qu'il rencontre. Et, parce qu'il est pasteur, il lui faut d'autant plus veiller à respecter chaque personne dans le mystère de son être, parce qu'on attend du prêtre qu'il soit un autre Christ, qui ne met pas la main sur les gens pour son profit personnel, mais les conduit dans le mystère de Dieu, dans ce regard que Dieu pose sur eux et qui est unique. Le prêtre est, je crois, dans la communauté ecclésiale, l'un des plus concernés par la question de la chasteté. D'autant plus qu'il est en position d'autorité pastorale.

La théologie morale dit que l'on progresse dans cette vertu en exerçant davantage ses actes de chasteté, en commençant par exemple par baisser le regard devant certaines personnes, ce qui est tout simple. Et puis on progresse aussi dans la prière et dans les sacrements, à travers lesquels la grâce du Christ nourrit de l'intérieur. Par exemple, en contemplant dans la prière comment Jésus regardait les femmes, comment il se comportait avec elles, sa délicatesse vis à vis de la Samaritaine. Pour moi, prêtre, faire souvent cette contemplation est essentielle. C'est la chasteté du Christ qui, à travers la prière, la communion, la confession, vient investir de sa présence ma propre chasteté toujours défaillante et fragile. A mes yeux, ce qui nourrit le plus une vertu morale, c'est la contemplation de l'humanité du Christ."
Tiré de :

P. Frédéric Louzeau, "Pourquoi l'Église fait-elle si grand cas de la chasteté ?" in Sophie de Villeneuve (dir.), Y a-t-il un catho dans la salle ?, Bayard Éditions, 2017, p. 96

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3371
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment s'éduquer à la chasteté??

Message non lu par Trinité » sam. 09 janv. 2021, 20:56

Léon a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 10:06
Bonjour,

pas mal de bonnes choses ont déjà été dites, auxquelles on peut ajouter ceci:

Pour s'éduquer à la chasteté et à la pureté, il est nécessaire de mener d'abord une vie de prière régulière, même modeste mais solide, accompagnée si possible de jeûnes et de petits sacrifices comme faisait sainte Thérèse et bien d'autres, c'est bien connu.
Il ne faut pas hésiter à demander à Dieu ces grâces de chasteté et de pureté et à y être fidèle, sans lesquelles nous ne pourrions pas repousser ces vices et penchants mauvais qui se présentent parfois.
Ensuite, on m'avait indiqué de faire du sport régulièrement, ce qui est une bonne habitude car ça fortifie la discipline personnelle et la maîtrise de soi.
Et donc c'est aussi un ensemble de dispositions de coeur, d'âme et de corps qui permettent de grandir dans la chasteté et la pureté, même sans s'en rendre compte.
Ceci dit cette chasteté et pureté, ne sont pas un but en soi, mais un moyen important pour cheminer dans la foi et dans l'amour véritable, vers la sainteté qui nous est donnée et demandée, ni plus ni moins.
Tout d'abord.

Très bel article du "père louzeau' relatif à la charité ! ;)

D'autre part Léon !

Pleins de bons conseils pour rester dans " la pureté " et "la charité" .

Il semblerait malheureusement que le combat soit inégal.

Nous ne sommes malheureusement, pas tous logés à la même enseigne à cet égard! ;)

Avatar de l’utilisateur
Léon
Censor
Censor
Messages : 155
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Comment s'éduquer à la chasteté??

Message non lu par Léon » lun. 11 janv. 2021, 11:18

Bonjour Trinité,

je ne vois pas en quoi le combat serait inégal car Dieu nous donne tout ce dont nous avons besoin, même parfois sans Lui demander explicitement.

Dans l'Evangile, le Christ Jésus est très clair: "veillez et priez pour ne pas entrer en tentation" + le Pater Noster !
Ailleurs, saint Paul évoque l'armure de la Foi.

19 C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. (donc sans doute garder l'état de Grâce aussi)
https://www.aelf.org/bible/Lc/21

Donc oui, nous sommes tous logés à la même enseigne avec la même liberté, les mêmes moyens et secours disponibles, et la même responsabilité.
C'est trop facile de se cacher derrière son petit doigt et de faire du relativisme: je dis ça pour moi d'abord, par le passé chaotique que j'ai connu.
L'expérience de saint Augustin est significative à ce sujet et beaucoup d'autres personnes se sont réellement décidés à mener une vie chaste à l'exemple du Christ Lui-même.

Je rejette catégoriquement cette manie moderne de dire que la Loi du Décalogue qui fonde notamment la vie chaste, et idem la Loi de l'Evangile, est impossible à vivre, à appliquer concrètement.
Je trouve que ça mène à un néo-paganisme, à mentir, à se détourner de Dieu et puis finalement parfois, à apostasier.
« Celui qui prie se sauve certainement, celui qui ne prie pas se damne certainement.« saint Alphonse de Liguori, Docteur de l'Eglise.
https://livres-mystiques.com/partieTEXT ... priere.htm

En somme, tout ce que Dieu nous demande n'a rien d'impossible, Il n'est pas un tyran, mais Le Chemin, La Vérité, La Vie, le Sauveur !

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3371
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment s'éduquer à la chasteté??

Message non lu par Trinité » lun. 11 janv. 2021, 14:21

Bonjour Léon,

Il semblerait que vous n'ayez pas compris, la teneur de mon message ! ;)

Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne, envers les agressions que nous subissons du malin !

Pour précisions s'il en fallait....j'ajouterai que "nous ne sommes pas tous soumis aux mêmes perversions..."

J'oserais dire en utilisant un extrême , que :

Pour certains la chasteté est presque une évidence, alors que pour d'autres, c'est une difficulté inouïe .

Avatar de l’utilisateur
Milla
Censor
Censor
Messages : 156
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : chrétienne orthodoxe
Localisation : Bretagne

Re: Comment s'éduquer à la chasteté??

Message non lu par Milla » lun. 11 janv. 2021, 17:58

Bonjour,

Trinité, je suis d'accord avec vous. Dire que respecter tel précepte est plus compliqué pour Paul que pour Jacques ne veut pas dire qu'on pense que la loi doit être différente pour Paul et pour Jacques.

Ça me fait penser à une petite histoire de st Jean Cassien, lue récemment dans le tome A de la Philocalie des pères neptiques
[+] Texte masqué
L'abbé Moïse reprit alors : Il est bon, je l'ai dit, de ne pas cacher ses pensées aux Pères, mais non pas à n'importe lesquels. Il faut les dévoiler à des anciens spirituels qui ont du discernement, non à ceux qui ont les cheveux blanchis par le temps. En effet, beaucoup, regardant à l'âge et révélant leurs pensées, loin d'être guéris, sont tombés dans le désespoir à cause de l'inexpérience de ceux qui les entendaient.

Il y avait, en effet, un frère très fervent qui était violemment tourmenté par le démon de la prostitution. Il vint trouver un ancien et lui révéla ses pensées. Celui-ci, qui était inexpérimenté, s'indigna en l'entendant et le traita de misérable et d'indigne de l'habit monastique pour avoir eu de telles pensées. Ayant entendu cela, le frère tomba dans le désespoir, et, ayant quitté sa cellule, il s'en retournait dans le monde. Mais, par la providence divine, l'abbé Apollos, le plus éprouvé des anciens, le rencontra et, le voyant troublé et tout abattu, lui demanda : "Mon enfant, quelle est la cause d'une telle tristesse ?" Le frère d'abord ne répondit rien, si grand était son découragement. Longtemps prié par l'ancien, il finit par dire ce qu'il en était : "Des pensées me tourmentent souvent et je suis allé les avouer à tel ancien, et d'après ce qu'il m'a dit, il n'y a plus pour moi d'espoir de salut. Découragé, je retourne donc dans le monde." En entendant cela, le père Apollos le consola et l'exhorta, lui disant : "Ne sois pas étonné, mon enfant, et ne perds pas espoir. Car moi-même, à mon âge et avec mes cheveux gris, je suis très tourmenté par ces pensées. Ne t'inquiète pas d'une telle fièvre, ce n'est pas tant l'effort humain qui la guérit que la bonté de Dieu. Accorde-moi seulement un jour et retourne dans ta cellule." C'est ce que fit le frère.

Après l'avoir quitté, l'abbé Apollos s'en alla à la cellule de l'ancien auquel le frère avait fait son aveu et, se tenant à l'extérieur, il pria Dieu avec larmes en disant : "Seigneur, toi qui envoies les tentations pour le profit de chacun, fais passer le combat du frère sur cet ancien, afin qu'il apprenne par expérience, dans sa vieillesse, ce qu'il n'a pas appris en tant d'années : à compatir avec ceux qui ont à lutter."

Il n'avait pas achevé sa prière qu'il vit un hideux éthiopien près de la cellule, lançant des traits contre l'ancien. En ayant été atteint, aussitôt il se met à courir en tous sens comme un homme ivre. Incapable de rester en place, il sort de la cellule et s'en retourne dans le monde par le même chemin qu'avait pris le frère. Ayant vu ce qui se passait, l'abbé Apollos alla à sa rencontre et lui dit : "Où t'en vas-tu ainsi ? Quelle est la cause du trouble qui t'a saisi ?" Se rendant compte que son état était connu du saint, il était plein de honte et ne disait rien. L'abbé Apollos lui dit alors : "Retourne dans ta cellule et désormais reconnais ta faiblesse ; dis-toi bien que si tu avais été jusqu'à présent ignoré ou dédaigné du diable, c'est que tu n'étais pas digne de lutter avec lui. Que dis-je ? Tu ne pouvais même pas soutenir un seul jour son assaut. Cela t'est arrivé parce que, recevant un jeune frère attaqué par l'ennemi commun, au lieu de l'oindre pour le combat, tu l'as jeté dans le désespoir sans tenir compte de la recommandation du Sage : 'Délivre ceux qu'on conduit à la mort et ne manque pas de racheter ceux qui vont être tués .' Tu n'as pas retenu non plus la parole de notre Sauveur, disant de 'ne pas briser le roseau froissé et de ne pas éteindre la mèche qui fume encore'. Car nul ne peut soutenir les assauts ni éteindre les ardeurs de la nature, si la grâce de Dieu ne garde la faiblesse humaine. Convaincus donc de la providence salutaire qui veille sur nous, unissons nos prières à Dieu afin qu'il détourne le châtiment qu'il t'a envoyé. Car 'c'est lui qui afflige et c'est lui qui restaure ; il frappe, et ses mains guérissent' ; il abaisse et il élève ; il fait mourir et il fait vivre ; il conduit aux enfers et en ramène'." En prononçant ces paroles, il délivra aussitôt l'ancien du combat qu'il avait à subir, et l'engagea à demander à Dieu de lui donner une langue qui sache dire la parole qu'il faut au moment voulu.
Dire que Dieu se détourne des méchants revient à dire que le soleil se cache des aveugles.
Philocalie des pères neptiques

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3371
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment s'éduquer à la chasteté??

Message non lu par Trinité » lun. 11 janv. 2021, 18:33

Bonsoir Milla.

En effet, cette petite histoire correspond tout à fait à ce que je viens de dire. :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invités