La violence contre soi est-elle un péché ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
quas31
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : lun. 11 janv. 2010, 21:15

La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par quas31 » lun. 15 févr. 2021, 1:01

J'avoue je ne suis pas très fier, mais je fais parfois face à des crises d'angoisse mais aussi de colère contre moi-même.

Et dans ces état de colère je peux me faire du mal physiquement :zut: :nrv: . Autant je ne ferais de mal à personne et je suis vu comme quelqu'un de plutôt gentil je pense enfin je l'espère, autant avec moi parfois je me mène la vie dure.

Alors oui bien sûr, il y a d'abord sans doute un soucis psychologique et je devrais me faire aider dans ce sens là. Mais au delà est ce mal ? Car là je n'ai pas de réponse. Autant user de violence contre autrui je sais que c'est mal mais user de violence contre soi-même, je ne sais pas du tout.

Je me dis parfois que non, vu que je ne fais de mal à personne d'autre.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par pierrot2 » lun. 15 févr. 2021, 3:51

Bonjour Quas,

Je simplifie sans doute le trait, vous semblez vouloir traiter un reproche que vous vous adressez par la punition.

L'amour, si c'est ce que vous ambitionnez, est au maximum un don de sa vie pour ceux qu'on aime, selon notre Sauveur.
Il n'en est pas de plus grand.

Cela ne signifie pas forcément de perdre sa vie comme Léonardo dans le Titanic. Cela peut aussi signifier de consacrer tout son temps aux autres, (qui vous ne le rendront pas forcément). Il me semble d'ailleurs que cette dernière version est bien plus exigeante.

Bon courage

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3124
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par Jean-Mic » lun. 15 févr. 2021, 10:47

"Tu aimeras ton prochain comme toi-même !" En vous faisant du mal, vous faites du mal à un fils bien aimé de Dieu. Remarquez bien que cet appel à l'amour de soi-même est explicitement inscrit comme une condition du premier des commandements.
Le Seigneur nous invite en effet à nous aimer et à nous respecter nous-même. Sur ce point, l'intention chrétienne est claire.

Pourtant, vous le reconnaissez, le problème n'est pas tant celui du péché que celui de l'état psychologique qui vous amène à ce comportement violent envers. Ne tardez pas à vous faire aider par un ou des professionnels. Il y va de votre santé ! Retrouver un peu d'équilibre sur ce point vous aidera à retrouver le chemin de la grâce. Ce n'est pas une question "lequel des deux ? Dois-je commencer par le prêtre ou par le psy ?", c'est une concomitance "l'un et l'autre !".

Comptez sur ma prière fraternelle.
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4546
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par Kerniou » lun. 15 févr. 2021, 12:40

Envers autrui ou contre soi-même, c'est " faire mal, "consciemment, qui est mal ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par gerardh » mar. 16 févr. 2021, 6:25

__

Bonjour,

La réponse est oui.

Exemple : le suicide.

__

quas31
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : lun. 11 janv. 2010, 21:15

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par quas31 » mar. 16 févr. 2021, 23:54

Merci pour vos nombreux messages, c'est vrai que c'était un profond dilemme pour moi car bien entendu aux yeux de la loi humaine, on me dira "du moment ou il ne fait de mal à personne d'autre que lui, osef (on s'en fou).

Vis à vis de la loi de Dieu je ne savais pas vraiment. Je me doutais bien que c'est pas le top mais je pensais sans doute bêtement que du moment ou je n'agresse que moi, ça avait peut d'importance.

Ce n'est pas un suicide à proprement parlé, mais des violences (scarification, se donner des coups, se frapper) et je pense qu'indirectement Dieu m'a répondu Livre des Proverbe 11,17 : "L'homme bon fait du bien à son âme, Mais l'homme cruel trouble sa propre chair".

Et vos messages vont conforter cela. Alors ce n'est pas par sadisme que je me fais du mal c'est réellement dans des périodes de crises (dû à des épisodes de mon enfance post traumatiques qui remontent) ou je peut vraiment me faire profondément mal (quitte à mettre inconsciemment ma santé en danger) et dans ces moment je me dis que ce n'est pas grave et que finalement je ne compte pour personne donc...

Mais j'en ai parlé à mon médecin, je vais sans doute essayer de me faire aider. Je dis essayer car là dernière fois (des années en arrière) j'ai pas trouvé une fort aide psychologique du professionnel qui me suivait (enfin "suivre" est un grand mot, il m'a vu une fois et ne tenais pas vraiment à ce que je fasse plus de séances).

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11268
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par Fée Violine » mer. 17 févr. 2021, 10:04

Bonjour quas31,

dans votre cas, cette violence est plutôt un symptôme de mal-être qu'un péché.
Mais ça peut devenir un péché si vous ne faites rien pour aller mieux.
J'espère que vous trouverez une personne compétente pour vous aider.
Bon courage à vous ! :coeur:

Avatar de l’utilisateur
la samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: La violence contre soi est-elle un péché ?

Message non lu par la samaritaine » mer. 17 févr. 2021, 12:07

Cher Quas 31,

je suis passée par là et pour les mêmes raisons que vous. (j'en ai parlé ailleurs sur ce site).

La loi de Dieu, c'est l'Amour. Dieu vous aime infiniment tel que vous êtes, avec vos compulsions contre vous même. Il vous aime, IL VOUS AIME !
Non, vous ne faites pas de mal à autrui, ni à une personne si à un animal et c'est essentiel. Le christianisme est une religion de l'altruisme.

Vous vous faites du mal à vous même. Bien sur, on peut dire que c'est un manque d'amour de soi et donc un péché. Mais dans votre cas et comme l'a dit Fée Violine, c'est une blessure plus qu'un péché.

Vous faites cela parce que la souffrance physique ressentie soulage la souffrance morale intolérable. C'est ça, la scarification, se soulager pour survivre à la douleur morale. Soulager aussi la colère qui est souffrance. Il peut y avoir un certain plaisir physique à cette automutilation et ce plaisir soulage, ce plaisir dans la compulsion est à respecter. Quand j'en ai parlé pour la première fois au premier thérapeute que j'ai consulté, (j'avais honte évidemment), elle m'a dit "Attention, on ne touche pas à ça, ce serait dangereux ! on ne lutte pas contre ça ! on laisse faire le procédé thérapeutique et ça part tout seul !".

Et en effet, l'automutilation a quitté ma vie, au bout de 1 ou 2 ans. J'ai toujours parfois de petites crises de rien du tout mais aujourd'hui, c'est maîtrisable.

Au point ou vous en êtes, ce n'est pas maîtrisable, c'est votre soupape et elle vous protège d'un mal beaucoup plus grand et définitif que vous pourriez vous faire. Vous me comprenez ? Si on bouche la soupape de sécurité, on explose. (la masturbation compulsive et les problèmes de santé d'origine psychosomatique peuvent aussi jouer chez certains grands brûlés le rôle de soupape)

Donc laissez faire mais soignez vous et c'est une urgence ! Un thérapeute qui nous convient est un soulagement immense ! immense ! Cela va devenir la vraie soupape dans votre vie et les mots vont remplacer les maux !
Je vous recommande un thérapeute qui pratique la Gestalt.
https://gestalt-therapie.org/Bienvenue- ... rapie.html

C'est cela l'enjeu, mettre des mots sur de maux moraux et émotionnels que pour l'instant vous remplacez en maux physiques. Et l'enjeu pour vous est de vous aimer avec tout votre passé, toute votre histoire et l'énergie comprimée qui s'exprime contre soi va se libérer pour devenir créative vers l'autre. La colère, la colère contre soi. L'acte contre soi est à la fois soulagement et colère. Elle se transforme en haine de soi. Cette colère est mal orientée. Elle est en fait destinée à une autre personne. La thérapie va vous aider à "récupérer " cette colère, la regarder, l'orienter vers la bonne personne puis la métaboliser en créativité.

Le sport est important et il peut diminuer ou atténuer les crises, il peut aussi jouer un rôle de soupape utile car il libère de l'énergie physique. Je n'avais pas de crise en grande randonnée marchant 8 h par jour ! Cela dit, les ampoules jouaient peut-être ce rôle... :oui:

Je vous invite à cultiver un regard de compassion et de bienveillance sur vous même. Vous souffrez, vous avez vécu des choses bien dures, bien dures et vous êtes sous le regard du Seigneur qui vous tient dans sa main, dans sa miséricorde. Peut-être, si vous pouvez, au moment des crises, vous pouvez essayer de simplement dire, "Seigneur, tu es là et tu m'aimes", "Seigneur, regarde, je sui très en colère", sans lutter, simplement conscientiser que le Seigneur vous regarde dans sa miséricorde au coeur même de ce soulagement et Il est là, sur ce chemin de guérison.

Je vous invite au sacrement régulier de la Réconciliation. Ho, pas parce que vous êtes dans le péché car péché et blessure sont liés chez vous mais pour entendre la compassion de la part du prêtre et du Seigneur car c'est cette compassion qui guérit peu à peu.


Confiez à l'Esprit Saint la recherche du bon thérapeute pour vous.

De tout coeur avec vous,

Samaritaine

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 34 invités