Le séminaire dans la littérature française

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Nicolas99
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mar. 29 déc. 2020, 7:27

Le séminaire dans la littérature française

Message non lu par Nicolas99 » mar. 29 déc. 2020, 8:51

Bonjour,

Je suis à la recherche d'œuvres françaises (de fiction) dont le sujet est (au moins en partie) le séminaire.

Des livres parlent de la vie des prêtres mais je n'en connais pas dont le sujet est le séminaire.

Je recherche par ailleurs des romans parlant de la vie monastique (comme l'Oblat, de Huysmans par exemple).

Si vous connaissez des thèses ou des études concernant ces sujets je suis également intéressé.

Je vous remercie par avance pour vos pistes.

Avatar de l’utilisateur
Milla
Censor
Censor
Messages : 156
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : chrétienne orthodoxe
Localisation : Bretagne

Re: Le séminaire dans la littérature française

Message non lu par Milla » mer. 30 déc. 2020, 15:48

Bonjour Nicolas,

de mon côté, le seul exemple qui me vient en tête est La religieuse de Diderot, autant dire qu'on est sur une vision anticléricale de la vie monastique.
Pour ce qui est des romans sur le séminaire, aucune référence à vous conseiller malheureusement !

J'espère que d'autres seront plus inspirés. :fleur:
Dire que Dieu se détourne des méchants revient à dire que le soleil se cache des aveugles.
Philocalie des pères neptiques

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3069
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le séminaire dans la littérature française

Message non lu par Suliko » mer. 30 déc. 2020, 18:10

Oui, mais vie monastique et séminaire, ce n'est pas pareil.
Le seul exemple qui me vienne en tête est "le Rouge et le Noir" de Stendhal, mais ce n'est pas très positif comme vision du petit séminaire...
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Avatar de l’utilisateur
Milla
Censor
Censor
Messages : 156
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : chrétienne orthodoxe
Localisation : Bretagne

Re: Le séminaire dans la littérature française

Message non lu par Milla » mer. 30 déc. 2020, 21:01

Nicolas recherche des romans parlant du séminaire et des romans parlant de la vie monastique, si j'en crois son message ;)
Dire que Dieu se détourne des méchants revient à dire que le soleil se cache des aveugles.
Philocalie des pères neptiques

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3069
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le séminaire dans la littérature française

Message non lu par Suliko » mer. 30 déc. 2020, 21:54

Mea culpa !
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Nicolas99
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mar. 29 déc. 2020, 7:27

Re: Le séminaire dans la littérature française

Message non lu par Nicolas99 » jeu. 31 déc. 2020, 17:13

Milla a écrit :
mer. 30 déc. 2020, 21:01
Nicolas recherche des romans parlant du séminaire et des romans parlant de la vie monastique, si j'en crois son message ;)
Oui c'est bien ça effectivement. Merci pour vos réponses en tout cas.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités