Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » dim. 07 févr. 2021, 23:49

Merci Gérardh


Dieu est Amour. Jn

C'est au présent.

Dieu est dans le présent.
On peut aussi dire l'Amour est Dieu.
L'Amour est au présent.

Il y a aussi le Verbe Être.
Est est au présent.

L'Amour, Dieu est totalement avec nous en ce moment.
Et par la vie qu'il nous donne son Amour y Est... en nous.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par pierrot2 » sam. 13 févr. 2021, 23:15

Bonsoir Normandt, et autres intervenants.
Normandt a écrit :
dim. 07 févr. 2021, 23:49
Dieu est dans le présent.
On peut aussi dire l'Amour est Dieu.
L'Amour est au présent.

Il y a aussi le Verbe Être.
Est est au présent.
Oui, l'amour de Dieu se décline au présent.
Sans jeu de mots, il est aussi présence.

Ainsi, au coeur de nos fuites, absences et manquements, demeure-t-il tout bonnement là, à veiller sur nous, en présentiel, et en distanciel.

Il nous faut considérer la joie du père du fils prodigue (anneau au doigt, abattage du veau gras, festivité, tout cela malgré la mauvaise humeur de l'ainé) pour mesurer combien l'absence du fils a du être un deuil, de celui qu'il considérait comme mort (absent spirituellement).

Dieu en deuil, lorsque nous nous absentons!

Ainsi, nous croyants, avons ce privilège sur les non-croyants de croire que quelqu'un est là, avec nous, même au milieu de notre solitude moderne.

Quelques uns pour Dieu, Dieu pour tous!

Et heureux ceux qui croient sans avoir vu!

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » dim. 14 févr. 2021, 16:10

Bonjour Pierrot

Présent- Présence oui
Pierrot
Ainsi, au coeur de nos fuites, absences et manquements, demeure-t-il tout bonnement là, à veiller sur nous, en présentiel, et en distanciel.
Parfois nous ne sommes pas totalement là.
Mais, je crois que Dieu ne peut pas être à moitié là.
Dieu est là, ici et maintenant. C'est que nous portons plus attentions à nos absences et manquements. Cela nous donne l'impression que Dieu n'est plus là, tandis que nous nous sommes éloignés de son Amour. C'est nous qui sommes absent, très souvent.

Le fils prodigue: Jésus a enseigné une parabole, il fait de la pastorale, pour que les gens comprenne l'Amour de Dieu qui n'a jamais repoussé le fils cadet. L'Amour est toujours accueil.
D'ailleurs, je ne pense pas qu'il est question de deuil dans ce récit.
Pierrot
Ainsi, nous croyants, avons ce privilège sur les non-croyants de croire que quelqu'un est là, avec nous, même au milieu de notre solitude moderne.
Raison de plus de trouver des moyens de dire à l'humanité qu'il est Aimé de Dieu. [Dieu :amoureux: ]

Dieu avec tous, tous qui l'enseignent. [Coucou! :ciao: :coeur: ]

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par pierrot2 » dim. 14 févr. 2021, 20:09

Normandt a écrit :
dim. 14 févr. 2021, 16:10
D'ailleurs, je ne pense pas qu'il est question de deuil dans ce récit.
Bonsoir Normandt, je voudrais juste revenir sur ce point.
Il n'est pas question de deuil, en effet, dans cette parabole.
C'est simplement la réaction du père qui dit que son fils était mort, et que le voilà revenu à la vie.

Or, le fils n'était pas mort physiquement.

Le père emploie donc une tournure qui traduit à mes yeux que c'est dans son regard de père qu'il paraissait mort.

Si tel était son ressenti, il ne me semble pas invraisemblable qu'il ait pu en éprouver du chagrin.
La réaction joyeuse du père au retour du fils semble étayer cette hypothèse, et je ne suis pas sûr d'être loin de la réalité en extrapolant qu'il a du vivre un deuil.

Le mot "mort" pour qualifier l'état du fils porte en effet en lui une signification qui, puisqu'elle n'est pas reliée à l'état réel du fils, doit se rapporter à l'univers intérieur du père.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » dim. 14 févr. 2021, 20:33

Pierrot,
d'accord.

Mon intention est de méditer sur ce que peut être l'Amour de Dieu,
dégagé des sentiments et de ce qui peut sembler plus humain.

Comment dégager ce que nous pensons être l'amour
pour permettre à l'Amour de Dieu d'être parfait?

La méditation doit se porter sur l'Amour pur de Dieu, dégagé du péché et du mal.
Comment y arriverons-nous?

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par pierrot2 » lun. 15 févr. 2021, 3:37

La question telle que vous la présentez fait de l'émotion ou du sentiment presque un péché.
Je vais donc me retirer du fil, car mon témoignage de chrétien est que pour moi Dieu tient compte de tout.

Il gère aussi ces choses, puisqu'il est incarné en homme, puisqu'il a souci des moineaux, puisque le père est pris de compassion au retour du fils..

Ce n'est pas de sentiments dont son amour est épuré, c'est de jalousie possessive, car dans son amour pour le fils prodigue, il ne le retient pas de partir de sa maison.

C'est là mon témoignage, pardonnez-moi, svp, je ne pouvais faire l'économie de l'exprimer. Sauf avis contraire de votre part, je laisse donc ce fil suivre son dessein

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » lun. 15 févr. 2021, 3:49

Le fait de partir de l'Amour Pur de Dieu,
n'est pas nécessairement contre le sentiment humain,
mais une réflexion que puisque Dieu est Amour,
comment percevons-nous l'Amour de Dieu?

Je vois que trop peu de personnes ont médité sur l'Amour de Dieu, et pourtant...
c'est surprenant.
Pour moi, cela me dit vraiment beaucoup
et aide à ma recherche de le savoir.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par pierrot2 » lun. 15 févr. 2021, 3:55

Rebonjour, Normandt, vous êtes couche-tard ou lève-tôt? :)
Normandt a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 3:49
Le fait de partir de l'Amour Pur de Dieu,
Considérez-vous le sentiment comme une impureté, c'est la question à se poser, je crois

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » lun. 15 févr. 2021, 12:36

J'ai placé mon message avant 21:00

La question est bonne. Est-ce que le sentiment est une réalité de Dieu.

Je me suis réveillé avec ceci:

Un point de repère pour la méditation, c'est que l'Amour de Dieu n'est pas lié à la condition de péché.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par pierrot2 » lun. 15 févr. 2021, 13:47

Normandt a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 12:36
Est-ce que le sentiment est une réalité de Dieu.
Oui, la question est en lien
Normandt a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 12:36
l'Amour de Dieu n'est pas lié à la condition de péché.
Non, en effet. Peut-être bien que le pécheur pèche aussi par provocation, pour s'assurer de l'amour de Dieu. Nous espérons, me semble-t-il, que Dieu s'attache en priorité au salut de ceux qui en ont le plus besoin (CF la prière de Fatima).

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » lun. 15 févr. 2021, 17:08

L'Amour de Dieu est Pur.

Le sentiment peut avoir sa source seulement en l'être humain qui s'éloignant du péché, ressent davantage l'Amour de Dieu qui le rejoint. Mais ce n'est pas comme s'il recevait davantage d'Amour de Dieu, puisque l'Amour est total en soi.

En cela, le sentiment est un ressenti d'être plus ou moins près de l'Amour de Dieu.

Je continue de réfléchir et je n'essaie pas de détruire quoi que ce soit.
Mais il est intéressant de réfléchir sur ce qui serait davantage inhumain,
par des pensées, gestes et paroles sans Dieu, que de ce qui est humain et totalement en harmonie avec l'Amour de Dieu, dont Jésus seul est 100% Humain. :coeur:

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1676
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par cmoi » lun. 15 févr. 2021, 19:58

Normandt a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 12:36

La question est bonne. Est-ce que le sentiment est une réalité de Dieu.

Je me suis réveillé avec ceci:

Un point de repère pour la méditation, c'est que l'Amour de Dieu n'est pas lié à la condition de péché.
Autrement dit, il y a des sentiments qui sont reliés à l'amour de Dieu, et des sentiments qui sont reliés à notre condition de péché.
Et donc, la vérité du sentiment n'est pas la vérité de Dieu, qui est amour.
Elle exprime à quelle distance nous sommes de Lui.

Si c'est là ce que vous avez voulu dire, en tout cas votre publication suivante s'en approche encore un peu, je suis d'accord.
Cela pose une question grave sur la communication : n'y a-t-il que quelqu'un de plus avancé qui peut s'apercevoir de la distance d'un autre ?
Je ne le pense pas, même si cela ne demande pas que du réalisme, mais de l'humilité et du discernement. Même si tout ce qui se situe en avant de nous est plus flou que ce qui est derrière nous. Flou car aveuglant : dommage !
Car souvent par manque de confiance, si nous savions mieux nous situer, nous nous aiderions mieux à progresser : cercle vicieux.
L'orgueil et l'ego se glissent là, et font échec à la charité.

Je me réjouis que vos interventions prennent davantage une tournure de dialogue.


P.S. Quand vous écrivez : "En cela, le sentiment est un ressenti d'être plus ou moins près de l'Amour de Dieu." vous parlez d'un ressenti objectif qui n'est pas souvent à notre portée.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1518
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par pierrot2 » lun. 15 févr. 2021, 20:20

Normandt a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 17:08
Le sentiment peut avoir sa source seulement en l'être humain qui s'éloignant du péché, ressent davantage l'Amour de Dieu qui le rejoint. Mais ce n'est pas comme s'il recevait davantage d'Amour de Dieu, puisque l'Amour est total en soi.
Non, en effet, un peu comme un carré de chocolat semble délicieux à celui qui n'en a pas mangé depuis longtemps, alors qu'il paraîtra écœurant pour celui qui vient d'en manger, jusqu'à écœurement. C'est curieux, au fond, qu'un même aliment, le même, vraiment le même, aboutisse à deux sensations opposées.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » mar. 16 févr. 2021, 0:36

Votre exemple est juste, Pierrot.
Dernière modification par Normandt le mar. 16 févr. 2021, 0:44, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avons-nous une théologie de l'Amour de Dieu à rechercher, à développer et à comprendre? Pourquoi?

Message non lu par Normandt » mar. 16 févr. 2021, 0:41

cmoi a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 19:58
Normandt a écrit :
lun. 15 févr. 2021, 12:36

La question est bonne. Est-ce que le sentiment est une réalité de Dieu.

Je me suis réveillé avec ceci:

Un point de repère pour la méditation, c'est que l'Amour de Dieu n'est pas lié à la condition de péché.
Autrement dit, il y a des sentiments qui sont reliés à l'amour de Dieu, et des sentiments qui sont reliés à notre condition de péché.
Et donc, la vérité du sentiment n'est pas la vérité de Dieu, qui est amour.
Elle exprime à quelle distance nous sommes de Lui.

Si c'est là ce que vous avez voulu dire, en tout cas votre publication suivante s'en approche encore un peu, je suis d'accord.
Cela pose une question grave sur la communication : n'y a-t-il que quelqu'un de plus avancé qui peut s'apercevoir de la distance d'un autre ?
Je ne le pense pas, même si cela ne demande pas que du réalisme, mais de l'humilité et du discernement. Même si tout ce qui se situe en avant de nous est plus flou que ce qui est derrière nous. Flou car aveuglant : dommage !
Car souvent par manque de confiance, si nous savions mieux nous situer, nous nous aiderions mieux à progresser : cercle vicieux.
L'orgueil et l'ego se glissent là, et font échec à la charité.

Je me réjouis que vos interventions prennent davantage une tournure de dialogue.


P.S. Quand vous écrivez : "En cela, le sentiment est un ressenti d'être plus ou moins près de l'Amour de Dieu." vous parlez d'un ressenti objectif qui n'est pas souvent à notre portée.
La réflexion à propos des sentiments est totalement à notre portée.
Nous avons la Lumière naturelle (catéchisme) qui nous permet de ressentir le vrai du faux, le bien du mal, la vérité du mensonge.
Et en effet, cmoi, nous pouvons trouver des solutions dans notre passé, mais dans l'expérience d'autres personnes aussi.
Rien de clair dans le futur et les réponses ressortent au présent.

D'ailleurs l'Amour avec Dieu se vit au présent.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Perlum Pimpum et 11 invités