Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Quitterie
Barbarus
Barbarus

Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Quitterie » mer. 07 avr. 2021, 21:26

Bonjour à tous,

Une question me titille depuis un moment. Le jansénisme est considéré par la majorité comme une branche du catholicisme, qui repose beaucoup sur la rédemption de tous par le sacrifice de Jésus. Le catholicisme ne nie pas que le péché originel nous a affectés (autrement nous ne serions pas sur terre) et condamnés mais Jésus a justement racheté ses fautes à l'homme par son sacrifice. Or, j'ai l'impression que Pascal fait abstraction du sacrifice de Jésus dans le développement de sa pensée. Il est obsédé par le péché originel et persuadé qu'aucune rédemption n'est possible (ou a été possible) quand bien même il appartient à la famille des catholiques (si l'on considère les jansénistes comme des catholiques).

C'est cette contradiction que je ne comprends pas. Est-ce Pascal seul qui s'obstine ou est-ce une pensée partagée par le jansénisme en général ? Et, dans ce dernier cas, comment peut-on dire du jansénisme qu'il est une branche du catholicisme puisqu'il s'oppose à l'un des principes fondamentaux du catholicisme ?
Peut-être aussi ai-je mal compris un point, auquel cas je serais ravie de recevoir quelques éclaircissements.

Merci d'avance pour vos réponses,
Quitterie

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 08 avr. 2021, 16:04

Bonjour Quitterie,

La réponse est simple : le jansénisme est une hérésie et n'est donc pas catholique.

Quitterie
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 08 avr. 2021, 10:40

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Quitterie » ven. 09 avr. 2021, 12:01

C'est bien ce que je pensais mais je lisais partout (même sur ce forum...) que le jansénisme était une branche du catholicisme. Je comprends mieux la grosse contradiction avec le catholicisme.

Merci de confirmer !

Quitterie
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 08 avr. 2021, 10:40

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Quitterie » ven. 09 avr. 2021, 12:03

Je rajoute une question à mon post précédent : est-ce le seul point de contradiction qui fait du jansénisme une hérésie ?

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Riou » sam. 10 avr. 2021, 9:20

Bonjour,

Pascal n'était pas, à proprement parler, janséniste. Il était proche de la société de Port Royal (un lieu janséniste par excellence), et il fut engagé dans une polémique avec les jésuites (Les provinciales), et à cette occasion il se situait dans le camp janséniste, ce qui explique qu'on trouve sous sa plume quelques défenses de certaines thèses jansénistes (mais difficile de savoir dans quelle mesure il les soutient intérieurement jusqu'au bout).
Assimiler la pensée de Pascal au courant janséniste est donc très réducteur. On retrouve bien une forme d'affinité, mais pas une profession explicite de la croyance janséniste. A l'inverse, les gens de Port-Royal ne se sont pas privés pour "corriger" et parfois éliminer certains passages des manuscrits des Pensées (les liasses) quand ils considéraient que le défunt Pascal n'allait pas tout à fait dans le sens de l'orthodoxie janséniste. C'est bien la preuve que Pascal ne peut être classé de la sorte. Le génie est d'ailleurs inclassable.
Par ailleurs, le Christ joue un rôle absolument central dans la pensée de Pascal : le Christ est pour lui la clef du chiffre, la résolution de l'énigme de la condition humaine et de toutes ses contradictions, la seule voie qui puisse équilibrer la chute et redresser l'homme, tant au niveau théorique qu'au niveau pratique et religieux. Les fragments affirmant que le salut passe par Jésus-Christ ne manquent pas. De plus, Pascal écrit des fragments très volontaristes sur la foi : voir, par exemple, les fragments sur la discipline des passions et du corps (par exemple la prière, l'écoute des messes) en vue de disposer l'âme à la rencontre avec le Christ.

Quitterie
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 08 avr. 2021, 10:40

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Quitterie » dim. 11 avr. 2021, 22:46

Merci pour votre réponse. Je vais essayer de creuser un peu plus les références de Pascal au Christ, que j'ai trouvées assez rares jusqu'ici (et si vous avez des textes particuliers à suggérer, n'hésitez pas)

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Riou » lun. 12 avr. 2021, 9:45

Quitterie a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 22:46
Merci pour votre réponse. Je vais essayer de creuser un peu plus les références de Pascal au Christ, que j'ai trouvées assez rares jusqu'ici (et si vous avez des textes particuliers à suggérer, n'hésitez pas)
Bonjour,

Voici trois liens issus du même site. Ces pages sont assez complètes et elles recensent beaucoup de fragments et de commentaires sur le christocentrisme de Pascal:

http://www.penseesdepascal.fr/General/Jesus-Christ.php
http://www.penseesdepascal.fr/Fondement ... oderne.php
http://www.penseesdepascal.fr/I/I6-moderne.php

Les sites font référence à l'édition Lafuma. Mais il y a d'autres éditions, avec les correspondances entre les différentes éditions.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Riou » lun. 12 avr. 2021, 9:53

Et j'oubliais un des textes les plus vertigineux de l'histoire du christianisme : le Mémorial de Pascal.

http://www.penseesdepascal.fr/Hors/Hors1-moderne.php

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par prodigal » lun. 12 avr. 2021, 10:37

Puisqu'il est question de Blaise Pascal, peut-être est-ce l'occasion de rappeler la différence qu'il établit dans les Provinciales, à propos du jansénisme, entre le droit et le fait, différence capitale pour toute discussion relative à l'orthodoxie de tel ou tel courant.
La question dite "de droit" renvoie au contenu doctrinal de ce qui est condamné. Telle proposition est condamnée, et ne doit donc pas être soutenue.
La question dite "de fait" concerne les textes où figureraient les propositions condamnées. Tel auteur est condamné, cela signifie "en fait" que les propositions condamnées en droit figurent dans ses écrits et qu'il les a soutenues.
Très souvent, l'argumentation pascalienne reconnaît la légitimité de la condamnation "en droit", mais nie que les propositions incriminées soient "de fait" dans Jansénius. Par conséquent, il est possible de dire que Pascal était janséniste, puisqu'il a soutenu Jansénius et ses disciples de Port-Royal, mais pour autant il n'a jamais approuvé aucune des propositions condamnées par l'Eglise, pas même celles mises, abusivement selon lui, sur le compte de Jansénius.
Par exemple, il est totalement faux d'attribuer à Pascal la thèse selon laquelle aucune rédemption n'est possible. En revanche, Pascal estime (à vérifier cependant) que cette croyance hérétique n'est pas attribuable à Jansénius, ce n'est donc pas une croyance janséniste.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Riou » lun. 12 avr. 2021, 11:42

prodigal a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 10:37
Par conséquent, il est possible de dire que Pascal était janséniste, puisqu'il a soutenu Jansénius et ses disciples de Port-Royal, mais pour autant il n'a jamais approuvé aucune des propositions condamnées par l'Eglise, pas même celles mises, abusivement selon lui, sur le compte de Jansénius.
Bonjour,
Merci pour ce point sur les Provinciales. Il y a longtemps que je ne l'avais pas lu.
Simplement une question : est-ce que le fait de défendre Jansénius et ses disciples de Port-Royal face aux Jésuites dans Les Provinciales suffit à dire que Pascal était à proprement parler "janséniste"? Qu'il prenne le camp de Jansénius dans une polémique où il estime que les jésuites se comportent de manière immorale est une chose. Mais que Pascal se réclame de Jansénius au sens où il se présenterait comme le disciple affirmé de Jansénius (il serait donc "janséniste") me paraît être une chose très différente. Ce n'est pas le sentiment que j'ai eu en lisant les Provinciales, et je ne connais pas de texte allant dans ce sens. Je pense que Pascal est un tiers qui intervient dans une polémique au sein de laquelle il se retrouve du côté des écrits de Port-Royal, d'où l'affinité dont je parlais plus haut.
Il me semble que Pascal est, au fond, augustinien.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par prodigal » lun. 12 avr. 2021, 14:34

Cher Riou,
j'oserais dire que Pascal est avant tout pascalien! non qu'il soit incapable de s'inspirer d'un autre, bien au contraire, mais au sens où sa capacité de penser par lui-même est sans égale.
Néanmoins je pense que tous les manuels vous soutiendront : Pascal est sans conteste admirateur de saint Augustin, comme d'ailleurs Jansénius, et aussi maints luthériens. C'est une partie du problème : certaines références on ne peut plus orthodoxes (qui est moins sulfureux que saint Augustin?) peuvent, en certaines circonstances historiques, entraîner quelques soupçons, souvent abusifs.
Donc, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un grand philosophe admirateur de saint Augustin prenne la défense de Port-Royal. Surtout quand, détail biographique que vous connaissez sans doute, la sœur de ce grand philosophe est religieuse à Port-Royal. Pascal l'a fait, autant que je puisse en juger, en pleine orthodoxie et avec le maximum de probité intellectuelle, ce qui n'exclut pas l'art de décocher quelques flèches assassines! A ma connaissance, l'Eglise n'a d'ailleurs jamais condamné Pascal, que la plupart des manuels, y compris bien sûr ceux utilisés dans les écoles confessionnelles, classe parmi les jansénistes. Ce qui tendrait à prouver que le jansénisme ne peut être qualifié sans nuance d'hérésie, quand bien même certaines propositions, attribuées à tort ou à raison à Jansénius, aient été effectivement condamnées.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Quitterie
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 08 avr. 2021, 10:40

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Quitterie » mer. 14 avr. 2021, 10:05

Riou a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 9:45
Quitterie a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 22:46
Merci pour votre réponse. Je vais essayer de creuser un peu plus les références de Pascal au Christ, que j'ai trouvées assez rares jusqu'ici (et si vous avez des textes particuliers à suggérer, n'hésitez pas)
Bonjour,

Voici trois liens issus du même site. Ces pages sont assez complètes et elles recensent beaucoup de fragments et de commentaires sur le christocentrisme de Pascal:

http://www.penseesdepascal.fr/General/Jesus-Christ.php
http://www.penseesdepascal.fr/Fondement ... oderne.php
http://www.penseesdepascal.fr/I/I6-moderne.php

Les sites font référence à l'édition Lafuma. Mais il y a d'autres éditions, avec les correspondances entre les différentes éditions.
Merci !
prodigal a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 10:37
Puisqu'il est question de Blaise Pascal, peut-être est-ce l'occasion de rappeler la différence qu'il établit dans les Provinciales, à propos du jansénisme, entre le droit et le fait, différence capitale pour toute discussion relative à l'orthodoxie de tel ou tel courant.
La question dite "de droit" renvoie au contenu doctrinal de ce qui est condamné. Telle proposition est condamnée, et ne doit donc pas être soutenue.
La question dite "de fait" concerne les textes où figureraient les propositions condamnées. Tel auteur est condamné, cela signifie "en fait" que les propositions condamnées en droit figurent dans ses écrits et qu'il les a soutenues.
Très souvent, l'argumentation pascalienne reconnaît la légitimité de la condamnation "en droit", mais nie que les propositions incriminées soient "de fait" dans Jansénius. Par conséquent, il est possible de dire que Pascal était janséniste, puisqu'il a soutenu Jansénius et ses disciples de Port-Royal, mais pour autant il n'a jamais approuvé aucune des propositions condamnées par l'Eglise, pas même celles mises, abusivement selon lui, sur le compte de Jansénius.
Par exemple, il est totalement faux d'attribuer à Pascal la thèse selon laquelle aucune rédemption n'est possible. En revanche, Pascal estime (à vérifier cependant) que cette croyance hérétique n'est pas attribuable à Jansénius, ce n'est donc pas une croyance janséniste.
Je vois que les Provinciales ont été citées plusieurs fois, il serait peut-être temps pour moi de les lire en entier...

Merci pour votre explication !

Avatar de l’utilisateur
Fernand Poisson
Censor
Censor
Messages : 175
Inscription : jeu. 11 avr. 2019, 23:03
Conviction : Catholique romain

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Fernand Poisson » mer. 14 avr. 2021, 16:02

Bonjour,

Une chose qu'il est à mon avis important de comprendre, c'est que le "jansénisme" n'est pas une doctrine nettement définie mais plutôt un courant de pensée assez diversifié au sein du catholicisme, qui va des plus modérés (ceux qui défendent l'orthodoxie de Jansénius, en niant qu'on trouve chez lui les hérésies pour lesquelles l'Augustinus a été condamné) aux plus radicaux (ceux qui assument positivement ces hérésies), jusqu'au schisme d'Utrecht.

À mon avis, au-delà des controverses sur la grâce, le jansénisme peut se caractériser plutôt par une certaine tendance ou dérive : celle qui consiste, à partir entre autres d'une mauvaise lecture de saint Augustin, à défendre l'idée d'une Église de "purs" à l'intérieur de l'Église visible. Cette Église des élus serait au fond l'Église véritable, la seule à pouvoir être sauvée, et lui appartenir supposerait de se couper entièrement du monde à la manière des Solitaires de Port-Royal (ou de Pascal). Les faibles, les tièdes, les chrétiens moyens qui chutent souvent et vont se confesser par peur de l'Enfer ne pourraient pas être sauvés. Il faut une ascèse hors du commun. D'où des conditions très dures pour l'accès aux sacrements. C'est ce qui ressort à mon avis de la bulle Unigenitus.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par prodigal » mer. 14 avr. 2021, 17:05

Je crois, cher Fernand Poisson, que vous avez totalement raison.
En sanctionnant le jansénisme, l'Eglise a probablement voulu condamner une forme d'élitisme puritain très illusoire, car elle nourrit l'orgueil sous couvert de sainteté.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Pascal et l'obsession du péché originel (quid de la rédemption ?)

Message non lu par Riou » mer. 14 avr. 2021, 21:52

Raison pour laquelle Montherlant, si je ne me trompe, rapporte à propos des "vertus" des moniales de Port Royal : "Pures comme des anges, orgueilleuses comme des démons!".

L'orgueil des vertus est le pire des vices selon Saint Augustin, car il corrompt à la racine tout ce qu'il pouvait y avoir de bon dans le comportement d'une personne.
Puisque j'en suis aux "rumeurs" de l'histoire de Port Royal, on dit que le crucifix à la mode janséniste montrait les bras du Christ former un V très étroit, symbolisant le fait qu'il n'y aura que peu d'élus.
De là à dire que Pascal s'est coupé du monde en compagnie des solitaires de Port Royal, ce n'est pas si clair. Comme le rappelle prodigal, des raisons biographiques (sa sœur) et des affinités particulières ont pu le lier au mouvement janséniste. Mais je ne suis pas certain que cette assimilation puisse aller beaucoup plus loin, si ce n'est une certaine atmosphère, quoi qu'en dise les manuels scolaires.
Ce serait comme dire que Pascal est "anti-cartésien" (il est parfois présenté ainsi dans les manuels). Je ne crois pas que cela puisse résister à la lecture.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités