Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Pathos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1060
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Pathos » lun. 12 avr. 2021, 0:06

J'ai un ami croyant non pratiquant que j'ai invité à revenir à la messe.
Il a été outré d'entendre le prêtre lors de son sermon faire la promotion de la vaccination.
Plus couillu que le paroissien moyen il est allé exprimer son étonnement auprès du prêtre à la sortie lui rappelant qu'il devrait par prudence ne pas prendre partie sur ce sujet pour lequel de nombreux chrétiens s'interrogent à minima sur ces pseudo vaccins que l'on veut nous imposer alors que des traitements efficaces existent
Les dimanches suivant le prêtre ne parlait plus de vaccin et c'est tant mieux.
Que l'Eglise nous parle d'Espérance plutôt que de se faire l'écho des médias.
Il est évident que Rome ne montre absolument pas l'exemple..et porte une lourde responsabilité dans la défiance de nombreux croyants.
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1764
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par cmoi » lun. 12 avr. 2021, 8:47

Cinci a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 16:13
En passant :
Kérygme :
Exemplarité ou désobéissance ? Laquelle sert au mieux le corps mystique du Christ qu'est l'Église ?
Ce n'est plus vrai, ça. Que le corps mystique du Christ soit l'Église catholique romaine ? Non. Du moins, pas pour Vatican II. Je ne parle pas de l'Église d'avant.

Dans la nouvelle constitution dogmatique de l'Église, Lumen Gentium : l'Église du Christ subsiste dans l'Église catholique romaine. Mais l'Église du Christ se retrouve aussi en dehors de l'Église catholique romaine. Et, donc, aussi bien chez les «tradis» en rupture (... comme chez les Luthériens, les Églises orientales dissidentes, etc.) En sorte qu'il ne fait plus aucun sens d'en appeler à un devoir spécial d'obéissance bien étroite ("comme un cadavre") envers le Pape.

Si le fait de ne pas croire au purgatoire, ni à l'assomption de la Sainte Vierge, ni à l'infaillibilité de l'Église catholique, ni à la papauté, n'est pas chose qui empêche à faire de vous des «frères dans la foi», des vrais chrétiens innocents et porteurs de la grâce sanctifiante, des partenaires égaux avec qui dialoguer et avec qui devoir impérativement se ressouder, on comprendra bien mal comment le fait de ne pas porter un masque lors d'une Messe à Paris ferait de vous des faux frères, des suppôts du diable, des désobéissants de la désobéissance de l'Antique serpent de la Genèse et etc.

Il y a quelque chose qui tourne pas rond là-dedans.
Il n’est pas rare qu’il vous arrive ainsi de « toucher à quelque chose d’essentiel » mais qui reste noyé dans la multiplicité et l’éclectisme de vos interventions qui ne sont pas toutes du même niveau.

Si ce que vous dénoncez là était exact, or c’est souvent ce que nous croyons être pensé par une majorité et peut être même au sein de la hiérarchie ecclésiale, en effet, et du coup certains le croient sur cette seule base, - alors il nous faudrait nous faire tous Tradis et leur donner raison !
Mais ce n’est pas là l’esprit de Vatican II qui a voulu corriger des excès et dérives antérieurs, que ceux-ci précisément conservent précieusement et jalousement comme un privilège.
Le corps mystique du Christ reste ici-bas l’Eglise, mais comme vous le savez surement il y a dans nos définitions 3 Eglises pour en faire qu'une, la dernière :
  • L’Eglise militante (ici-bas) dont vous parlez
    L’Eglise Souffrante (au purgatoire)
    Et l‘Eglise triomphante (au ciel)
Ce qui donc est rappelé c’est que des personnes qui n’appartiennent pas à L’Eglise militante ici bas appartiendront aux deux autres, et que d’autres appartenant à l’Eglise militante n’appartiendront plus à l’Eglise dans l’au-delà.
Je le présente ainsi pour adopter votre présentation, mais il y a mieux pour en défendre la nouveauté qui n’est pas nouvelle.

Et cela nous oblige à faire dès ici-bas et exercer un discernement, de ne pas "partir en guerre" injustement contre de futurs frères, sous les instigations de ceux qui n'ont pas apprécié que Jésus leur ait demandé de "tendre l'autre joue" et qui veulent se rendre utiles et fiers autrement, donner un autre exemple au nom de leur survie et d'un apostolat, comme si Dieu attendait cela d'eux plutôt que ce soit à nous d'attendre de Lui sa protection et ses instructions - pas si facile, d'écouter ce que l'Esprit a à nous dire...
J'ai l'impression de répéter ici ce qui a déjà été écrit sur d'autres fils...

Donc le devoir d’obéissance subsiste, il est même en grande partie la cause quand il n’est pas accompli, de cette « exclusion » future – mais la façon de le dire est plus orientée sur l’amour et l’élan du cœur que sur le devoir et donc le jugement, les apparences.
Car nous serons jugés selon la mesure dont nous nous serons servis nous-mêmes, et en cela conformément aux grâces que nous aurons reçues, notamment de connaissance.

En revanche, « le fait de ne pas croire » est insuffisant pour ce que vous en faites, il faut y ajouter pour cela la notion d’ignorance et alors oui, cela n’empêchera pas d’être sauvé, pourvu d’avoir eu un comportement conforme à l’esprit des évangiles.
Car ne pas croire alors que nous avons reçu toutes les lumières nécessaires et suffisantes pour croire, reste un motif de condamnation tel que formulé par la fin de l’Evangile de Marc – qui insiste beaucoup notamment sur la « preuve par le miracle », ce qui n'est pas anodin.

Ce n’est donc là dans ce que notamment cette constitution a ajouté à la Tradition, qu’une mise au point concernant la justice et la miséricorde. Le baptême sauve (grâce aussi à toute l’initiation et les conditions qui l’accompagnent, ce n’est pas par magie !), mais à condition de lui rester fidèle, et son absence ne perd que ceux qui le refusent en connaissance de cause et non pas quand y intervient l’ignorance ou la désinformation.
D’où l’importance de la prédication, et de l’exemple de la vie qui soit en accord, car si ceux-ci sont incorrects, pas étonnant que les choses deviennent compliquées !

Je me devais de préciser cela car l’équilibre n’est pas dans un renversement de tendance, ni un relativisme, il ne s’agit que de précisions complémentaires apportées pour bannir l’hypocrisie, l’opportunisme, le favoritisme, et bien d’autres idées masquées (élitisme) qui pataugent dans le mouvement tradi et qui ne sont pas conformes à l’esprit des évangiles, mais s’accrochent à certaines expressions désuètes (« hors de l’Eglise pas de salut », par exemple) issues d‘un autre temps et d’un autre contexte, dont le sens est à moduler d’une intention qui n’était qu’implicite et trop floue pour notre époque.

Rien n’a changé sur le fond, il ne s’agit pas d’une tolérance nouvelle, mais d’énoncer des vérités simples qui ont pris plus d’importance vu à la fois les facilités de communications et de migrations et d’échanges entre populations aux religions hétérogènes, le nombre de personnes qui naissent en dehors de l’Eglise, et le déclin de la capacité de celle-ci à convaincre et pourfendre l’erreur, sans faire usage de la force qui n’est plus de mise, ou de la terreur, et qui du côté de l’esprit prend la forme d’œillères, de bêtises, de l’intégrisme, du parti pris et du manque d’arguments, du refus d’écouter l’autre et de reconnaître sa part de vérité, du désir de se démarquer plus que de se réconcilier, d’asséner plus que d’enseigner, de postuler plus que de démontrer, de dominer plus que de servir, etc.

Et je fais exprès de manquer d’éloquence dans ma description, et de rester « fade », car cela ne dépend pas d’une « présentation », il y a là un vrai problème de fond quant à leur « exemplarité » qui s’appuie sur une désobéissance et se maintient dans la seule chose finalement qu’ils peuvent reprocher aux autres : de leur ressembler à vouloir « maintenir une position » indéfendable et prétendant détenir la seule vérité et qui ne serait pas la leur mais celle de Dieu – risque de fanatisme ou d’orgueil, si défaut de bienveillance et d’écoute, de compréhension et d’estime, de courtoisie et de sociabilité, de capacité à rester objectif.

Mais encore ne mélangeons pas tout : cela n’a rien à voir avec l’application ou non de mesures sanitaires décidées par des autorités civiles.
Kerygme a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 14:12
La véritable aliénation, pour moi, c'est l'enfermement spirituel mais aussi du cœur provoqué par les peurs auxquelles on donne prise.
Très bon résumé

Contrairement à ceux qui aiment schématiser et carricaturer, qui refusent les nuances qui sont plus que des nuances, ( il suffit de lire Altior nommer "modernistes" tous ceux qui ne vont pas à la messe de St Pie V), la vérité est bien plus complexe et subtile que ceux qui prétendent l'avoir une fois pour toutes démembrée et la conserver en toute exclusivité.
Jésus seul est la vérité, et s'il a rattaché notre salut aux sacrements de son Eglise, lui-même en est exempté et peut agir autrement. Nous sommes désormais invités à discerner les signes qu'il nous en donne, pour purifier son Eglise au sein de laquelle s'est infiltrée la fumée de Satan (par plusieurs narines qui toutes ne soufflent pas du même côté !)

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3146
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Jean-Mic » lun. 12 avr. 2021, 9:40

Désird'humilité a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 19:45
Carrément. Je suis désolé, mais votre génération a pour défaut de croire ce que dit la télé,surtout sur le covid. La mienne (celle de boutonneux impertinents ) aussi, et elle est prête à approuver n'importe quelle nouveauté dangereuse,ce qui explique son progressisme, mais il y'a au moins moyen d'aller boire quelques verres avec elle,de transgresser le couvre-feu etc... Elle est moins paralysée par la peur. Peur d'une grippe. Rappelons-le.
Ma génération, comme vous dites, a appris à garder son indignation pour les choses qui en valent la peine, pas à se prendre pour des martyrs à la première contrariété. Tout compte fait, qu'est-ce que l'obligation du port d'un masque ? Pour ne parler que des atteintes à la liberté, et rien qu'en restant en France, il y en a de bien plus graves aujourd'hui que cette obligation passagère : la loi anti-séparatisme par exemple, la loi de "Sécurité globale" (presse et police) aussi, et je ne parle pas de la loi de bioéthique (si peu éthique). Sortons de France, nous avons vraiment de quoi être inquiets en voyant le non-traitement médiatique de ce qui se passe sur d'autres continents.

Pourtant, il m'est arrivé de connaître l'appréhension, voire la peur, pour moi ou pour mon épouse (je ne donnerai pas plus de détails pour elle que pour moi). Apprenez que le courage, ce n'est pas de ne pas avoir peur, mais bien au contraire de surmonter sa peur. Et oui, j'ai parfois peur. Depuis hier, j'ai peur pour ma fille, mon gendre et mon petit-fils, depuis que le père de mon gendre est en réanimation, en coma artificiel pour cause de Covid.

Alors, paralysé par la peur :rire: ??? C'est bien mal connaître ceux dont vous parlez et ceux à qui vous vous adressez ! En tout cas, personnellement je porte le masque, tout comme je respecte le code de la route en tout temps (ni plus ni moins)... et je réserve mon indignation pour des sujets autrement plus graves ! Il m'est arrivé plus que vous ne le pensez de désobéir, de transgresser les règles et les codes. J'y ai pris des coups, au propre et au figuré, et on ne m'a pas souvent traité de peureux. Les prises de position et les actes des "vieux schnocks" comme moi ont peut-être plus de poids que celle du premier enfant qui crie au loup.
Dernière modification par Jean-Mic le lun. 12 avr. 2021, 10:56, modifié 3 fois.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3146
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Jean-Mic » lun. 12 avr. 2021, 9:48

Pathos a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 0:06
J'ai un ami croyant non pratiquant que j'ai invité à revenir à la messe.
Il a été outré d'entendre le prêtre lors de son sermon faire la promotion de la vaccination.
Plus couillu que le paroissien moyen il est allé exprimer son étonnement auprès du prêtre à la sortie lui rappelant qu'il devrait ...
Quel culot ! Quelle indécence ! :cry:
Il vient (ou revient) pour la première fois et il sait mieux que quiconque et donne une leçon sur ce qui doit être dit ou pas dit. <:
Est-il allé jusqu'au bout en donnant ses conditions : "Je reviendrai ! mais vous avez intérêt à dire ce que j'ai envie d'entendre !" :non:

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Désird'humilité » lun. 12 avr. 2021, 11:00

Jean-Mic a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 9:40
Désird'humilité a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 19:45
Carrément. Je suis désolé, mais votre génération a pour défaut de croire ce que dit la télé,surtout sur le covid. La mienne (celle de boutonneux impertinents ) aussi, et elle est prête à approuver n'importe quelle nouveauté dangereuse,ce qui explique son progressisme, mais il y'a au moins moyen d'aller boire quelques verres avec elle,de transgresser le couvre-feu etc... Elle est moins paralysée par la peur. Peur d'une grippe. Rappelons-le.
Ma génération, comme vous dites, a appris à garder son indignation pour les choses qui en valent la peine, pas à se prendre pour des martyrs à la première contrariété. Tout compte fait, qu'est-ce que l'obligation du port d'un masque ? Pour ne parler que des atteintes à la liberté, et rien qu'en restant en France, il y en a de bien plus graves aujourd'hui que cette obligation passagère : la loi anti-séparatisme par exemple, la loi de "Sécurité globale" (presse et police) aussi, et je ne parle pas de la loi de bioéthique (si peu éthique). Sortons de France, nous avons vraiment de quoi être inquiets en voyant le non-traitement médiatique de ce qui se passe sur d'autres continents.

Pourtant, il m'est arrivé de connaître l'appréhension, voire la peur, pour moi ou pour mon épouse (je ne donnerai pas plus de détails pour elle que pour moi). Apprenez que le courage, ce n'est pas de ne pas avoir peur, mais bien au contraire de surmonter sa peur. Et oui, j'ai parfois peur. Depuis hier, j'ai peur pour ma fille, mon gendre et mon petit-fils, depuis que le père de mon gendre est en réanimation, en coma artificiel pour cause de Covid.

Alors, paralysé par la peur :rire: ??? C'est bien mal connaître ceux dont vous parlez et ceux à qui vous vous adressez ! En tout cas, personnellement je porte le masque, tout comme je respecte le code de la route en tout temps (ni plus ni moins)... et je réserve mon indignation pour des sujets autrement plus graves ! Il m'est arrivé plus que vous ne le pensez de transgresser les règles et les codes. J'y ai pris des coups, au propre et au figuré, et on ne m'a pas souvent traité de peureux. Les prises de position et les actes des "vieux schnocks" comme moi ont peut-être plus de poids que celle du premier enfant qui crie au loup.
Pardon, mais je crois que vous ne comprenez pas à quel point nos libertés sont restreintes. Vous réduisez les décisions liberticides au seul port des masques... S'il n y avait que ça ! Et puis, vous relativisez : "il y a pire ailleurs" "il y a d'autres lois liberticides". Peut-être, mais en attendant, il y a aussi cela ! Je suis tout aussi contre cette loi anti-"séparatisme" et cette loi "sécurité globale".

Pour la sécurité, il aurait suffi de confiner les plus vieux, ni plus, ni moins.

Sinon, vous ne me connaissez pas non plus. Sans faire le matamore, j'ai aussi pris des coups et craint pour ma place. Je n'ai jamais fermé ma gueule, et je ne suis pas un jeune sot qui ne connaît rien à la vie. Sans trop m'étaler, j'ai par exemple déjà été (littéralement) poursuivi par la BAC lors des manifs des gilets jaunes, et j'ai dit plusieurs fois leurs quatre vérités aux types de l'UNEF dont on parle en ce moment dans les médias, alors même qu'ils étaient objectivement assez puissants dans ma fac.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11276
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Fée Violine » lun. 12 avr. 2021, 12:49

Altior a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 9:43
J'apprends de cette source que dans le lieu et à l'heure de la crime il y a eu 10 baptêmes. Dont des uns, apparemment, seraient des baptêmes de musulmans. Pas mal du tout cette récolte anuelle pour une paroisse, même traditionnelle. Ces deux vrais pêcheurs d'âmes méritraient des félicitations, sinon une promotions. Mais non, Pilate les met en garde à vue et sans doute une amende, Caïaphe leur inflige une procédure canonique.

C'est comme ça que les mérites sont récompensés. Dans la République, comme dans l'Église.
Altior, votre amalgame est malhonnête. Les deux choses n'ont aucun rapport.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10540
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » lun. 12 avr. 2021, 13:25

Pathos :
Plus couillu que le paroissien moyen il est allé exprimer son étonnement auprès du prêtre à la sortie lui rappelant qu'il devrait par prudence ne pas prendre partie sur ce sujet pour lequel de nombreux chrétiens s'interrogent à minima sur ces pseudo vaccins que l'on veut nous imposer alors que des traitements efficaces existent
Plus couillu ? C'est à voir. D'après le descriptif, l'ami en question n'avait strictement rien à perdre et n'était engagé d'aucune façon en rapport à ce prêtre. C'est toujours plus facile de pousser un «coup de gueule» dans ce temps-là, et d'autant plus quand on aurait soi-même au départ aucun respect pour les prêtres en général. Il m'est déjà arrivé à moi aussi de voir comment des personnes à la foi "douteuse" pouvaient aisément manifester un sans-gêne avec des prêtres.

Mais, après tout, c'est possible aussi que votre ami puisse être juste un peu plus audacieux que la moyenne des gens, par tempérament. Il y a bien des choses qui se peuvent.

Pour vérifier, il faudrait qu'il puisse répéter son exploit avec une de ses idoles de la chanson, un artiste connu : «Non mais, tu sais, franchement ton dernier disque ... il aurait fallu arranger ça autrement. C'est pas bon ! Et quelle idée de nous avoir mis de l'harmonica dans le deuxième passage !

:p

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1060
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Pathos » lun. 12 avr. 2021, 13:41

Jean-Mic a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 9:48
Pathos a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 0:06
J'ai un ami croyant non pratiquant que j'ai invité à revenir à la messe.
Il a été outré d'entendre le prêtre lors de son sermon faire la promotion de la vaccination.
Plus couillu que le paroissien moyen il est allé exprimer son étonnement auprès du prêtre à la sortie lui rappelant qu'il devrait ...
Quel culot ! Quelle indécence ! :cry:
Il vient (ou revient) pour la première fois et il sait mieux que quiconque et donne une leçon sur ce qui doit être dit ou pas dit. <:
Est-il allé jusqu'au bout en donnant ses conditions : "Je reviendrai ! mais vous avez intérêt à dire ce que j'ai envie d'entendre !" :non:
Disons que lui, avait le recul nécessaire pour se dire "suis je ici pour entendre parler de politique ou de spiritualité ?"
Nous on ne voit presque plus la différence...
Je vais vous raconter également ceci : j'ai un autre ami, (pratiquant cette fois) qui fatigué d'entendre parler de la Covid chaque semaine dans notre paroisse a changé dimancher dernier d'église . Il s'est fait refouler au motif "jauge atteinte" (j'imagine St Pierre dire ça..)
Il a eut beau discuter avec le "paroissien CRS" rien à faire ; il s'est alors rabattu sur la cathédrale : même punition !!

Dans quelle Eglise de c.. vivons nous ??

Je lui ai vivement recommandé d'écrire à l'archevêque..
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Désird'humilité » lun. 12 avr. 2021, 14:14

Pathos a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 13:41
Jean-Mic a écrit :
lun. 12 avr. 2021, 9:48

Quel culot ! Quelle indécence ! :cry:
Il vient (ou revient) pour la première fois et il sait mieux que quiconque et donne une leçon sur ce qui doit être dit ou pas dit. <:
Est-il allé jusqu'au bout en donnant ses conditions : "Je reviendrai ! mais vous avez intérêt à dire ce que j'ai envie d'entendre !" :non:
Disons que lui, avait le recul nécessaire pour se dire "suis je ici pour entendre parler de politique ou de spiritualité ?"
Nous on ne voit presque plus la différence...
Je vais vous raconter également ceci : j'ai un autre ami, (pratiquant cette fois) qui fatigué d'entendre parler de la Covid chaque semaine dans notre paroisse a changé dimancher dernier d'église . Il s'est fait refouler au motif "jauge atteinte" (j'imagine St Pierre dire ça..)
Il a eut beau discuter avec le "paroissien CRS" rien à faire ; il s'est alors rabattu sur la cathédrale : même punition !!

Dans quelle Eglise de c.. vivons nous ??

Je lui ai vivement recommandé d'écrire à l'archevêque..
Moi aussi j'ai changé de paroisse car j'en avais marre d'entendre parler d'actu dans les homélies et je ne regrette pas. Je suis d'accord avec monsieur l'abbé Kanda quand il dit qu'il faut être en parfaite entente avec son prêtre pour rester dans une paroisse,sans quoi on ne peut être en paix avec oui et,par extension, avec le Christ. https://youtu.be/A2sb7iERG_0

Sinon,votre ami qui est allé remonter les bretelles du curé était dans son droit : en tant que baptisé, il est autant chez lui que les autres dans la maison de Dieu. Dois-je rappeler la parabole de la vigne ? :-D
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1243
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Kerygme » lun. 12 avr. 2021, 14:17

Cinci a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 16:13
En sorte qu'il ne fait plus aucun sens d'en appeler à un devoir spécial d'obéissance bien étroite ("comme un cadavre") envers le Pape.
Comme c'est erroné, peut être parce que certains sont restés dans une bulle spatio-temporelle antérieure à 1983 qu'on ressort comme ultime prétexte du fait de parcours catéchétiques qui ont été souvent hétérodoxes - et c'est une réalité - alors que depuis l'Église s'est bien corrigée.
Ils semblent plus vivre dans la rancœur que dans le pardon.

Vous faites référence par la suite à un dogme mariale, alors continuons en ce sens.

Depuis les noces de Cana, la Sainte Vierge ne cesse d'en appeler à l'obéissance - et tout particulièrement de la part de ses "filles" - à l'autorité directe sous laquelle nous sommes placés. Autorité à la mère supérieure, à l'abbé, au prêtre, à l'évêque et au premier d'entre eux : le pape.
Elle ne dit jamais de n'obéir que si l'on juge que l'ordre est équitable, juste ou adapté. Non elle recommande d'obéir en tous temps et en toutes circonstances. Cependant il ne s'agit pas d'une obéissance aveugle mais clairvoyante.
Il y a donc quelque chose à retenir de tout cela : l'obéissance, même face à une iniquité, reste la juste attitude et c'est celle-ci qui recevra sa récompense. Obéir n'est pas cautionner, obéir c'est être à l'image de Celui qui a obéit jusqu'à la mort et la mort de la Croix.

Aucun chrétien ne peut ignorer la grandeur de la vertu d’obéissance. Sur le plan de la foi, elle est l’imitation de la soumission de Jésus-Christ qui nous sauve par son obéissance à la volonté de son Père, rachetant ainsi la désobéissance d’Adam. Et c’est en raison de cette obéissance que le Christ est constitué prêtre de la Nouvelle alliance.
Le grand sens de l’obéissance, c’est donc d’obéir au Christ comme le Christ a obéi à son Père céleste en faisant la volonté du Père et non la sienne. Et on ne peut pas l'accuser, même si certains dans ce fil prétendent connaitre ses pensées, de ne pas avoir été confronté aux iniquités et qu'il y avait de quoi comprendre une désobéissance aux autorités de l'époque.

Il y a d'autres exemples que je ne vais pas citer de matière exhaustive; allez juste une seule : Padre Pio se voit interdit de confessions et de célébrer publiquement l'Eucharistie par son évêque; il envoie tout simplement paître ceux qui l'invitent à désobéir.
Ou à l'exemple de saint François d'Assise dans l'extrait de Bernanos.

Je crois que beaucoup quand ils parlent de liberté ne font surtout référence qu'à celle inculquée par les Lumières et ont probablement oublié le sens premier de l'obéissance chrétienne. Il ne s'agit pas d'obéir pour être soumis aux autorités mais parce que c'est qu'attend de nous le Christ, à Son image.

Et je crois que certains, ici, sont plus dans l'attitude de Pierre qui tente de détourner Jésus de sa mission en le reprenant : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » (Matthieu 16,22), ou peu après lorsqu'il sort son épée du fourreau croyant défendre le Christ; corps mystique de l'Église.
Le Christ devait souffrir, son Église aussi et personne n'ignore que cela fait aussi partie de sa mission. Mais il faut faire attention, car l'un des Apôtres a été plus aveuglé par son partisanisme que par la foi ... on connait la suite.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11276
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Fée Violine » lun. 12 avr. 2021, 14:27

Sur ces sages propos, je verrouille !

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 35 invités