Que penser de Thiberville ?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » jeu. 05 août 2010, 11:00

L'Éveil Normand a publié hier mercredi 4 août une demi page sur Thiberville, signée «L'Évêché d'Évreux».
Elle a pour titre Le bras de fer épiscopal continue.

On peut la lire ici.

Son contenu mérite une lecture attentive à loisir.

Aujourd'hui jeudi 5 août, le journal La Croix publie un texte signé Céline HOYEAU.
Il ne contient pas d'information nouvelle sauf une incidente dont l'origine est inconnue : L'Évêque serait visiblement las de cette affaire...

La journaliste ne dit rien de la lassitude de milliers de fidèles. Serait-ce l'information qui l'arrange ?
In Xto rege

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par jean_droit » jeu. 05 août 2010, 12:21

Mais aussi dans La Croix :

Remarque personnelle :
Je suppose que le Vatican doit être très ennuyé avec cette histoire.
Donner raison à l'évêque c'est cautionner la politique de suppression des églises desservies et des paroisses. Difficile pour un catholique.
Donner raison au père Michel serait un gifle pour l'évêque d'Evreux même si monseigneur Pican y a eu droit.
Je me doute que cela doit grenouiller "sec" au Vatican chacun y allant de son groupe d'influence.
Peut-être que le Vatican essaye de trouver un compromis, un statut quo mais avec deux personnalités choc cela me parait difficile.

http://www.la-croix.com/La-situation-es ... 34652/4078

Extrait :
La situation est toujours bloquée à Thiberville

Depuis un an, un conflit oppose le curé de Thiberville (Eure), le P. Francis Michel, à l’évêque d’Évreux, Mgr Christian Nourrichard. Le P. Michel, soutenu par de nombreux paroissiens, refuse catégoriquement sa mutation, décidée dans le cadre du regroupement des paroisses du diocèse

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par jean_droit » sam. 07 août 2010, 13:52

Analyse venant de The Economist à tyravers le site de Thiberville et le Forum Catholique :

Voici le référence du texte complet ... en anglais :

http://www.economist.com/node/16740795? ... d=16740795
Venant de thiberville-soutien-abbe-michel.hautetfort.com/

Traduction de The Economist

Le vide intérieur

Le catholicisme est miné dans ses bastions traditionnels européens. Mais des signes d'une intrigante vie nouvelle surgissent à sa périphérie.



Dans le petit monde du catholicisme traditionnel français, tout le monde connaît l'abbé Francis Michel. Durant les 23 dernières années, ce petit personnage obstiné, bien dans sa soutane, a été en charge des âmes du village de Thiberville en Normandie. Les gens du pays aiment son style conservateur, même si ses messes latines ne conviendraient pas à tous les fidèles français. L'église du 12ème siècle de Thiberville, et les 13 autres lieux de culte sous sa garde, sont maintenus en bon état par ses partisans. (De nos jours, certains prêtres dans la France rurale doivent faire face à pas moins de 30 églises.)

Depuis le début de l'année, l'Abbé Francis Michel est en guerre avec l'évêque du lieu - en ce qui concerne l'Eglise, un libéral - qui a essayé de fermer sa paroisse et de le transférer à d'autres fonctions. Un tumulte s'ensuivit en Janvier, lorsque l'évêque est venu à la messe et a essayé de donner ses nouvelles consignes au prêtre. La plupart des villageois ont suivi l'abbé Francis Michel, comme il s'en allait dans une autre église et célèbrait comme au bon vieux temps. Il a fait deux appels à Rome, tous deux rejetés sur des points techniques, un troisième est en cours.

Pour les admirateurs Père Francis, Thiberville est îlot de lumière sur un fond sombre : le quasi-effondrement du catholicisme dans certains de ses bastions. Dans le diocèse d'Evreux, le christianisme a fait partie du tissu de la vie pendant 15 siècles. Parmi ses 600.000 habitants, environ 400.000 pourraient se dire, au moins vaguement, catholiques. Mais le nombre de prêtres de moins de 70 ans est de 39 seulement, et seulement sept d'entre eux ont moins de 40 ans. C'est juste un peu inférieur à la moyenne dans un pays qui, dans les années 1950, se vantait de 40.000 prêtres actifs; dans quelques années, le nombre de moins de 65 ans sera un dixième de cela. Cela suggère un organisme qui n'est pas tant en train de diminuer que de mourir.

Vu de plus près, le catholicisme français n'est pas mort, mais il éclate au point que le centre tient à peine. Les points les plus brillants clignotent en marge : des gens comme l'Abbé Pierre, fondateur du mouvement Emmaüs pour les sans-abris ; "charismatiques", dont le style s'inspire du pentecôtisme, et les traditionalistes qui aiment rites latins et les processions. Pendant ce temps, la partie principale relativement libérale de l'Eglise est presque en chute libre. Comme les conservateurs du type de l'abbé Francis Michel le voient, c'est en grande partie la faute des libéraux eux-mêmes: "Ils n'arrêtent pas de vendre et de fermer des propriétés, tandis que nous [les traditionalistes] sommes occupés à la construction et la restauration."
Traduit de l'anglais par nos soins (veuillez excuser les approximations). La suite de l'article ne concerne pas Thiberville mais le reste de l'Europe, intéressant mais trop long pour être reproduit ici.
Merci à Julius

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » mar. 10 août 2010, 13:38

Suite creuse et petits compléments sur Thiberville.

La suite creuse correspond au silence du site de l'évêché pourtant mis à jour le 10 août. La suspens a divinis de M. l'Abbé Michel à compter du 26 juillet ne semble plus d'actualité.

Les petits compléments laissent un goût étrange.

Le 30 juin 2009, un communiqué du diocèse à lire ici, page 6, annonçait :
Le Père Francis Michel est nommé Prêtre coopérateur de la Paroisse Père Laval – Louviers – Boucle de Seine.
Le Père Philippe Bénard est nommé Curé de la Paroisse de Thiberville.

La paroisse de Thiberville existait toujours.

Il s'en est suivi un silence de cinq mois où cette décision est restée lettre morte.

La situation change ensuite radicalement. Un décret épiscopal est signé le 2 décembre. Il sera publié le 11 janvier dans «Église d'Évreux». Il n'est plus question de nominations des Abbés Bénard et Michel. Les quatorze paroisses du groupement interparoissial de Thiberville sont supprimées. Le tout devient une "communauté locale" de la paroisse de Notre Dame de Charentonne (ou de la Charentonne, la désignation change selon les lignes, ce que c'est que de rédiger dans l'urgence et l'émotion !). Le décret est à lire ici.

Le lecteur appréciera l'étendue des consultations et avis préalables à ce décret.
Monsieur Pierre Mulet,
Le curé, l'EAP (!) pour équipe d'animation pastorale et le conseil paroissial de Notre Dame de Charentonne.
Le Conseil presbytéral.

Bref, tous les intéressés sont consultés, sauf... sauf quiconque des quatorze paroisses supprimées d'un trait de plume, ni leur curé, ni leurs conseils, rien, personne, circulez, il n'y a rien à voir ni à dire.

J'ai dit un goût étrange; je devrais dire comme c'est bizarre tout cela et quelle allure de grosse ficelle.

On comprend beaucoup mieux la colère des paroissiens le 3 janvier quand l'évêque est venu fêter la Toussaint (sic !) à Thiberville
In Xto rege

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » jeu. 26 août 2010, 12:49

Le silence de l'évêché d'Évreux est toujours profond.

Des observations et des commentaires arrivent d'où on ne les attendait pas.

L'Abbé Laguérie (Institut du Bon Pasteur) a convié à dîner Mgr Gaillot évêque d'Évreux de 1982 à 1995.

Il rapporte dans son blog leur conversation au sujet de Thiberville comme suit :
Quand on en vient à l’affaire de Thiberville, il [Mgr Gaillot] est scandalisé. C’est lui qui a nommé le curé Michel et connaît son zèle.
« Je tolérais très bien, dit-il, le Père Montgomery-Wright, et n’aurais jamais songé à l’inquiéter, il faisait du bon travail ».
« Quand je songe qu’on en est déjà au contentieux et bientôt aux censures canoniques, ajoute-t-il, c’est effrayant ».
Est-ce que Thiberville vivrait à l'heure de l'intolérance ?

P. S. L'Abbé Quentin Montgomery-Wright fut curé de Chamblac, proche de Thiberville, de 1956 jusqu'à sa mort par accident en 1996. Il célébra sans discontinuer selon le vetus ordo missae. Il avait par testament dit son souhait de voir la Fraternité sacerdotale Saint Pie X lui succéder dans son église.

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » dim. 05 sept. 2010, 12:28

À Thiberville vie paroissiale est toujours très animée comme chacun peut le voir sur le site en général et par les annonces du mois de septembre en particulier.

Le site de l'évêché contient une page nouvelle sur le SDV (lire Service diocésain des vocations).
Le Service Diocésain des Vocations - SDV - cherche à ...
Sensibiliser les chrétiens :
* à la vocation de prêtres diocésains, indispensables pour l’Eglise, et de diacres
* à la vocation à la vie religieuse monastique, apostolique, «missionnaire»
* à toutes les formes de vie consacrée.
Il est bon de rappeler les moyens de sensibilisation de l'évêché.

Pour la vocation des prêtres diocésains
- L'abbé B. L., curé de P-A, prêtre (trop) traditionnel, est parti du diocèse. Il exerce son ministère en Bretagne.
- L'abbé F.-R. J., diacre que Mgr Nourrichard a refusé d’ordonner prêtre est parti pour Toulon où il a été ordonné prêtre et exerce son ministère.
- Il a fallu plus d'un an pour qu'après son ordination, l'abbé F. G., d’une communauté Ecclesia Dei, soit autorisé à dire une première messe dans son diocèse d’origine d’Évreux.
- Les tentatives d'expulsion de M. l'Abbé Michel par "charité fraternelle" selon l'expression choisie du vicaire épiscopal, curé d'une paroisse voisine.
- Trois jeunes gens qui auraient dû intégrer les rangs des séminaristes diocésains, sont entrés dans des «séminaires internationaux».

Pour la vocation à la vie religieuse et monastique
- Les Bénédictines de Verneuil-sur-Avre sont parties en 2001. Elles ont confié l'Abbaye Saint Nicolas à la Communauté du Pain de Vie en accord avec l'Évêque d'alors, pour y poursuivre une vie de prière, de travail et d'accueil. Cette communauté entretenait et animait le monastère sur ses propres deniers. Elle remboursait à l’évêché les taxes et impôts. En Avril 2007, Mgr Nourrichard, tout juste arrivé, a fermement demandé au Pain de Vie de vider les lieux. Le Pain de Vie a fait une proposition d’achat restée sans réponse. Le départ forcé de cette communauté a été un succès puisqu'en juillet 2009, la vente de l’abbaye à la Communauté de communes du pays de Verneuil a rapporté 600 000 €.
- La supérieure et des dernières sœurs du Carmel de Gravigny qui avait conservé l’intégralité de la règle de sainte Thérèse, ont été expulsées fin 2007. Les objets du culte ont été vendus aux enchères à Alençon.

Pour les autres formes de vie consacrée
- A l’automne 2010, fermeture de la communauté des Sœurs de la Sagesse, après 145 ans de présence. Leur départ est salué dans le vocabulaire inimitable qui a cours:
La réalité de notre Province France ( âge, santé ) les accule à la démarche de reconfiguration.
Aussi, c’est après concertation et un long discernement, qu'elles s' acheminent vers la fermeture de la communauté d’EVREUX
Chacune se prépare donc avec générosité (sic !) à quitter EVREUX.

Les fidèles sont de plus en plus sensibles, la réussite est à son comble à Thiberville.
In Xto rege

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » mar. 14 sept. 2010, 16:49

Pas de nouvelle marquante de Thiberville, excepté évidemment sa vie paroissiale intense.

La charité fraternelle de Monseigneur en action en Angleterre

Le premier temps fut un jumelage du diocèse d’Évreux par l'évêque David. Pas avec un diocèse de l’Église persécutée en Irak ou au Pakistan ou en Inde, non, qu'alliez-vous penser là.
Un jumelage en terre pacifique, c’est tellement plus reposant pour les voyages d’agrément.

Vous pourriez croire à un diocèse catholique, non, c'est avec un "diocèse" anglican, sans succession apostolique c’est tellement plus «in». Donc exit le diocèse catholique de Portsmouth, place au "diocèse" anglican de Salisbury.
Vous me direz que c'est probablement un "diocèse" de la Traditional anglican communion (TAC) en cours de rapprochement avec Rome (constitution apostolique Anglicanorum Coetibus d'octobre 2009). Pas du tout, ce sont des anglicans du courant majoritaire qui s'éloigne de plus en plus de la catholicité via l'ordination des homosexuels et des femmes.

Ceci posé, quel a été le cœur du voyage cette année ?

Le départ en retraite du prétendu évêque de Salisbury qui a été matière à réjouissances début juillet avec
l’ «archevêque» luthérien de Latvia en Lettonie,
l’«évêque» épiscopalien du Soudan
et j’ose dire un faire valoir catholique Mgr Nourrichard.

Image

Le clou des festivités a été ce que les anglicans nomment une ordination : 23 personnes dont 10 femmes* (!) devenu(es) "prêtres" sous les yeux réjouis de l'évêque catholique en chape, mitre, étole et croix pectorale**, c'est-à-dire dans sa fonction pleine et entière d'évêque.
Il faut ajouter qu'il avait été fait chanoine honoraire (sarum canon) de la cathédrale de Salisbury après Desmond Tutu, en 2009.
Perepiscopus.

La lecture de documents français relatifs à ces "jumelages" montrent que l'habitude a déjà été prise sous la direction de l'évêque de considérer comme prêtres ceux et aussi celles qui ont reçu cette prétendue ordination.

On le constatera par deux références :
ici, page 3 Peter Ball dit prêtre retraité, Ann Massey, vicaire du Groupement Paroissial "Whitton benefice" est Prêtre.
ainsi que ici page 16 où l'on apprend qu'un anglican prononce l'homélie de la messe du dimanche célébration dominicale comme ils disent. Ceci est en opposition flagrante à l'obligation que ce soit un prêtre, un vrai, ou un diacre.

Le pli est vite pris quand la seule perspective n'est ni la gloire de Dieu, ni les salut des âmes, ni la foi des fidèles mais de bouger, bouger encore, bouger sans cesse.
Comme on comprend maintenant pourquoi les Carmélites de Gravigny donnaient des sueurs à l'évêque. Les Carmélites, ça ne bouge pas ! ça ne se trémousse pas comme un "équipe d'animation pastorale" (sic !).


La charité fraternelle de Monseigneur avance à grands pas, pas à Thiberville, ça va de soi.

*13 femmes disent d'autres relations de l'événement
** chape de plus belle facture que celle qu'il portait lors de sa visite calamiteuse du 3 janvier dernier à Thiberville où il s'était bien passé de mitre, de chape et d'étole. Pourquoi s'habiller pour aller chez des paysans ? Il a bien montré qu'il lui suffisait de se couvrir, sans plus.
In Xto rege

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » ven. 19 nov. 2010, 11:36

Des nouvelles récentes

Mgr Nourrichard évêque d'Évreux a été interrogé longuement par Étienne Loraillère de KTO ici pour l'émission La vie des diocèses. La situation de Thiberville est traitée dans les dix premières minutes (environ) ce qui a donné largement le temps de détailler informations et griefs.

Je ne relèverai que quelques points significatifs ou nouveaux.

On se souvient que la première tentative date du 30 juin 2009, un communiqué du diocèse annonçait :
Le Père Francis Michel est nommé Prêtre coopérateur de la Paroisse Père Laval – Louviers – Boucle de Seine.
Le Père Philippe Bénard est nommé Curé de la Paroisse de Thiberville.
La paroisse de Thiberville existait toujours.

Cinq mois plus tard, trait de plume par décret épiscopal signé le 2 décembre, publié le 11 janvier dans «Église d'Évreux». Les quatorze paroisses du groupement inter-paroissial de Thiberville sont supprimées.
L'évêque annonce le 3 janvier aux paroissiens qu'il a décidé de poursuivre l'aménagement dit paroisse 2000.

Aujourd'hui devant Étienne Loraillère il n'est plus question ni d'un nouveau curé ni de paroisse 2000 mais "j'ai été saisi en amont par des (?) chrétiens (sic) qu'il y avait des dysfonctionnements dans la paroisse et notamment des dysfonctionnements au niveau (resic) finances et je me dois, moi, de pouvoir garantir, si je puis dire, la bonne gestion des finances".

De ces dysfonctionnements l'évêque dit "il n'en a jamais été question publiquement" alors que le 13 janvier, L'éveil normand faisait état d'une plainte assez étrange. Une personne dénonçait des propos selon elle diffamatoires qui lui étaient prêtés. Il y eut enquête préliminaire car cette plainte contenait des allégations de faux et usage de faux. La conclusion a été tirée par le Procureur qui a classé la plainte sans suite en juillet 2009, notant qu'en l'absence de plainte de l'évêché, l'affaire relevait du droit canonique. Le plaignant est décédé en septembre 2009. Sur ce point l'évêque affirme que le classement sans suite est dû à ce que "la personne est morte d'un cancer" du plaignant et "on n'avait pas été au fond des choses".

Sur les divers recours "d'abord l'abbé s'est adressé à la Congrégation pour le clergé... elle m'a donné raison" "ensuite il s'est adressé à la Signature apostolique qui m'a également donné raison"
Il faut noter deux fois la même expression vicieuse. On peut dire qu'un tribunal a donné raison ou tort quand il a jugé au fond. Ici et par deux fois, il n'y a pas de jugement mais un rejet de plainte pour forclusion.
Avoir sa plainte rejetée car formée ou appelée hors délai n'est ni avoir raison ni avoir tort.

On apprend enfin qu'en septembre, l'évêque a déposé une plainte. L'expression est ambigüe car il est dit plainte civile et avec constitution de partie civile. On ne sait donc pas si c'est une action au civil ou au pénal.
Le motif donné est "et moi je dis simplement que la justice poursuive son œuvre", quasi simultanément, il affirme "l'évêque que je suis entend bien faire respecter la justice mais en partant d'abord par le biais ecclésial" et il répète "c'est de ma responsabilité, eh bien, de pouvoir garantir, si je puis dire, la bonne gestion, l'administration des comptes."
Il conclut par "et tout en disant cela, je tiens à redire qu'il faut respecter le secret de l'enquête et la présomption d'innocence".
Il n'a pas dit un mot de l'enquête ecclésiale qu'il aurait dû diligenter. L'official et le chancelier ne servent-ils à rien ?

Incidemment on apprend qu'en plus de Thiberville, la messe en forme extraordinaire est célébrée en deux autres lieux. Les fidèles n'en connaissent qu'un sous l'autorité de l'évêque à Saint Taurin à Évreux une fois par mois.
In Xto rege

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1939
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Des nouvelles de Thiberville...

Message non lu par Pneumatis » ven. 21 janv. 2011, 15:52

Rome rejette les recours déposés par le curé de Thiberville
C'est sans doute la fin d'une longue histoire, celle de l'abbé Francis Michel, curé de Thiberville, que l'évêque d'Evreux, Mgr Christian Nourrichard, avait prié de partir à la suite de l'intégration de sa paroisse dans une communauté plus large. Des années de conflit et de résistance ont abouti, l'été dernier, à une dernière sommation de l'évêque, sous peine de suspension, puis à des recours engagés par le prêtre auprès du Vatican. Le tribunal suprême de la signature apostolique vient de rendre son jugement. " Rome confirme les décrets pris par l'évêque d'Evreux concernant le statut de l'ancien groupement inter-paroissial de Thiberville dont l'abbé Francis Michel était le curé ", a annoncé mardi Mgr Christian Nourrichard. " Je lui réitère mon invitation à quitter Thiberville pour l'exercice de son ministère ", ajoute-t-il.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

JACQUES-FRANCOIS
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : mer. 03 mars 2010, 20:33
Localisation : Docèse de BAYEUX & LISIEUX

L'Affaire de THIBERVILLE - Diocèse d'Evreux - 27 -

Message non lu par JACQUES-FRANCOIS » dim. 13 févr. 2011, 20:44

Je vous donne rendez-vous pour venir assister à la dernière messe de l'abbé Michel à Thiberville, dimanche 20 FÉVRIER 2011 à 10h., dans l’Eglise paroissiale de THIBERVILLE, dans le diocèse d’Evreux.

A bientôt, que DIEU vous bénisse.
Maranatha !
Merci !
JFL

[ Propos polémiques supprimés, cordialement Cgs ]

JACQUES-FRANCOIS
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : mer. 03 mars 2010, 20:33
Localisation : Docèse de BAYEUX & LISIEUX

La der des der ?

Message non lu par JACQUES-FRANCOIS » dim. 20 févr. 2011, 22:05

Eh bien non.
Dans l'affaire de THIBERVILLE, ceux qui pensaient et secrètement espéraient que la messe célébrée ce dimanche 20 février 2011, par l'Abbé Francis Michel, serait la dernière en seront pour leur frais.
Le combat pour la Vérité ne fait que commencer. Il est vrai que la messe ne sera plus célébrée par lui dans l'église du village, mais dans ce qui fût le presbytère, rebaptisée maison du prêtre.
Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST vaincra les puissances du mal. Ça c'est une certitude.
Maranatha !
Merci !
JFL

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La der des der ?

Message non lu par jean_droit » mar. 22 févr. 2011, 11:16

Espérons que ce ne soit pas la der des ders.

Pour ma part je condamne l'attitude de l'évêque dans cette histoire rocambolesque.

Et, comme très souvent, ce sont les fidèles qui sont les perdants.

http://www.perepiscopus.org/diocses/thi ... messe-hier
Thiberville : l’abbé Michel a célébré sa dernière messe hier
Posté par Maximilien Bernard dans Diocèses le 02 21st, 2011 |
Non seulement l’église était comble, mais elle débordait de fidèles venus le soutenir. Néanmoins, il a annoncé qu’il restera à Thiberville, dans l’ancien presbytère, propriété de la commune.

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » mar. 15 mars 2011, 16:01

L'évêque d'Évreux vient de nous livrer ce qu'il pense.

Il a publié à l'intention de la presse un communiqué repris notamment ici in extenso.

http://carrefour.rural.over-blog.com/ar ... 89910.html

La dernière phrase m'a horrifié.

Personne n'est au-dessus de la justice des hommes.

Les chrétiens persécutés, emprisonnés, condamnés à mort par des tribunaux au nom de lois iniques apprécieront la chose.

Quant à la justice divine...
In Xto rege

Un catholique
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : ven. 16 juil. 2010, 20:01

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Un catholique » lun. 04 avr. 2011, 11:31

À signaler, en date du 30 mars, un communiqué officiel de l'évêque d'Évreux à lire ici.

Extrait :
Dieu m’est témoin que j’ai fait, avec le Conseil épiscopal et en accord avec le Vatican, tout ce que je pouvais pour trouver une solution et sortir de cette situation attristante, qui touche également la grande majorité des chrétiens, laïcs, prêtres et diacres de l’Eure.

Dieu m’est témoin que j’ai fait... tout ce que je pouvais pour trouver une solution...
Vraiment ? disent les fidèles des quatorze clochers de l'ancienne paroisse qui n'ont jamais été consultés ?

Notre évêque était-il empêché de nous laisser en paix ?
Si oui, c'est un cas de force majeure sur lequel ils demandent respectueusement d'être éclairés.
Si non, alors une solution paraissait évidente, laisser ces clochers en paix quitte à en ajouter quelques uns vu le petit nombre de prêtres en activité.

Si le cas de force majeure n'existait pas, revient alors le deuxième commandement du catéchisme de l'Église catholique :
Dieu en vain tu ne jureras, ni autre chose pareillement.
ou bien
Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.

Un auteur bien oublié a écrit un jour il y a longtemps et à d'autres fins :
Ce désastre est tel qu’il ne peut être imputé au seul aveuglement. L’aveugle le plus aveugle aurait du moins trébuché sur les ruines qu’il n’aurait pu voir, se serait aperçu qu’il démolissait croyant construire, se serait depuis longtemps arrêté de démolir. Le désastre, l’immense désastre spirituel, a donc été causé sciemment, délibérément.
In Xto rege

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8101
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Thiberville : La charité fraternelle de Monseigneur

Message non lu par Raistlin » lun. 04 avr. 2011, 12:10

Un catholique a écrit :Notre évêque était-il empêché de nous laisser en paix ?
Si oui, c'est un cas de force majeure sur lequel ils demandent respectueusement d'être éclairés.
La réponse est peut-être là : il se trouve que les diocèses se refusent à présent à laisser un prêtre en place pendant 20 ans dans une même paroisse. On peut toujours contester la pertinence d'un tel principe - bien qu'il faille se rappeler qu'en matière de pastorale (et pas que ça d'ailleurs), nous devons nous soumettre à nos évêques, même lorsque ça ne nous plaît pas -, mais pas accuser l'évêque du lieu de vouloir sciemment détruire une paroisse.

Je précise que je ne suis pas forcément d'accord avec Mgr Nourrichard sur ce sujet, mais une chose est certaine : si Mgr Nourrichard a eu peut-être tort de faire ce qu'il a voulu faire, le prêtre concerné a eu bien plus tort de ne pas obéir à son évêque.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 28 invités