Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Este

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Este

Message non lu par jean_droit » lun. 11 août 2014, 13:22

Actuellement les règlements ( de compte ... ) se multiplient dans l'Eglise.

En voilà un qui est triste parce qu'on peut, aussi, l'intituler : "Comment détruire un diocèse qui marche très bien".

Tout l'article est intéressant :

http://tradinews.blogspot.fr/2014/08/di ... TradiNews)

Début et fin :
[Diocèse de Ciudad del Este (Paraguay) / via Yves Daoudal] La vérité sur Ciudad del Este

Suite à diverses accusations contre l’évêque «ultra-conservateur» de Ciudad del Este (Paraguay), Mgr Rogelio Livieres Plano, et son vicaire général Mgr Carlos Urrutigoity, le pape avait décidé une visite apostolique du diocèse.

Le but était de destituer cet évêque prévaricateur et son vicaire général pédophile, et bien sûr de fermer le séminaire ultra-florissant que l’évêque avait osé ouvrir et qui brisait le monolithisme progressiste du séminaire national du Paraguay.

En bref il fallait mettre un terme à cette insupportable exception de Ciudad del Este, où la doctrine catholique est enseignée, où la messe de saint Pie V est partout honorée (à commencer par le séminaire diocésain), où une vie vraiment catholique fait honte aux autres évêques.

Mais l’affaire a fait pschitt. Le seul résultat de la visite apostolique est que les ordinations prévues pour le 15 août ont été « suspendues » - sans doute pour donner un os à ronger aux distingués diffamateurs épiscopaux et médiatiques. On a dit que le vicaire général avait été lui aussi suspendu, mais en fait c’est l’évêque qui l’avait suspendu, par esprit d’apaisement, en attendant la fin de l’histoire.

......

Conclusion : Ne répétons pas l’histoire

La croissance et la force du peuple de Dieu au Paraguay fut cruellement mutilée à cause du procès injuste qui conduisit à la suppression des missionnaires jésuites à la fin du XVIIIe siècle. Ils étaient également accusés par des ecclésiastiques discutables alliés à de puissants lobbies et politiciens. (4)

Ceux qui font le pari que l’histoire se répète dans notre diocèse seront peut-être surpris de découvrir que cette fois, l’évêque de Rome est un héritier de ces jésuites calomniés et réprimés, prêt à écrire l’histoire d’une façon nouvelle.
Dernière modification par jean_droit le jeu. 25 sept. 2014, 19:49, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3061
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par AdoramusTe » lun. 11 août 2014, 13:36

Merci d'en parler.

Un article complet d'Yves Daoudal :
Suite à diverses accusations contre l’évêque « ultra-conservateur » de Ciudad del Este (Paraguay), Mgr Rogelio Livieres Plano, et son vicaire général Mgr Carlos Urrutigoity, le pape avait décidé une visite apostolique du diocèse. Le but était de destituer cet évêque prévaricateur et son vicaire général pédophile, et bien sûr de fermer le séminaire ultra-florissant que l’évêque avait osé ouvrir et qui brisait le monolithisme progressiste du séminaire national du Paraguay. En bref il fallait mettre un terme à cette insupportable exception de Ciudad del Este, où la doctrine catholique est enseignée, où la messe de saint Pie V est partout honorée (à commencer par le séminaire diocésain), où une vie vraiment catholique fait honte aux autres évêques.

Mais l’affaire a fait pschitt. Le seul résultat de la visite apostolique est que les ordinations prévues pour le 15 août ont été « suspendues » - sans doute pour donner un os à ronger aux distingués diffamateurs épiscopaux et médiatiques. On a dit que le vicaire général avait été lui aussi suspendu, mais en fait c’est l’évêque qui l’avait suspendu, par esprit d’apaisement, en attendant la fin de l’histoire.

Les très graves accusations lancées contre l’évêque et contre son vicaire général n’ont pas été retenues par les visiteurs parce qu’elles sont purement calomnieuses. Néanmoins on continue et on continuera de les voir répétées par tous ceux qui appellent « ultra-conservateur » un pasteur simplement catholique. Sur le site du diocèse on trouve un texte qui démonte point par point les accusations. J’ai entrepris de le traduire et on le trouvera ci-dessous. Il est long, mais je crois qu’il est utile de le connaître. Je précise que chacune des affirmations de ce texte est appuyée par des documents indiqués en note et qu’on peut consulter (il y a 57 documents en lien sur le texte original).

...

La suite ici : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archi ... .html#more
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2386
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par poche » mar. 12 août 2014, 7:28

Il ya plus à l'histoire que ce qui est implicite dans cet article. Le prêtre, Mgr Carlos Urrutigoity, a été impliqué dans une accusation crédible embarrassant d'inconvenance sexuelle qui a entraîné la suspension d'une communauté religieuse et la fermeture d'une école. Tout cela s'est passé aux États-Unis. Aux États-Unis la procédure qui est suivie dans ces situations est pour le prêtre à être suspendu, en attendant sa laïcisation.
Mgr Carlos Urrutigoity quitté les États-Unis et a été incardiné dans ce diocèse au Paraguay. Au lieu d'être simplement un prêtre de la paroisse, il est devenu le vicaire du diocèse. Cela donne l'impression que si un prêtre se comporte mal dans une partie du monde, il ne peut échapper à un autre pays, c'est comme si rien ne s'était passé. Il a même a reçu un promotion. Il s'agit de la première partie. La deuxième partie est le séminaire. S'il est vrai que ce diocèse a réussi à attirer des vocations, l'évêque est allé contraire au droit canon qu'il avait les étudiants complètent leur formation en quatre ans, tandis que le droit canonique exige un minimum de cinq années d'études pour un homme d'être ordonné à le sacerdoce.

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2386
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par poche » mar. 12 août 2014, 7:33

En toute justice pour le Monseigneur il convient de noter qu'il ne nie les accusations qui ont été portées contre lui. Parfois, les décisions doivent être prises sur la base de la preuve qui est présentée à l'évêque. S'il a fait une erreur dans son jugement, alors il ne faut pas oublier que c'est à cause des dommages énormes que ces scandales ont causé à l'église catholique.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par jean_droit » mar. 12 août 2014, 9:19

En lisant cette nouvelle j'ai surtout pensé aux fidèles de ce diocèse.

A force de trainer dans la boue ses adversaires l'Eglise du Paraguay risque de perdre des fidèles. Ils iront voir les évangéliques ce qui est un moindre mal.

Mais ce qui est amusant, si l'on peut dire, c'est que ce qui est, d'abord, reproché à l'évêque c'est de n'être pas faire ce que font les autres évêques de son pays.

Et cela me fait tant penser à ce qui s'est passé et ce qui se passe en France.

Le problème du séminaire est caractéristique :

On retrouve ici la même analyse que celle de monseigneur Lustiger, de monseigneur Madec, prédecesseur de monseigneur Rey, de monseigneur Aillet. J'avais déjà remarqué que, plus ou moins, les séminaires qui marchaient le mieux en France étaient les séminaires diocésains ou ceux de communautés religieuses.

Il faut remarquer que ces évêques français, à commencer par monseigneur Lustiger, eux aussi ne sont pas vraiment aimés de leurs confrères.

La partie de l'article sur Ciudad del Est concernant le séminaire est significative.
Les nouveaux séminaires pour le troisième millénaire

Lorsque, le 3 octobre 2004, Mgr Livieres est devenu évêque de Ciudad del Este, il découvrit bientôt le plus grand défi qui l’attendait : il disposait d’un peu plus de 70 prêtres diocésains (y compris les religieux) pour répondre aux attentes spirituelles d’une population d’environ un million d’âmes, soit un berger pour plus de 10.000 brebis. Les perspectives d’avenir étaient encore pires, avec seulement une douzaine de séminaristes en formation au séminaire national d’Asunción.

Il n’est pas nécessaire d’expliquer la gravité de la situation à quiconque reconnaît avec une humilité « théocentrique » que l’Eglise fondée par Jésus-Christ « vit de l’Eucharistie », c’est-à-dire des sacrements par lesquels il « est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde »; et dont la fidèle administration est confiée aux prêtres.

Sans revenus et sans études de faisabilité, monseigneur a immédiatement pris la décision stratégique de faire la première priorité de son ministère celle qui est définie dans le Directoire pour les évêques et le Code de droit canonique : approuver l’ouverture de son propre séminaire diocésain.

On vit bientôt clairement pourquoi le Maître de la Vigne avait choisi le Père Rogelio comme évêque.

Il avait attiré et cultivé de nombreuses vocations à l’Opus Dei.

Il fit la même chose dans son diocèse, où la pastorale des vocations n’est pas déléguée.

Chaque dimanche, avec la collaboration d’un groupe animé de formateurs, l’évêque reçoit dans sa maison tous ceux qui souhaitent considérer une vocation sacerdotale. Un peu de sport, une conversation sur la formation, la direction spirituelle et la confession, adoration et prière du Rosaire, une réunion avec des questions à brûle-pourpoint, et un goûter convoité, cela a donné le résultat magique de 130 garçons intéressés par an, parmi lesquels sont admis en moyenne 30 à 40.

Le secret du succès, en plus de l’intérêt direct et personnel manifesté par l’évêque, est l’enthousiasme avec lequel ces aspirants séminaristes vont eux-mêmes pêcher des vocations chez les amis, parents et connaissances (marketing viral…).

Le grand séminaire Saint-Joseph a été évalué positivement par le Saint-Siège dans de nombreuses lettres, et il a donné plus de 60 prêtres au bout de dix ans.

Mais Mgr Rogelio, soucieux d’améliorer la qualité de sa pêche dans la crise générale du système éducatif, a créé en 2012 le petit séminaire Saint-André.

En parallèle, cherchant à appliquer de façon plus radicale les orientations du concile Vatican II et les documents post-conciliaires sur la formation sacerdotale, il a monté l’expérience de l’Institut Saint-Irénée de formation des prêtres. A l’heure actuelle ne fonctionne que son cycle préparatoire fondé sur l’enseignement classique des arts libéraux et la discussion en classes de séminaire des grands livres de la culture occidentale.
En gros tout va bien dans ce diocèse. Il est temps d'y mettre bon ordre.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par jean_droit » mar. 12 août 2014, 10:24

En dehors des accusations contre tel ou tel dans la diocèse de Ciudad del Est il y a dans le document de tradinews une partie qui m'a intéressée : celle concernant les nouvelles communautés.

On entrevoit que l'évêque s'appuie sur des communautés religieuses et sur des communautés diocésaines de laïcs pour évangéliser et répandre la Bonne Nouvelle.

Cela me sembkle tout à fait dans l'esprit de l'Opus Dei.
Les nouvelles communautés

De même que les parents qui ont plus de deux enfants sont critiqués, le nombre de vocations sacerdotales et les nouveaux charismes de laïcs et de religieux furent controversés, et l’on fit une fausse opposition entre quantité et qualité.

Incrédules, certains se demandaient s’il est possible que Dieu bénisse si généreusement un diocèse, ou si la multiplication est plutôt le fruit de la négligence et du désir de statistiques.

On juge l’arbre à ses fruits.

Le jugement des gens sur leurs nouveaux pasteurs est très positif, et ils sont ravis de la variété de services que fournissent communautés religieuses et mouvements de laïcs.
De toute évidence, on peut toujours faire plus et mieux. Certes, la visite apostolique fera des suggestions et corrections qui permettront d’aller plus loin.

Mais il est indéniable que Ciudad del Este, jusqu'à récemment connue pour la contrebande et autres trafics, est devenue un centre de vitalité spirituelle, de religion et de culture reconnu dans le pays. Il est difficile de marcher dans les rues de la ville sans remarquer les jeunes soutanes et les habits religieux.

Chaque week-end, il y a environ 2.000 personnes qui quittent leurs périphéries et la pauvreté humaine pour participer à des retraites de conversion et de formation, organisées par des laïcs accompagnés de leurs aumôniers.

Dans le même temps, de multiples cours de formation pour les dirigeants sur la Bible, la liturgie et la catéchèse comptent de nombreux participants.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par jean_droit » lun. 18 août 2014, 9:24

Un très long article en portugais fait le point plus que complet du dossier.

Il commence par une introduction précisant que l'intervention vaticane dans le diocèse risque, d'après les médias, de se terminer par le renoncement de l'évêque ou par sa destitution.

On verra ....
Oficialmente, o Núncio Apostólico em Paraguai avisou em conferência de imprensa aos 2 de julho de 2014 que a Diocese de Ciudad del Este receberia uma iminente Visita Apostólica «a fim de lhe oferecer uma assistência para o bem daquela Igreja particular». Oficiosamente, os meios de comunicação disseram que se tratava de uma verdadeira «intervenção na Diocese», isto é, de um processo que culminaria ou com a renúncia ou com a destituição de nosso Bispo e com o fim da obra que vem concretizando.
Ce qui me préoccupe c'est la réaction des fidèles à cette intervention vaticane.

La grande majorité suivra l'avis du Vatican, une partie quittera l'Eglise et une autre ira voir chez les évangéliques ...

Et tout le monde aura perdu .... sauf les évangéliques.

C'est le sort des règlements de compte .....

Reste ce qui sera réservé au séminaire diocèsain et aux séminaristes .....


http://fratresinunum.com/2014/08/16/dio ... postolica/

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3061
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par AdoramusTe » lun. 18 août 2014, 9:37

jean_droit a écrit : Il commence par une introduction précisant que l'intervention vaticane dans le diocèse risque, d'après les médias, de se terminer par le renoncement de l'évêque ou par sa destitution.
Nous voilà rentrés dans une nouvelle ère de persécution de tout ce qui est un peu traditionnel (sans même de parler de traditionalisme). Tant d'efforts de réconciliation entre catholiques réduits à néant en quelques mois.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3061
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par AdoramusTe » jeu. 25 sept. 2014, 16:40

La destruction continue pour tout ce qui est un peu trop traditionnel...
La substitution d'un Evêque paraguayen

Cité du Vatican, 25 septembre 2014 (VIS). La Salle de Presse a diffusé le communiqué suivant: Après avoir pris connaissance du résultat des visites canoniques ordonnées par la Congrégation pour les évêques et par celle pour le clergé, le Saint-Père a décidé d'écarter Mgr.Rogelio Ricardo Livieres Plano et de le remplacer à la tête du diocèse de Ciudad del Este (Paraguy) par un Administrateur apostolique Sede Vacante en la personne de Mgr.Ricardo Jorge Valenzuela Ríos, Evêque de Villarrica del Espiritu Santo (Paraguay). La délicate mesure adoptée par le Saint-Siège, qui se fonde sur une série de graves questions pastorales, est dictée par la sauvegarde de l'unité du diocèse et de la communion épiscopale nationale. Dans l'exercice de son ministère d'unité du corps épiscopal et du peuple des fidèles, le Pape demande au clergé et à la communauté diocésaine de Ciudad del Este de recevoir les mesures prises dans un esprit d'obéissance et de docilité éclairé par la foi. Il invite l'Eglise qui est au Paraguay et ses pasteurs à engager un processus de réconciliation qui écarte tout esprit partisan ou polémique, de manière à ce que soit sauvegardée la réputation de l'Eglise.
Source: http://visnews-fr.blogspot.fr/2014/09/l ... uayen.html
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par jean_droit » jeu. 25 sept. 2014, 17:44

J'ai vu comme vous cette nouvelle qui était attendue.

Espérons que tout ce qu'à fait de bon l'ancien évêque soit gardé et amplifié.
Je pense surtout au séminaire ...

Espérons que ceux des fidèles qui risquent d'être dégoutés n'iront pas grossir les rangs des évangéliques.

Remarque :

Il est dommage de voir, un peu partout, tant de règlements de comptes dans notre Eglise.
Et tant d'oppositions entre évêques ou cardinaux rendues publiques.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par jean_droit » jeu. 25 sept. 2014, 18:59

Voici un communiqué du diocèse ... en espagnol :

On voit que ce qu'on lui reprocherait le plus c'est le "manque de communion avec les autres évêques du Paraguay"

D'autre part il aurait demandé d'avoir communication des résultats de l'enquête ce qui lui fut refusé, et de voir le Saint père ce qui lui fut refusé.

Tout cela ressemble, un peu, à un règlement de compte sud américain ....
COMUNICADO DE PRENSA DE LA DIÓCESIS DE CIUDAD DEL ESTE

Mons. Rogelio Livieres Plano mantuvo esta semana dos reuniones en Roma en la Congregación para los Obispos, donde se lo instó vivamente a que renuncie a su cargo por la falta de unidad en la comunión con los otros Obispos del Paraguay.

A pesar de solicitar ver los resultados escritos de la Visita Apostólica, nunca le fueron mostrados. Tampoco se accedió a su pedido de ser escuchado y hablar con el Papa para poder defenderse y aclarar las dudas que hubiere.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Rey

Message non lu par jean_droit » jeu. 25 sept. 2014, 19:15

Si vous vous mettez sur le site du diocèse vous verrez passer les chiffres principaux du diocèse et l'évolution depuis 2004.

Impressionants .....

Nombre de prêtres : 2004 : 79 2014 : 140
Entrées au séminaire : 2005 : 37 2014 : 60
baptêmes : 2004 : 9.500 2014 : 21.500
mariages : 2004 : 1.200 2014 : 6.200
adorateurs : 2004 : 0 2014 : 5.800

On comprend, alors, pourquoi les autres évêques du Paraguay devaient faire des crises .....

http://diocesiscde.info/

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2386
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Este

Message non lu par poche » ven. 26 sept. 2014, 7:27

Malheureusement, il faut dire que la chute de l'évêque était en effet la plupart du temps de sa propre faute. Il y a un prêtre prédateur appelé Carlos Urrutigoity, également originaire de l'Argentine, dont le passage a été un désastre partout où il a été. Carlos Urrutigoity le documenter les dossiers sont clairs et crédibles. Dès que la Fraternité Saint-Pie X a réussi à se débarrasser de lui, il a trompé son chemin dans incardiné dans le diocèse de Scranton, en Pennsylvanie. Le supérieur général de la Fraternité Saint Pie X, Mgr. Bernard Fellay, a envoyé l'évêque de Scranton cette lettre sincère qui aurait entraîné le licenciement immédiat de l'état clérical. Au lieu de cela, Urrutigoity a causé d'immenses dommages à Scranton avec une pseudo-fraternité de culte comme «Société de la Saint-Jean», et puis, après une nouvelle Scranton évêque enfin débarrassé de lui (encore une fois, sans avoir obtenu du Saint-Siège le renvoi de l'état clérical), pour une raison quelconque il se trouvait en tant que Vicaire général du diocèse de Ciudad del Este.

Quelles que soient les bonnes choses qui ont pu surgir dans ce diocèse - et ceux-ci sont très nombreux - il est évident qu'un tel prêtre problématique ne peut être causer des ennuis. Lorsque le Global Post abord recouvert ce au début de Juin, le jeu était à Urrutigoity. Et, à la suite de son parcours de problèmes, comme nous le voyons aujourd'hui, aussi pour l'évêque Livieres Plano. Bien que (à ce jour), il est sans nouvelles de son comportement déformé passé se répéter à Ciudad del Este, au lieu d'être rejeté par l'évêque immédiatement après son arrivée à la connaissance d'il ya des années de problèmes, celui-ci a creusé dans. Cette année, l'évêque Livieres accusé l'archevêque de la capitale, Asuncion, d'être lui-même un homosexuel ... et son diocèse a publié une longue défense du comportement de l'évêque qui, entre autres choses, a vanté son orthodoxie en comparaison avec le reste de l'épiscopat du pays. Urrutigoity n'a été rejeté comme jours Vicaire général avant l'arrivée de la "visite apostolique" au Paraguay.

Comme dit précédemment, l'homme au centre de tout cela est si repoussante et a causé tant de dommages à l'image de la tradition que nous aurions préféré ignorer la question, mais il faut ici affirmer que l'action du Saint-Père, tandis que exceptionnellement rapide, ne peuvent pas être considérées comme totalement injuste. Il était têtu position de l'évêque dans la défense d'un prêtre avec un tel passé abominable qui a sur cette visite - et maintenant le même rejet de l'évêque.

http://rorate-caeli.blogspot.com/2014/0 ... .html#more

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3061
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Este

Message non lu par AdoramusTe » ven. 26 sept. 2014, 8:39

poche a écrit : Comme dit précédemment, l'homme au centre de tout cela est si repoussante et a causé tant de dommages à l'image de la tradition que nous aurions préféré ignorer la question, mais il faut ici affirmer que l'action du Saint-Père, tandis que exceptionnellement rapide, ne peuvent pas être considérées comme totalement injuste. Il était têtu position de l'évêque dans la défense d'un prêtre avec un tel passé abominable qui a sur cette visite - et maintenant le même rejet de l'évêque.
Nous verrons ce qu'il adviendra de la gestion du séminaire, et des célébrations en forme extraordinaires.
Tout cela pourrait subir le sort des Franciscains de l'Immaculée.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8430
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Règlement de compte autour du diocèse de Ciudad del Este

Message non lu par jean_droit » ven. 26 sept. 2014, 9:30

Ce qui m'a amusé c'est la réaction de mon épouse, africaine, quand je lui ai raconté cette nouvelle.
Sa seule réponse a été : "Cela fait le jeu des évangéliques"

Car, au delà, de cette histoire qui me parait pas très simple ni très ragoutante il y a le sort des fidèles de ce diocèse.

Les actions de l'évêque allaient dans le bon sens :
- en créant son propre séminaire, idée déja utilisée en France, avec succès par certains évêques,
- en insistant sur la lecture des Saintes Ecritures,
- en promouvant l'Adoration Eucharistique. Depuis 2004 8 chapelles ont été dédiées à l'Adoration Eucharistique.
- etc ....

Toutes ces actions, évidemment, permettaient de freiner la progression des évangéliques.

Espérons que son successeur arrivera à maintenir cet élan missionnaire et fera encore croître la foi catholique dans son diocèse. Pourvu, par exemple, qu'il ne ferme pas son séminaire, demande insistante des autres évêques du Paraguay.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 29 invités