Nouvelle encyclique du Pape François

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Désird'humilité » dim. 04 oct. 2020, 14:15

Ça doit être très intéressant
https://fr.aleteia.org/2020/10/04/frate ... e-de-tous/

Je n'ai lu que l'article,mais je compte lire cette encyclique quand j'aurais le temps (je révise pour des exams donc ça ne sera pas de sitôt). En attendant, j'aimerais bien avoir les retours de ceux qui l'ont lu.

Je suis sûr et certain que cela va faire polémique dans les milieux "tradis" qui vont y voir une énième destruction des valeurs catholiques alors même que la fraternité doit être au centre du catholicisme...
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3069
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Suliko » dim. 04 oct. 2020, 15:07

Bonjour,

Je ne suis plus du tout François depuis plusieurs années déjà, mais j'ai tout de même fait l'effort de lire des extraits de cette encyclique.
Quelques remarques sur la forme :
Ce que c'est long ! Une encyclique n'est pas un livre : elle devrait tenir sur moins de pages.
Il n'y a pas de texte en latin, ce qui est en soi absolument dramatique : l'Eglise a totalement abandonné sa langue officielle !
Sur le fond :
François réitère son opposition à la peine de mort, jugée en soi immorale. En cela, il est en désaccord avec la Tradition de l'Eglise. Il va même jusqu'à qualifier la prison à perpétuité de "peine de mort cachée"...

Concernant les religions non catholiques, il écrit :
Les différentes religions, par leur valorisation de chaque personne humaine comme créature appelée à être fils et fille de Dieu, offrent une contribution précieuse à la construction de la fraternité et pour la défense de la justice dans la société.

Nous, chrétiens, nous demandons la liberté dans les pays où nous sommes minoritaires, comme nous la favorisons pour ceux qui ne sont pas chrétiens là où ils sont en minorité. Il y a un droit fondamental qui ne doit pas être oublié sur le chemin de la fraternité et de la paix. C’est la liberté religieuse pour les croyants de toutes les religions. Cette liberté affirme que nous pouvons « trouver un bon accord entre cultures et religions différentes ; elle témoigne que les choses que nous avons en commun sont si nombreuses et si importantes qu’il est possible de trouver une voie de cohabitation sereine, ordonnée et pacifique, dans l’accueil des différences et dans la joie d’être frères parce que enfants d’un unique Dieu .

Il est aussi urgent de continuer à témoigner d’un cheminement de rencontre entre les différentes confessions chrétiennes. Nous ne pouvons pas oublier ce désir exprimé par Jésus-Christ : « Que tous soient un » (Jn 17, 21). Ecoutant son appel, nous reconnaissons avec tristesse que la contribution prophétique et spirituelle de l’unité entre tous les chrétiens manque encore au processus de globalisation. Toutefois, « en faisant ensemble cette route vers la pleine communion, nous avons maintenant le devoir d’offrir le témoignage commun de l’amour de Dieu envers tous, en travaillant ensemble au service de l’humanité ».

Tout cela est en contradiction avec l'enseignement traditionnel de l'Eglise...Relisons Quas Primas et Mortalium Animos, parmi tant d'autres textes doctrinalement sûrs.
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Thurar
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Thurar » dim. 04 oct. 2020, 16:15

Je suis sûr et certain que cela va faire polémique dans les milieux "tradis" qui vont y voir une énième destruction des valeurs catholiques alors même que la fraternité doit être au centre du catholicisme...
La fraternité entre chrétiens, mais pas avec les autres religions. Ce qui ne veut pas dire que nous devons haïr ou mépriser les autres, bien sûr... tous les hommes sont nos frères, on est bien d'accord, mais il faut être ferme sur ses positions. La vérité ne peut pas cohabiter avec l'erreur, c'est aussi simple que cela. Justement parce que les autres religions ne nous considèrent pas comme leurs ''frères''. Les juifs par exemple (du moins certains juifs) considèrent tous les non-juifs comme des sous-hommes et des animaux (vous pouvez vérifier, c'est dans le Talmud). Je ne vois pas pourquoi je devrais l'accepter et avoir des relations ''fraternelles'' avec des gens qui me considèrent comme leur inférieur. J'aime les autres, mais il ne faut pas pousser...

On ne peut pas avoir de relations fraternelles en dehors du christianisme, c'est-à-dire de l'Eglise catholique. Jésus-Christ est la seule porte d'entrée, il n'y en a pas d'autre.

Les Ecritures nous le disent clairement : ceux qui n'acceptent pas l'Evangile, qu'ils soient pour nous comme des ''païens et des publicains''. ''N'ayez aucun commerce avec eux'', ''quittez la ville en tapant la poussière de vos sandales'', etc... Le Christ nous enjoint même de nous séparer de notre propre famille s'ils ne vivent pas selon l'Evangile. C'est difficile à entendre mais c'est comme cela.

Dans l'épître aux Galates, St paul a écrit : ''même si un ange du ciel vous annonçait un autre Evangile que je celui que je vous annonce, ne l'écoutez pas''. Pour moi, cette religion que professe le pape François n'est pas la religion catholique. Et je dis cela sans méchanceté et sans haine, je n'ai rien personnellement contre ceux qui suivent le pape François, mais ils suivent une religion qui n'est pas celle que j'ai apprise.
Dernière modification par Thurar le dim. 04 oct. 2020, 18:07, modifié 1 fois.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1665
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par cmoi » dim. 04 oct. 2020, 17:13

Bonjour Suliko,

je vous cite et j'aurai juste une question pour précision
Suliko a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 15:07
Il est aussi urgent de continuer à témoigner d’un cheminement de rencontre entre les différentes confessions chrétiennes. Nous ne pouvons pas oublier ce désir exprimé par Jésus-Christ : « Que tous soient un » (Jn 17, 21). Ecoutant son appel, nous reconnaissons avec tristesse que la contribution prophétique et spirituelle de l’unité entre tous les chrétiens manque encore au processus de globalisation. Toutefois, « en faisant ensemble cette route vers la pleine communion, nous avons maintenant le devoir d’offrir le témoignage commun de l’amour de Dieu envers tous, en travaillant ensemble au service de l’humanité ».

Tout cela est en contradiction avec l'enseignement traditionnel de l'Eglise...Relisons Quas Primas et Mortalium Animos, parmi tant d'autres textes doctrinalement sûrs.
Pensez-vous Suliko que ce paragraphe aussi est en opposition ou l'avez-vous cité seulement par honnêteté et pour le contexte ou dans la foulée ? Si oui, en quoi svp ?


Bonjour Thurar,
Thurar a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 16:15
La vérité ne peut pas cohabiter avec l'erreur, c'est aussi simple que cela.
Non, mais elle peut cohabiter avec une vérité qui ne serait qu'une partie de la sienne, dans un espace d'intersection : ne pensez-vous pas cela possible ?
Thurar a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 16:15
Justement parce que les autres religions ne nous considèrent pas comme leurs ''frères''. Les juifs par exemple (du moins certains juifs) considèrent tous les non-juifs comme des sous-hommes et des animaux (vous pouvez vérifier, c'est dans le Talmud). Je ne vois pas pourquoi je devrais l'accepter et avoir des relations ''fraternelles'' avec des gens qui me considèrent comme leur inférieur.
Par charité et signe de miséricorde et de paix, ne pensez-vous pas cela possible ?
Thurar a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 16:15
Les Ecritures nous le disent clairement : ceux qui n'acceptent pas l'Evangile, qu'ils soient pour nous comme des ''païens et des publicains''. ''N'ayez aucun commerce avec eux'', ''quittez la ville en tapant la poussière de vos sandales'', etc... Le Christ nous enjoint même de nous séparer de notre propre famille s'ils ne vivent pas selon l'Evangile.
Oui, et la rencontre avec la Samaritaine, et la guérison de la Phénicienne et du centurion, dont la foi dépasse celle des membres du peuple élu, et ces brebis qu'il doit aller chercher et qui ne sont pas du même troupeau, et.. et... et...
On juge un arbre à ses fruits : ceux de Gandhi, de Mandela, de Tolstoï, de Martin Luther King, valent ceux du catho Lech Valesa
Vivre selon l'Evangile, ce n'est pas forcément être catho !

Thurar
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Thurar » dim. 04 oct. 2020, 17:23

cmoi a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 17:13
Vivre selon l'Evangile, ce n'est pas forcément être catho !
Jésus-Christ nous dit qu'il est le seul chemin, la seule vérité, et la seule vie, et celui qui prétend arriver au Père par une autre voie, ''n'est qu'un voleur et un larron''. Et celui qui n'est pas avec Jésus-Christ est contre lui. Pour moi c'est radical et sans ambiguïté.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3069
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Suliko » dim. 04 oct. 2020, 18:13

Pensez-vous Suliko que ce paragraphe aussi est en opposition ou l'avez-vous cité seulement par honnêteté et pour le contexte ou dans la foulée ? Si oui, en quoi svp ?
Ce passage est dans le meilleur des cas ambigu, surtout cet extrait :
en faisant ensemble cette route vers la pleine communion
Il n'y a pas de chemin vers la pleine communion à faire de la part de l'Eglise catholique. Elle est déjà dans la pleine communion ! Mortalium Animos en parle mieux que moi, en condamnant ce panchristianisme qui ne mène qu'au relativisme, quelles que soient les intentions de ses auteurs.
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1665
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par cmoi » dim. 04 oct. 2020, 18:18

Vous ne me faites pas une réponse très honnête, mon cher Thurar, mais je vais faire semblant de l'accepter quand même.
Parce que en m'appuyant sur cela et sachant que vous êtes catho, vous conviendrez que vous avez un devoir d'apostolat vis à vis de ceux qui ne le sont pas, n'est-ce pas ?

Or comment pourrez vous exercer cet apostolat si vous refusez de les fréquenter et les vouez aux gémonies ?

Je vous rappelle aussi que les villes où les apôtres devaient secouer leurs sandales, étaient des ville juives : mauvais exemple !
Et la parabole du bon samaritain : il était aux yeux du peuple élu ce que serait aujourd'hui disons un protestant ou un témoin de Jéhovah pour un catho tradi !
Vous avez aussi parlé de publicain, relisez Luc (18: 14) lequel est retourné chez lui justifié ? Le bon catho pratiquant ou le protestant ?

Quant à ma phénicienne et mon centurion, vous en faites quoi ? Vous savez sûrement ce qui se passe quand un royaume est divisé contre lui-même ?
Vous ne pensez quand même pas que c'est le cas des évangiles ?

Vous avez le devoir de m'expliquer beaucoup de choses, là ! que je ne comprends pas...

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1665
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par cmoi » dim. 04 oct. 2020, 18:26

Merci de votre réponse, Suliko.
Je vous accorde qu'il y a ambiguïté.
en faisant ensemble cette route vers la pleine communion
L'idée c'est que les cathos prennent les autres par la main et les conduisent vers cette pleine communion, car ils ne sauraient le faire sans cette aide. C'est une formulation très courtoise qui ne s'oppose pas à ce que vous écrivez...

Il n'a pas écrit : pour que nous fassions chacun, ou les uns et les autres un chemin etc.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Désird'humilité » dim. 04 oct. 2020, 18:40

cmoi a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 18:26
Merci de votre réponse, Suliko.
Je vous accorde qu'il y a ambiguïté.
en faisant ensemble cette route vers la pleine communion
L'idée c'est que les cathos prennent les autres par la main et les conduisent vers cette pleine communion, car ils ne sauraient le faire sans cette aide. C'est une formulation très courtoise qui ne s'oppose pas à ce que vous écrivez...

Il n'a pas écrit : pour que nous fassions chacun, ou les uns et les autres un chemin etc.
D'autant plus que l'intercommunion avec les protestants a été refusée (et à raison) par la congrégation de la doctrine de la Foi. https://www.la-croix.com/Religion/Le-Va ... 1201115373

On pourra m'objecter que le Pape n'est pas la congrégation de la doctrine de la Foi, qu'il s'agit là de deux pouvoirs qui s'opposent dans l'Église, mais je ne pense pas que le Pape ait pu écrire une encyclique en faveur de l'intercommunion. Cela outrepasserait ses fonctions et l'excommunierait de facto, en ferait un antipape. Et puis, notre Pape a aussi écrit qu'il était en faveur de l'Eucharistie (normal la aussi ) https://www.google.com/search?q=euchari ... e&ie=UTF-8 et il n'a jamais relativisé son rôle comme le font les protestants.

Il ne s'agit donc pas d'une défense de l'intercommunion dans une perspective panchrétienne et syncrétique. Les mots doivent être placé dans leur contexte. Il s'agit simplement de ce que Cmoi dit. Rien de plus, rien de moins.
Je suis catéchumène.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1665
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par cmoi » dim. 04 oct. 2020, 18:44

Thurar a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 16:15
Je suis sûr et certain que cela va faire polémique dans les milieux "tradis" qui vont y voir une énième destruction des valeurs catholiques alors même que la fraternité doit être au centre du catholicisme...
La fraternité entre chrétiens, mais pas avec les autres religions. Ce qui ne veut pas dire que nous devons haïr ou mépriser les autres, bien sûr... tous les hommes sont nos frères, on est bien d'accord, mais il faut être ferme sur ses positions. La vérité ne peut pas cohabiter avec l'erreur, c'est aussi simple que cela. Justement parce que les autres religions ne nous considèrent pas comme leurs ''frères''. Les juifs par exemple (du moins certains juifs) considèrent tous les non-juifs comme des sous-hommes et des animaux (vous pouvez vérifier, c'est dans le Talmud). Je ne vois pas pourquoi je devrais l'accepter et avoir des relations ''fraternelles'' avec des gens qui me considèrent comme leur inférieur. J'aime les autres, mais il ne faut pas pousser...

On ne peut pas avoir de relations fraternelles en dehors du christianisme, c'est-à-dire de l'Eglise catholique. Jésus-Christ est la seule porte d'entrée, il n'y en a pas d'autre.

Les Ecritures nous le disent clairement : ceux qui n'acceptent pas l'Evangile, qu'ils soient pour nous comme des ''païens et des publicains''. ''N'ayez aucun commerce avec eux'', ''quittez la ville en tapant la poussière de vos sandales'', etc... Le Christ nous enjoint même de nous séparer de notre propre famille s'ils ne vivent pas selon l'Evangile. C'est difficile à entendre mais c'est comme cela.

Dans l'épître aux Galates, St paul a écrit : ''même si un ange du ciel vous annonçait un autre Evangile que je celui que je vous annonce, ne l'écoutez pas''. Pour moi, cette religion que professe le pape François n'est pas la religion catholique. Et je dis cela sans méchanceté et sans haine, je n'ai rien personnellement contre ceux qui suivent le pape François, mais ils suivent une religion qui n'est pas celle que j'ai apprise.
Je suis désolé mais comme vous modifiez vos interventions après coup, je la reprends dans son état actuel pour être sûr de me comprendre plus tard.
Ce que ma première question vise dans votre texte c'est quand vous dites "on ne peut pas avoir de relation fraternelle" .
Vous souvenez-vous aussi de quand Jacques et Jean proposent à Jésus de faire descendre le feu du ciel sur la ville qui n'a pas voulu l'accueillir parce qu'il allait à Jérusalem ? Il est venu pour sauver. Comment peut-on sauver quelqu'un si on ne le fréquente pas ? Et bien sûr si on ne le choque pas par des idées comme les vôtres !

Vous donnez une opinion, mais pas d'argument contre le pape François : qu'a-t-il dit ou fait de contraire aux Evangiles ?

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Désird'humilité » dim. 04 oct. 2020, 18:48

Formidable de voir que les gauchistes (ordures cosmopolites,pour citer De Lesquen) attaquent le Pape sur son encyclique https://www.valeursactuelles.com/societ ... ste-123799 et que les sédévacantistes refoulés le font aussi. L'on voit très bien que les ennemis de l'Église se retrouvent à chaque fois que le Pape montre qu'il incarne son rôle de Pape, à savoir défendre la justice et la vérité et l'on voit bien à quel point Lucifer est suffisamment fin pour appuyer de tous les côtés. Heureusement que l'on sait que Jésus finira par revenir et que Satan (et ses disciples ) termineront dans la fournaise ardente.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Riou » dim. 04 oct. 2020, 19:50

cmoi a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 18:44
Comment peut-on sauver quelqu'un si on ne le fréquente pas ? Et bien sûr si on ne le choque pas par des idées comme les vôtres !
Tout à fait!
J'ajouterais qu'on ne sauve personne, que personne ne sauve personne en matière spirituelle, car aucun d'entre nous n'est le sauveur.
Pour ce qui est du fond de votre argument, je suis pleinement d'accord. Cette notion de "fréquentation" à géométrie variable que les noyaux sectaires du catholicisme véhiculent un peu partout est infâme.
Qui, dans l'évangile, catégorise les hommes en "fréquentables" et en "infréquentables"? Qui associe des règles de "fréquentations" avec le souci de conserver sa propreté?
On retombe exactement dans l'orgueil du scribe qui pose la question à Jésus : "qui est mon prochain?"... Cette question implique que certains le sont et que d'autres ne le sont pas, et qu'il faudrait donc faire le tri. Mais elle implique surtout un impensé immonde et dégoûtant : MOI, je suis fréquentable, ça va de soi et la question n'a même pas à être soulevée, et MOI je me pose en Juge supérieur de TA fréquentabilité ou de TON infréquentabilité, du haut de mon statut impensé d'homme de "bonne fréquentation". "Qui est fréquentable?" présuppose toujours que MOI, je le suis, comme une évidence. C'est un aveuglement spirituel, peut-être le plus profond des aveuglements car il emporte tout le reste de la vie dans les ténèbres de la violence et de la haine. Toute la parabole du bon samaritain est là pour ouvrir les yeux de l'aveugle... Vous avez donc bien fait de la rappeler plus haut, car le cœur du problème est là.
Saint Augustin affirmait que le pire des vices est l'orgueil de ses propres vertus, qui par une alchimie rigoureuse tend à renverser toutes les autres vertus en vices, en possession arrogante et abjecte. Celui qui pose la question "Qui est fréquentable?" est généralement atteint de ce pire des vices, véritable maladie spirituelle, cancer de l'âme qui bloque toutes les rencontres humaines en les soumettant à des critères arbitraires qui jugent et condamnent.
Qui était atteint par cette maladie spirituelle dans l'évangile?

Thurar
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Thurar » dim. 04 oct. 2020, 20:21

Bien sûr que la porte est ouverte à tous, et qu'il faut fréquenter tout le monde pour leur annoncer la Bonne Nouvelle. Mais s'ils la refusent ??

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 717
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Gaudens » dim. 04 oct. 2020, 20:54

Bonsoir Thurar,
Permettez-moi deux ou trois remarques:
La fraternité ne se joue pas entre religions mais entre personnes et on peut bien vivre une sorte de fraternité avec des gens d'une autre religion que la nôtre, heureusement. Simplement il ne s'agit pas du même type de fraternité qu'avec quelqu'un qui partage notre foi. Je ne dis même pas qu'elle aura nécessairement moins d'intensité mais qu'elle sera différente.
Et quand vous répondez que le Christ est le seul chemin ( ce qu'il est invisiblement) à la remarque de Cmoi ,il me semble que vous tapez à côté de la plaque. Il est des personnes qui vivent en tous points selon l'Evangile sauf dans ses prescriptions sacramentelles ( baptême, "qui mange de ce pain...,qui boit de ce vin"...) . C'est sûrement ce que Cmoi a voulu vous dire et en effet comment ne pas éprouver un sentiment de fraternité envers de telles personnes ?
Concernant le Talmud si foisonnant, variable et divers ,il faudrait peut-être ouvrir un fil dédié. Il y a moi aussi des choses qui me turlupinent dans certaines de ses affirmations ! elles y sont toujours : qui décide , au sein du judaîsme, de l'exemplarité de telle ou telle parole de rabbin, même considéré comme historiquement révéré ou doctrinalement sûr et de la maintenir dans "le" Talmud ? Quand on voit leur capacité à se contredire radicalement les uns les autres... Où avez -vous concrètement trouvé cette affirmation du caractère de sous-homme, voire d'animal, des non Juifs ?

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Nouvelle encyclique du Pape François

Message non lu par Désird'humilité » dim. 04 oct. 2020, 23:09

Riou a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 19:50
cmoi a écrit :
dim. 04 oct. 2020, 18:44
Comment peut-on sauver quelqu'un si on ne le fréquente pas ? Et bien sûr si on ne le choque pas par des idées comme les vôtres !
Tout à fait!
J'ajouterais qu'on ne sauve personne, que personne ne sauve personne en matière spirituelle, car aucun d'entre nous n'est le sauveur.
Pour ce qui est du fond de votre argument, je suis pleinement d'accord. Cette notion de "fréquentation" à géométrie variable que les noyaux sectaires du catholicisme véhiculent un peu partout est infâme.
Qui, dans l'évangile, catégorise les hommes en "fréquentables" et en "infréquentables"? Qui associe des règles de "fréquentations" avec le souci de conserver sa propreté?
On retombe exactement dans l'orgueil du scribe qui pose la question à Jésus : "qui est mon prochain?"... Cette question implique que certains le sont et que d'autres ne le sont pas, et qu'il faudrait donc faire le tri. Mais elle implique surtout un impensé immonde et dégoûtant : MOI, je suis fréquentable, ça va de soi et la question n'a même pas à être soulevée, et MOI je me pose en Juge supérieur de TA fréquentabilité ou de TON infréquentabilité, du haut de mon statut impensé d'homme de "bonne fréquentation". "Qui est fréquentable?" présuppose toujours que MOI, je le suis, comme une évidence. C'est un aveuglement spirituel, peut-être le plus profond des aveuglements car il emporte tout le reste de la vie dans les ténèbres de la violence et de la haine. Toute la parabole du bon samaritain est là pour ouvrir les yeux de l'aveugle... Vous avez donc bien fait de la rappeler plus haut, car le cœur du problème est là.
Saint Augustin affirmait que le pire des vices est l'orgueil de ses propres vertus, qui par une alchimie rigoureuse tend à renverser toutes les autres vertus en vices, en possession arrogante et abjecte. Celui qui pose la question "Qui est fréquentable?" est généralement atteint de ce pire des vices, véritable maladie spirituelle, cancer de l'âme qui bloque toutes les rencontres humaines en les soumettant à des critères arbitraires qui jugent et condamnent.
Qui était atteint par cette maladie spirituelle dans l'évangile?
Le pire dans tout ça, c'est que les gens qui disent être les plus fréquentables, contrairement aux autres,sont en fait les pires.

Il suffit de regarder le nombre d'affaires pédophiles étouffées par la FSSPX https://www.google.com/search?q=FSSPX+p ... e&ie=UTF-8 , et de les lire ensuite nous expliquer que la pédophilie est due en fait au prétendu modernisme du concile Vatican II, pour comprendre qui ils sont réellement. https://fsspx.news/fr/news-events/news/ ... abus-50240

Je ne serais pas étonné si j'apprenais des choses encore pires sur un mec aussi aigri et intolérant que l'abbé Rioult, pharisien qui voit ses propres défauts dans les beaux yeux bleus des ashkénazes, après tout, le curé membre du groupe "résistance " qui a violé Vincent Lambert fait partie de ses collègues https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-d ... 7800220089 et Mgr Williamson, qu'il a défendu à de multiples reprises, a lui aussi couvert des pédophiles. https://news.oddr.biz/le-reseau-pedophi ... o/132.html

Bref, on voit qui suit Satan, et qui a compris l'Evangile.
Je suis catéchumène.

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 27 invités