Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » sam. 10 avr. 2021, 21:24

Pathos :
Si le Christ était présent aujourd'hui le porterait il ? Je ne peux le croire une seconde.
C'est toujours un exercice un peu périlleux que de faire parler les morts, les absents ou simplement parler à la place de l'autre. Je crois que c'est bien suffisant que d'assumer son point de vue bien à soi. Il n'y a pas vraiment de vérité métaphysique en cause non plus dans cette affaire de coronamachin, mais plutôt des opinions bien humaines de part et d'autre, avec son lot d'incertitude.

Par contre, si ça peut sembler si simple d'exiger simplement des autres qu'ils se plient à ceci et cela, c'est oublier que toute l'affaire se déroule dans un cadre sociétal global de plus en plus douteux, sur fond de méfiance exacerbée. Parce qu'il est de plus en plus difficile de faire confiance à des autorités avec lesquelles on se sent de moins en moins branchés, frères ou solidaires. Je pense que c'est ça le gros problème pour moi. Je considère que c'est le résultat ici - la perte de confiance - du fait d'évoluer dans un régime politique libéral et anti-catholique. C'est pourquoi j'ai mis l'autre vidéo du pasteur polonais ... très symbolique. La "flicaille" fini par représenter un ordre étranger.

Personnellement, je n'ai pas confiance dans nos autorités, députés, hauts fonctionnaires, journalistes, etc. Depuis plus d'un an j'observe à distance le discours publique chez nous, les tambours de la propagande, les réactions de la foule ... et c'est comme si j'observais l'évolution de la société lithuanienne sous la coupe de dirigeants communistes albanais. Ces gens qui parlent sur la tribune ne me représente pas, je n'ai pas d'affinité avec leurs peurs, leurs intérêts, leurs espoirs, tout ce qui semble incroyablement important pour eux. Leurs valeurs ne sont pas les miennes. Tiens, je me sentirais comme Winston dans 1984, le roman.

Depuis deux ans, j'ai coupé le câble de la télé ... trop de publicité, trop de propagande, trop d'insignifiances. Depuis un an, fini l'achat de journaux ! Trop scandalisé par la couverture univoque et orientée. Tout le traitement de l'information digne de la propagande de guerre de 1914 ou de 1917, avec des chroniqueurs et autres potineurs qui ne font que baver sur les citoyens un peu critiques, puis la fabrique de boucs émissaires. «C'est lui le galeux ! C'est à cause de lui si la pandémie continue ... trois jeunes ont fait la fête hier, mais va encore falloir imposer un mois de restrictions ! Il y a encore trop d'idiots dans le pays qui nient la catastrophe abominable.» En revanche, les mêmes n'ont que des éloges pour les Blacks de BLM qui peuvent manifester sans masque pour une bonne cause. «C'est l'émotion. On peut être compréhensif, la cause est bonne». Des fous, des fous, des malades. Je suis entouré de fous, comme une masse de fous hypnotisés par la peur induite par les autorités publiques.

Tout ça pour dire que les mesures autoritaires de pions très sévères du Monseigneur à Paris, marchant main dans la main avec les préfets du régime anti-catholique, - faut-il le rappeler ? - , ne risquent pas de produire un grand effet bien fructueux du côté des fidèles, je pense. Mais la manoeuvre va le servir, lui, c'est sûr. Pour rester dans les bonnes grâces du Pape à Rome, pour ses entrées du côté des édiles du régime macronien.

En ce qui me concerne, j'ai trouvé plaisantes et non scandaleuses ces images d'un office de Pâques célébré normalement. Tout comme me réjouit la vue de ces festivaliers du sud de la France ayant spontanément décidé de rompre le carcan, et faire un pied de nez au «régime de terreur». J'interprète tour cela comme un signe de bonne santé mentale à quelque part. Une petite façon de résister tant soit peu à une certaine distorsion cognitive.

En résumé :

Je trouve plaisant ce que le régime condamne, et je trouve révulsif ce que le même régime tolère trop bien comme l'idéologie raciste des blacks de BLM ainsi que la stupidité du discours écolo-catastrophiste réchauffiste. Comme disait quelqu'un : le régime n'assassine personne au premier degré, il se contente d'étouffer la vie. C'est une bonne définition de ce qui se passe.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » sam. 10 avr. 2021, 23:12

Altior :
Je pense que la vraie motivation pour ne pas porter le masque, tout comme de le porter vient de l'adhésion ou pas à ce que Kerniou ejusdem farinae appelle «complotisme». Pour moi, et j'ai l'impression que pour la plupart de ceux qui ne le porte pas, le masque est devenu le symbole de l'emprise des États, qui tirent profit de la crise virale et l'exagèrent largement, sur des domaines qui pas seulement ne sont pas régaliens, mais ne sont pas sa chasse gardée non plus.
Oui, mais encore qu'il ne faut pas non plus s'exagérer cette affaire de «complotisme». Ce truc sert surtout les médias qui exploitent cela pour discréditer tous les objecteurs.

Il n'est pas nécessaire d'être un fan des thèses complotistes débiles qu'on trouverait dans les poubelles de l'Internet pour douter quelque peu du discours reçu ou du récit construit par certains experts. Non, il ne prend pas un complotiste illuminé du sud de la Georgie- USA pour réaliser l'imbrication des multinationales pharmaceutiques d'avec les politiciens et le poids qu'elles peuvent représenter auprès de ceux-ci. Il n'est pas nécessaire d'agiter un complot avec les extra-terrestres pour comprendre qu'une société sans Dieu, officieusement athées dans toutes ses institutions en pratique, est aussi une société qui va se chercher une idole de remplacement. Et la santé est un candidat de substitution de choix. Cette idolâtrie suffit à elle-même pour expliquer le pouvoir grandissant que l'on va prêter au docteur Knock. Les restrictions, consignes et autres viennent de là.

En 1630, le prince écoutait ses experts théologiens lui faire valoir les dangers incroyables de la sorcellerie. Tous les savants de la Sorbonne étaient unanimes : il fallait faire quelque chose. Le temps de réunir une commission et décider ensuite des mesures à adopter. Il y avait un mal à combattre. Les gens sérieux en conviendraient. Ensuite il n'est pas trop difficile de trouver des paysans pour témoigner.

Tout le monde s'esclaffe de rire aujourd'hui au sujet de ces bigots religieux de l'an 1600. La sorcellerie ? Ha ah ah ! Elle est bien bonne. Que voulez-vous, avec des gens non instruits. Avec des curés obscurantistes ...

Et arrive le virus de la grippe en l'an 2000, les spécialistes s'écrient au danger formidable, peut-être l'apocalypse prédite depuis au moins soixante-dix ans ! L'OMS confirme. «Pas le choix !»; «Des mesures sévères devront être prises.» Sur une base de mal relatif existant il est sûr aussi que l'attention extrême portée au problème risque surtout de profiter aux gens qui investissent dans ce domaine d'activité. Ce n'est pas tant un «grand complot incroyable» comme c'est bien humain.




Je porte le masque au cabinet 6 jours par semaine, je le porte même le Dimanche dans la rue, par esprit de soumission et pour ne pas contrarier des gens qui sont tombés victimes à la propagande d'État. Mais je ne le porte pas à l'église et je ne le ferai pas, cette fois par esprit protestataire face à un État que je juge trop envahissant dans le domaine privé.
Même chose pour moi. Je ne ferais pas exprès pour jouer publiquement à l'esprit fort, juste pour me montrer supérieur aux peureux qui m'entourent, et risquer de mettre dans le trouble l'employé du commerce visité ou le patron de la petite échoppe. Il ne vaut pas le coup non plus de perdre son boulot pour une histoire de masque.

A l'église, en règle générale, moi, jusqu'ici, je me dispensais de le porter une fois rendu à ma place, pour suivre le déroulement de la Messe. Il n'y avait pas de problème pour ça, en parallèle du fait qu'il ne se trouvait que de dix à vingt-cinq personnes présentes. Sauf que plus ça va, avec la campagne de peur aidant, la consigne va vraiment être le masque tout le temps. Et, là, moi je décroche ... Je n'irai tout simplement plus du tout à la Messe. Parce que j'y vois un excès. Et un excès idolâtrique qui fini par contrevenir directement à l'objet de ce pour quoi je vais à l'Église. Un peu comme si l'on devait vouloir me faire réaliser une profession de non foi envers Dieu, une sorte de blasphème d'un genre nouveau.

Parce que si je peux bien croire qu'il puisse exister un virus de la grippe un peu plus méchant que d'autres, surtout envers des personnes en mauvaise santé au départ, je ne crois quand même pas que ce virus frapperait en continu tout le monde 12 mois sur 12, en été comme en hiver, pour représenter une menace telle qu'il faille fermer le pays, arrêter tout, retenir son souffle, ne plus sortir dehors que vêtu d'un scaphandre comme s'il s'agissait d'explorer une planète inconnue. Forcer tout le monde à ne plus avoir le moindre contact, le moins possible : c'est du jamais vu !

Dans les annales de l'histoire de l'humanité, je n'ai jamais eu vent de l'existence d'une épidémie qui se comporterait de la sorte, avec des vagues après vagues, et des mutants pires à la fin qu'au début.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » sam. 10 avr. 2021, 23:35

A part ça, il semblerait que le pape en Irak aura pu croiser souvent des foules de gens dont beaucoup ne portaient aucun masque. Comme dans ces églises qu'il aura pu visiter notamment. Personne n'aura fait un fromage avec ces accrocs à de «justes» consignes sanitaires. Ni avec les foules venues voir Sa Sainteté le Pape mais ni non plus avec les 20 000 manifestants gauchistes de juin 2020 à Paris (tout une journée au coude à coude, sans masque). Aucune plainte enregistrée. Pas de délation signalée ou relayée. Rien.

Le pape aurait confié les foules démasquées à la protection du Seigneur.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2064
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Altior » dim. 11 avr. 2021, 0:29

Cinci a écrit :
sam. 10 avr. 2021, 23:12

Oui, mais encore qu'il ne faut pas non plus s'exagérer cette affaire de «complotisme». Ce truc sert surtout les médias qui exploitent cela pour discréditer tous les objecteurs.
D'accord, mais seulement avec la deuxième partie. Effectivement, on voit bien que «complotiste» est devenu une étiquette diffamante, une sorte d'étoile jaune. Presque un juron. On ne dit plus Monsieur, vous êtes un imbécile, maintenant on dit Monsieur, vous tombez dans le complotisme. Alors, à nous de remettre les connotations des mots en place. Car nier la possibilité de tout complot c'est nier la Bible, c'est nier beaucoup de moments de l'histoire sainte, culminant par la condamnation de Notre Seigneur qui a eu tous les éléments d'un complot.
Et arrive le virus de la grippe en l'an 2000, les spécialistes s'écrient au danger formidable, peut-être l'apocalypse prédite depuis au moins soixante-dix ans ! L'OMS confirme. «Pas le choix !»; «Des mesures sévères devront être prises.» Sur une base de mal relatif existant il est sûr aussi que l'attention extrême porté au problème risque surtout de profiter aux gens qui investissent dans ce domaine d'activité. Ce n'est pas tant un «grand complot incroyable» comme c'est bien humain.
Permettez-moi d'avoir des doutes sur la pertinance de votre conclusion. Les simples faiblesses de la nature humaine, la peur des uns, la cupidité des autres, ne peuvent pas expliquer, à mon avis, une pareille synchronisation dans tout le monde. Les choses sont trop bien coordonnées pour que ça soit un hasard. Qui est derrière tout ça ? Un être humain ? Une équipe qui parraît suivre un plan ? Un esprit ? Je ne sais pas et il se peut que je ne le sache jamais. Dans quel but ? Je ne sais non plus, mais nous le saurons bientôt. En tout cas, le but devrait être d'une envergure sans précédent pour un pareil chambardement.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » dim. 11 avr. 2021, 2:21

J'avais en tête et comme en arrière-fond - écrivant c'est humain - l'analogie que je venais de faire entre la «chasse aux sorcières» du XVIIe siècle et la «chasse au virus maudit» d'aujourd'hui. Dans le sens que ce n'est pas un complot fumeux qui permettrait de rendre compte du pouvoir que les uns et les autres peuvent avoir au temps X , théologiens experts anciennement ou experts de la recherche médicale aujourd'hui. Une certaine conjoncture socio-politique suffirait largement à expliquer comment on peut en venir à devoir traiter certaines peurs, par qui et comment.

Après, si on veut voir un complot à quelque part, il en restera toujours un au minimum, et dans le sens que pour mettre en branle n'importe quelle sorte d'opération il en réclamera toujours la collaboration de plusieurs personnes de différents champs d'activité. Il y a bien un complot à quelque part parce que différentes personnes vendues à une même croyance souhaitent agir de concert dans un sens qui soit bien orienté. Mais ce n'est pas le grand complot d'illuminé à coup sûr, Il n'est pas nécessaire qu'il en soit un.

Le diable c'est une autre histoire.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1765
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par cmoi » dim. 11 avr. 2021, 7:08

Je pense qu'il ne faut pas sous-estimer la peur de ceux qui sont désignés d'avance pour porter le chapeau en cas de "drame".
Ni la tendance de chacun à ne pas assumer ses responsabilités quand le mal est invisible (un croyant devrait en savoir quelque chose, non ?)

C'est ainsi que les limitations de vitesse sur les routes sont exagérées..

Il y a aussi la nécessité d'un ordre et d'une logistique pour le faire respecter, la lourdeur administrative :, ainsi, en pleine nuit et avec une visibilité pourtant parfaite, les feux restent rouges et/ou vert et non oranges ou clignotants, et chacun est tenu en plus d'en respecter le commandement...
Car la distanciation pourrait souvent suffire, surtout en extérieur, mais pas toujours et partout...
Savez-vous que le fil du masque derrière l'oreille, cela porte momentanément et instantanément un léger traumatisme sur la seconde vertèbre cervicale ? Je passerai sur d'autres inconvénients comme pour ceux qui ont des problèmes de peau (frottement pas bon pour eczéma et surtout psoriasis), respiratoires, etc.

La liberté est avant tout intérieure (et si ceux que cela fait réagir "extérieurement", c'était parce qu'ils n'en avaient pas assez la capacité de résistance intérieurement ? Ceci pour dire qu'il n'y a aucun motif de fierté à avoir dans l'un ou l'autre cas...), il ne convient pas de l'oublier , et l'obéissance est aussi un acte d'humilité.
Imaginer comment aurait agi la Sainte Vierge, peut aider à savoir ce qui pour nous serait la meilleure attitude, en effet, c'est une application de la méthode pas que de St Ignace... Mais ensuite, on peut faire pas pareil par humilité en se reconnaissant "moins", ou l'imiter pour essayer de devenir "meilleur", et ainsi de suite...
L'orgueil il est surtout de se croire et se dire dans la seule vérité absolue, quand l'attitude à avoir ne nous paraît pas tout simplement aller de soi -ou d'imposer ce qui nous semble aller de soi comme la seule attitude juste et possible


Concernant les messes, la question est aussi de savoir si le lieu est public ou privé... de grâce, ne faisons pas de ce "débat" une question religieuse, même si ce n'est sans doute pas un hasard si l'incident s'est produit dans une "famille" habituée à faire preuve de panache, à tort ou à raison, à se montrer marginale et récalcitrante, etc.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2064
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Altior » dim. 11 avr. 2021, 9:43

J'apprends de cette source que dans le lieu et à l'heure de la crime il y a eu 10 baptêmes. Dont des uns, apparemment, seraient des baptêmes de musulmans. Pas mal du tout cette récolte anuelle pour une paroisse, même traditionnelle. Ces deux vrais pêcheurs d'âmes méritraient des félicitations, sinon une promotions. Mais non, Pilate les met en garde à vue et sans doute une amende, Caïaphe leur inflige une procédure canonique.

C'est comme ça que les mérites sont récompensés. Dans la République, comme dans l'Église.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1243
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Kerygme » dim. 11 avr. 2021, 13:56

Merci nicolas-p pour cette synthèse réfléchie à laquelle je me joins également.

Ce n'est pas l'envie de mettre des coups de pieds au c.. qui manque par moments, mais il est beaucoup plus facile d'y céder que de ne pas le faire pour rester cohérent avec nos devoirs d'état envers l'Église et la société civile.
Certains ont vécu cette réalité jusqu'au milieu des arènes, il serait trompeur de nous croire plus avisés qu'eux en fonçant dans la révolte qui ne sert que le premier des révoltés; ou pour satisfaire à nos passions. Lorsque celles-ci prennent le pas sur l'intelligence et la volonté, alors l'homme est désordonné.
Dernière modification par Kerygme le dim. 11 avr. 2021, 14:16, modifié 1 fois.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1243
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Kerygme » dim. 11 avr. 2021, 14:12

Bonjour Cmoi,
cmoi a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 7:08
La liberté est avant tout intérieure (et si ceux que cela fait réagir "extérieurement", c'était parce qu'ils n'en avaient pas assez la capacité de résistance intérieurement ?
Tout à fait et c'est bien pour cela que si je me sens limité dans mes mouvements je ne me sens absolument pas limité dans ma liberté qui n'est pas de forcément que le fait de me mouvoir où je veux et quand je veux.

Saint Maximilien Kolbe a vécu la captivité, et ce prêtre est même mort à Auschwitz, et bien qu'enfermé dans le "bunker de la faim" - qui rendait fou la plupart de ceux qui s'y retrouvaient et s'y entretuaient - le gardien du sinistre bunker témoigna qu'en peu de temps, il réussit à faire régner le calme et la piété entre ses compagnons de tragédie qui étaient chrétiens et juifs (par la prière, l'oraison). Ils en sortirent au bout de 3 semaines, malgré la privation de nourriture et d'eau.

La véritable aliénation, pour moi, c'est l'enfermement spirituel mais aussi du cœur provoqué par les peurs auxquelles on donne prise.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Désird'humilité » dim. 11 avr. 2021, 14:17

Que c'est beau ! L'Église toute entière s'est soumise aux injonctions du pouvoir temporaire, injonctions absurdes et va blâmer les quelques fidèles ayant du bon sens et refusant de trop écouter César comme s'il était le Christ.

Au plus vous vous soumettez, au plus on vous fera des reproches et au plus la façon de diffuser l'Évangile sera attiédie. Les prêtres dissidents anti masques peuvent compter sur mes prières.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Quæstor
Quæstor
Messages : 203
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par nicolas-p » dim. 11 avr. 2021, 14:30

Désird'humilité a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 14:17
Que c'est beau ! L'Église toute entière s'est soumise aux injonctions du pouvoir temporaire, injonctions absurdes et va blâmer les quelques fidèles ayant du bon sens et refusant de trop écouter César comme s'il était le Christ.

Au plus vous vous soumettez, au plus on vous fera des reproches et au plus la façon de diffuser l'Évangile sera attiédie. Les prêtres dissidents anti masques peuvent compter sur mes prières.
Oui et oui sur le principe, mais...

Faites donc vos propositions à la CEF si vous êtes si fort et certain !

Faites donc mieux que eux depuis 1an.

N'oublions pas que pas 1 de nous ici ne sait exactement quelle pression subit l'épiscopat, quelles menaces ( plus ou moins voilées) ils ont enduré , qu'elle était la teneur des réunions avec l'Etat.

Sans savoir cela, impossible de dire si les évêques font tout ce qui est en leur pouvoir pour nous aider ou s' ils se soumettent lâchement.

Le bénéfice du doute doit leur être accordé.

j'espère que Mgr Aupetit fera la part des choses et après des annonces faites pour "éteindre l'incendie " dans les médias saura faire preuve de clémence, soutien ( au moins officieux) et prononcera un non lieu.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » dim. 11 avr. 2021, 15:44

Altior,

A ce sujet :
Boulevard Voltaire :
[...] Un jour que Dieu seul connaît, nous pourrons, de nouveau, rendre à Dieu le culte qui lui est dû sans contraintes ni restrictions. L’Église d’après ne sera pas, cependant, en France, selon la formule consacrée, l’Église d’avant en pire. Ce sera une Église nouvelle, encore réduite numériquement par la non-reprise de l’assistance physique aux offices d’une population, en particulier la plus âgée, qui aura compris que le virtuel était aussi réel que le physique. Dans ce monde nouveau, le poids de ce que Yann Raizon du Cleuziou a appelé les « catholiques observants » aura encore augmenté, certaines personnes peu observantes n’ayant pas repris le chemin des églises et d’autres ayant rejoint les plus observants après avoir constaté que seuls ces milieux – prêtres et laïcs – maintenaient des offices réguliers et dignes.
C'est un souci que j'aurai exprimé en mars 2020, dès le début de la crise sanitaire. J'avais partagé cette même appréhension à une responsable de l'oeuvre de Jésus Miséricorde que je connais, à savoir que l'Église catholique y perdrait des plumes, plusieurs fidèles ne retrouveraient pas le chemin d'une présence à la Messe. Si ça se prolonge, plusieurs auront eu le temps de se déshabituer et finalement s'en trouveront très bien comme ça.

Ma responsable avait accusé le coup, n'y ayant pas pensé du tout. Puis, après un moment, comme pour chasser une mouche «Bah ! il n'y a qu'à prier». Mais ce que je ne savais pas moi-même, en mars 2020, exprimant ce que j'exprimais : c'est que l'on pourrait bien me compter moi-même parmi ces abonnés absents lors de la reprise.

Vous faites bien de relever le détail de ces baptêmes qui sont passés sous silence pendant ce temps-là.


Ceci :
[...] À noter que le diocèse de Paris, toujours solidaire des exclus, des migrants, etc., a tenu à, immédiatement, se désolidariser du curé de la paroisse incriminée.
Oui, c'est ce dont je parlais à nicolas-p. Très mauvaise politique selon moi. C'est lâcher la proie pour l'ombre. Et l'ombre étant ici le pouvoir politique laïcard et anti-catholique ou les feux de la rampe médiatique associés. L'évêque aurait intérêt à penser que les autres considèrent la foi plus importante que le reste. Mais, dans la réalité, je pense qu'il ne le croit pas. Il ne croit pas que la foi soit réellement quelque chose d'important pour ces "délinquants", et à peu près au même titre que ces "délinquants" n'ont pas confiance eux-mêmes dans cet évêque. L'incident en apparence insignifiant sert toujours de révélateur pour une fracture préexistante.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » dim. 11 avr. 2021, 16:13

En passant :
Kérygme :
Exemplarité ou désobéissance ? Laquelle sert au mieux le corps mystique du Christ qu'est l'Église ?
Ce n'est plus vrai, ça. Que le corps mystique du Christ soit l'Église catholique romaine ? Non. Du moins, pas pour Vatican II. Je ne parle pas de l'Église d'avant.

Dans la nouvelle constitution dogmatique de l'Église, Lumen Gentium : l'Église du Christ subsiste dans l'Église catholique romaine. Mais l'Église du Christ se retrouve aussi en dehors de l'Église catholique romaine. Et, donc, aussi bien chez les «tradis» en rupture (... comme chez les Luthériens, les Églises orientales dissidentes, etc.) En sorte qu'il ne fait plus aucun sens d'en appeler à un devoir spécial d'obéissance bien étroite ("comme un cadavre") envers le Pape.

Si le fait de ne pas croire au purgatoire, ni à l'assomption de la Sainte Vierge, ni à l'infaillibilité de l'Église catholique, ni à la papauté, n'est pas chose qui empêche à faire de vous des «frères dans la foi», des vrais chrétiens innocents et porteurs de la grâce sanctifiante, des partenaires égaux avec qui dialoguer et avec qui devoir impérativement se ressouder, on comprendra bien mal comment le fait de ne pas porter un masque lors d'une Messe à Paris ferait de vous des faux frères, des suppôts du diable, des désobéissants de la désobéissance de l'Antique serpent de la Genèse et etc.

Il y a quelque chose qui tourne pas rond là-dedans.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Désird'humilité » dim. 11 avr. 2021, 17:56

nicolas-p a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 14:30
Désird'humilité a écrit :
dim. 11 avr. 2021, 14:17
Que c'est beau ! L'Église toute entière s'est soumise aux injonctions du pouvoir temporaire, injonctions absurdes et va blâmer les quelques fidèles ayant du bon sens et refusant de trop écouter César comme s'il était le Christ.

Au plus vous vous soumettez, au plus on vous fera des reproches et au plus la façon de diffuser l'Évangile sera attiédie. Les prêtres dissidents anti masques peuvent compter sur mes prières.
Oui et oui sur le principe, mais...

Faites donc vos propositions à la CEF si vous êtes si fort et certains!

Faites donc mieux que eux depuis 1an.

N'oublions pas que pas 1 de nous ici ne sait exactement quelle pression subit l'épiscopat, quelles menaces ( plus ou moins voilées) ils ont enduré , qu'elle été la teneur des réunions avec l'état.

Sans savoir cela, impossible de dire si les évêques font tout ce qui est en leur pouvoir pour nous aider ou si ils se soumettent lâchement.

Le bénéfice du doute doit leur être accordé.

j'espère que Mgr aupetit fera la part des choses et après des annonces faites pour "éteindre l'incendie " dans les médias saura faire preuve de clémence, soutien ( au moins officieux) et prononcera un non lieu.
Je sais,je sais... Mais, nous sommes nombreux, nous pourrions nous lever comme un seul homme en ne mettant pas nos masques,et je pense qu'on nous ficherait davantage la paix que si on courbait l'échine. Nous ne cessons d'accepter leurs (quand je dis leurs,je parle des injonctions étatiques ,pour ne pas dire mondialistes ) sottises, alors que nos frères en Orient qui endurent 100 fois plus n'auraient pas idée de faire comme nous faisons. Nous avons foutu à la poubelle la communion dans les bonnes formes, la paix du Christ en se serrant la main, le mercredi des cendres en touchant le front, parfois même l'imposition des mains ! Mais tout cela est profondément dérangeant ! Nous avons eu peur en voyant des vaguelettes alors que le Christ peut faire cesser toute tempête et tout blizzard !
Je suis catéchumène.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10543
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pamphlet : une année d'efforts réduite à néant

Message non lu par Cinci » dim. 11 avr. 2021, 18:02

Cmoi :
C'est ainsi que les limitations de vitesse sur les routes sont exagérées..
A priori, votre analogie ne fonctionnerait pas d'après moi.

Car tout le monde peut comprendre facilement qu'il sera une nécessité de fixer une limite de vitesse à quelque part. Même celui qui la violerait temporairement pour X raison ne songerait pas à contester le bien fondé qu'il en faille bien une, de limite; et même que sans limite le nombre d'accidents de voiture serait réellement beaucoup plus élevé. Il n'y a pas là de petit mystère, pas de zone grise.


Il faudrait plutôt imaginer que le gouvernement fixe demain matin la limite de vitesse à 30 km/heure sur l'autoroute. Parce que des experts internationaux concluent qu'en modifiant ainsi le plafond sécuritaire pour la vitesse sur les autoroutes, les statistiques de mortalité devraient diminuer d'au moins 70% si ce n'est plus. Il est intolérable de ne rien faire et de laisser le nombre des victimes se multiplier ! Et ajoutez-y le concert des lobby écolos réclamant immédiatement la mise en vigueur du changement. Pour le bien de la planète ! C'est immoral de ne jamais penser aux autres. Que d'égoïsme ! Et les journaux télévisés ne faisant que nous rapporter des accidents de la route, gros plan sur les victimes, récits de chauffards et all.

Dans un tel contexte, il serait fort à parier que beaucoup seraient tentés d'écraser et passer outre au 30km/heure après un moment.

Ces nouveaux délinquants de la route n'auraient probablement pas le sentiment d'être des criminels, des ordures qui seraient les responsables de la prochaine anomalie statistique enregistré dans le décompte des morts anticipés. «On prévoyait bien une chute de la mortalité sur les routes de 70% avec la mesure stricte et si tout le monde l'avait bien observé. Mais non ! Nous avons obtenu 10% de mortalités encore en trop par rapport aux prévisions. Une baisse de 60% sur le graphique au lieu de 70%. Il y a encore trop de fautifs sur les routes. Il va falloir faire quelque chose. Doubler les effectifs de police, implanter de nouveaux contrôles au sol, développer une flotte de drône, tripler le montant des amendes. Peut-être faudra-t-il songer à abaisser encore la limite de vitesse pour un essai de six mois. Défense de rouler à plus de 20 km/heure jusqu'au 1er novembre. Si ça va bien, il sera possible de relâcher un peu la surveillance pour le temps des fêtes. Mais gare !

C'est comme une étrange obsession.

Il y a quelques années, je me souviens que cette obsession s'exprimait dans le domaine économique. Il fallait absolument que le pays fasse quelque chose pour juguler le problème de la dette nationale, avec les intérêts que nos petits enfants devraient encore rembourser. Terrible ! Il fallait que tout le monde cesse de respirer pour penser à la dette. A la télé, chaque soir, apparaissait à l'écran un compteur qui permettait de voir en temps réel l'augmentation des intérêts. Oh que c'était épouvantable ! L'État était sur la paille, nous n'avions plus les moyens d'assurer collectivement les services à la population. Trop dispendieux. Trop de citoyens abuseurs. Il faudrait donc couper. Couper, couper, couper partout. Il fallait se serrer la ceinture, nous vivons tous comme des pachas, au-dessus de nos moyens, de façon irresponsable. L'heure est grave.

Et quinze ans plus tard l'État s'endette à tour de bras, que des orgies de dépenses, l'emprunt et la dette n'est absolument pas un problème. Plus personne n'en parle. Zéro. Aucun commentateur ne s'énerve. Trudeau triple l'endettement du pays d'un coup à cause de la covid. Rien à dire. Il faut ce qu'il faut. Non, le problème c'est la covid.

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 22 invités