Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2029
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Altior » lun. 16 nov. 2020, 0:35

Pathos a écrit :
dim. 15 nov. 2020, 19:31

Je reviens d'une prière devant notre cathédrale où nous étions une petite centaine à chanter le chapelet.
J'ai bien repéré en plus des policiers municipaux, trois hommes en civils (des RG ?) qui sont restés aux abords de l'édifice à nous observer pendant toute la prière qui a duré près d'une heure.
Du moins, y avait-il un prêtre parmi vous ?

Par ailleurs, j'avais l'impression d'avoir posté un message avant, que je ne retrouve pas.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11256
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Fée Violine » lun. 16 nov. 2020, 1:21

Votre message a été envoyé aux archives par la modération car il était inapproprié.

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Honorat » lun. 16 nov. 2020, 4:15

Ce documentaire est révélateur d'une grande inquiétude concernant les origines et les conséquences de cette pandémie. Je crois que cette inquiétude est tout à fait légitime au vu de l'évolution et de la façon dont cela est géré. Il y a beaucoup d'incohérences et de dysfonctionnements de la part des pouvoirs publics. S'agit-il d'une politique volontaire à des fins encore méconnues, ou seulement d'incompétence ? Quoi qu'il en soit, nous savons que ces choses doivent arriver. Les mois et les années à venir nous réservent peut-être des grands bouleversements, nous devons garder la foi et ne pas avoir peur.
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1051
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Pathos » lun. 16 nov. 2020, 8:43

Altior a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 0:35
Du moins, y avait-il un prêtre parmi vous ?
Il y avait un prêtre de la FSPX et puis quand même l'évêque auxiliaire était là discrètement.
L'appel avait été lancé par les AFC du reste de jeunes et beaux couples venus avec enfants braver la tempête.
Voir un petit faire des aller retour avec sa trotinette devant le parvis pendant que l'on chantait des Ave Marua, mettait un peu de joie dans cette ville fantôme.
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
St ange
Barbarus
Barbarus

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par St ange » lun. 16 nov. 2020, 11:36

Pathos a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 8:43
Altior a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 0:35
Du moins, y avait-il un prêtre parmi vous ?
Il y avait un prêtre de la FSPX et puis quand même l'évêque auxiliaire était là discrètement.
L'appel avait été lancé par les AFC du reste de jeunes et beaux couples venus avec enfants braver la tempête.
Voir un petit faire des aller retour avec sa trotinette devant le parvis pendant que l'on chantait des Ave Marua, mettait un peu de joie dans cette ville fantôme.
Ville fantôme, Reims ?

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1211
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Kerygme » lun. 16 nov. 2020, 11:48

Pathos a écrit :
dim. 15 nov. 2020, 19:37
Mais les sacrements sont irremplaçables enfin !
Ai-je prétendu le contraire ?

Connaissez-vous l'histoire de ces chrétiens Coréens qui, pendant la grande persécution, ont vécu leur foi pendant 30 ans en l'absence de prêtres et des sacrements ? Ils pratiquaient le baptême entre eux et c'est tout. Et quand l'Église a réussi à revenir, elle a trouvé une foi intacte.

Quand les sacrements ne sont plus accessibles, le reste ne meurt pas pour autant. Il reste la communion spirituelle, celle à laquelle on aime inviter les divorcés-remariés et quand c'est à notre tour elle semblerait inaccessible.

Je ne suis pas mieux qu'un autre, j'ai aussi ce besoin de l'Eucharistie. Mais je pense à ces chrétiens dans le monde qui vivent leur foi malgré les manques et je me dis que nous réagissons en enfants gâtés; qui exigent ce en quoi ils estiment avoir droit. Alors j'essaie de ne pas regarder mon nombril et de vivre ces manques en communion, avec Dieu et avec eux; en Église en somme.

Et puis rappelons qu'elle est l'exigence de l'Église : communier et se confesser une fois par an.

Après vos théories du complot, je n'adhère pas. Et même à supposer que ce soit vrai, nous n'avons pas à vivre dans la peur ni à la communiquer. Notre Crédo c'est l'espérance, la foi en Dieu et en son secours miséricordieux. Avoir peur est matérialiste, c'est être encore trop attaché à ce monde.
Dernière modification par Kerygme le lun. 16 nov. 2020, 12:56, modifié 2 fois.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1211
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Kerygme » lun. 16 nov. 2020, 12:50

Bonjour Riou,
Riou a écrit :
dim. 15 nov. 2020, 18:54
Au fond, la doctrine sociale de l’Église, qui promeut le principe de subsidiarité, me semble parfaitement équilibrée : il faudrait peut-être articuler de manière plus fine le niveau local et les différents secteurs avec les décisions globales qu'une épidémie requiert nécessairement. Et ceci pourrait être fait avec du consentement, et pas sur une modalité paternaliste que le pouvoir impose en ce moment.
Je suis d'accord.
Croyez bien que je suis attentif aux malheurs de mon prochain, que ce soit personnellement, professionnellement (sans être infirmier pour autant), ou ecclésialement en aumônerie ou dans ma paroisse.
Mon propos visait surtout à dire que je ne comprends pas ceux que je vais nommer les anti et les pro (anti covid/pro covid , anti confinement/pro confinement) car je pense que les anti ne font que jouer le jeu des pro, comme des pantins manipulés avec des ficelles, je m'explique :

Dans toute guerre (puisque le mot a été employé) ou dans tout complot il faut forcément qu'il y ait une stratégie globale dans laquelle va s'inscrire des tactiques; et là c'est plutôt l'ancien militaire qui parle.

Quand vous préparez une action globale (la stratégie) il est logique de prévoir une réaction, il en va de même pour une tactique (plus localisée) car l'adversaire n'est pas plus idiot et ce serait une erreur de le sous estimer. Par exemple, cet "élitiste" dans la vidéo doit bien savoir que les rois se font décapiter lorsque le peuple se soulève, il va donc devoir doser et composer avec lui (le manipuler) pour garder sa "royauté".

S'il devait y avoir un complot, comme s'en alarment certains, il est logique que des "stratèges" prévoient les réactions que cela va occasionner. Hors plutôt que contenir, il n'y a pas meilleure tactique qu'orienter; en comptant sur la gauloiserie et l'indiscipline du Français par exemple.

Et là j'en arrive à mon raisonnement. Au lieu de choisir une tactique (respect du confinement car pour le non-confinement il faudrait l'aval de toute la population) et d'en prouver le bien fondé ou son inverse, ces derniers préfèrent faire des petits actes de guérillas (crier au complot par ci, inviter à ne pas mettre les masques par là, nier telle vérité par ci ou par là ...) or on ne combat pas un incendie avec des verres d'eau. C'est bien plus efficace en allumant des contre feux et c'est ce que font les pro.

Résultat, une population divisée dont une partie pense être entrée en résistance civique ou civile (par exemple en ne mettant pas les masques) ce qui fait le jeu de ceux d'en face et justifie à augmenter la pression. Donc au lieu de respecter scrupuleusement ce que préconisent les "rois" et d'en prouver éventuellement l'inefficacité, ils ne font qu'accélérer ce processus qu'ils voudraient combattre.
Qui est la marionnette, qui est le marionnettiste ?

Raisonnons sur ce qui s'est passé. Confinement total suivi d'un relâchement tout aussi total = grand n'importe quoi estival qui a mené à la seconde vague. A Noël il va falloir nourrir Mammon pour des raisons économiques, la troisième vague ne dépendra donc pas du confinement actuel mais de la gestion de cette période de déconfinement/relâchement. Et si le gaulois fait n'importe quoi il n'apportera que de l'eau au moulin des pro; rendez-vous mi janvier/février pour savoir.
Il suffira aux "rois" de dire d'un côté que c'est la faute des uns et de faire dire de l'autre côté que c'est la faute des autres pour que tout ce joli monde passe son temps à s'écharper et leur fiche la paix. Pouvant même aller à l'autojustification de ce paternalisme face à l'immaturité.

Et pour conclure, par expérience lors de la guerre du Golfe première du nom, ce sont souvent ceux qui disent "Armons nous" qui le moment venu disent "Partez, j'ai une contre indication médicale". Alors les voix fortes et alarmistes je m'en amuse, ce sont souvent ceux qui tonitruent le plus qui agissent le moins.

Il s'agit donc de raison garder et de ne se faire manipuler ni par les uns ou les autres, mais comme vous le stipuliez de trouver de vraies solutions.
Dernière modification par Kerygme le lun. 16 nov. 2020, 17:10, modifié 1 fois.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Riou » lun. 16 nov. 2020, 15:50

Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 12:50
Bonjour Riou,
Riou a écrit :
dim. 15 nov. 2020, 18:54
Au fond, la doctrine sociale de l’Église, qui promeut le principe de subsidiarité, me semble parfaitement équilibrée : il faudrait peut-être articuler de manière plus fine le niveau local et les différents secteurs avec les décisions globales qu'une épidémie requiert nécessairement. Et ceci pourrait être fait avec du consentement, et pas sur une modalité paternaliste que le pouvoir impose en ce moment.
Je suis d'accord.
Croyez bien que je suis attentif aux malheurs de mon prochain, que ce soit personnellement, professionnellement (sans être infirmier pour autant), ou ecclésialement en aumônerie ou dans ma paroisse.
Re-bonjour,
Je n'en doute pas, et je crois bien que vous faites partie des gens avec qui il est possible de comprendre plus clairement ce qui arrive.
Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 12:50

Mon propos visait surtout à dire que je ne comprends pas ceux que je vais nommer les anti et les pro (anti covid/pro covid , anti confinement/pro confinement) car je pense que les anti ne font que jouer le jeu des pro, comme des pantins manipulés avec des ficelles, je m'explique :
Comme vous, je ne comprends pas. Je ne comprends pas comment on peut être pour ou contre un virus, pour ou contre une mesure qui essaie de faire ce qui paraît le meilleur (toute la discussion est de discuter sur ce qui est le "meilleur"). Je ne comprends pas bien, de manière générale, ce que signifie être "pour" ou "contre" dans des situations pareilles. Les "anti-covid" nous disent, par exemple, que le virus ne tue pas et ne pose pas de problèmes à notre système hospitalier, pour dire ensuite que c'est une création humaine qui vise à faire plusieurs milliards de morts afin de se débarrasser des "inutiles". Je crois que nous retrouvons dans la même tête des idées complètement contradictoires qui ne tiennent pas debout. La pensée, dans cette affaire, a déserté depuis longtemps.
Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 12:50


Et là j'en arrive à mon raisonnement. Au lieu de choisir une tactique (respect du confinement car pour le non-confinement il faudrait l'aval de toute la population) et d'en prouver le bien fondé ou son inverse, ces derniers préfèrent faire des petits actes de guérillas (crier au complot par ci, inviter à ne pas mettre les masques par là, nier telle vérité par ci ou par là ...) or on ne combat pas un incendie avec des verres d'eau. C'est bien plus efficace en allumant des contre feux et c'est ce que font les pro.

Résultat, une population divisée dont une partie pense être entrée en résistance civique ou civile (par exemple en ne mettant pas les masques) ce qui fait le jeu de ceux d'en face et justifie à augmenter la pression. Donc au lieu de respecter scrupuleusement ce que préconisent les "rois" et d'en prouver éventuellement l'inefficacité, ils ne font qu'accélérer ce processus qu'ils voudraient combattre.
Qui est la marionnette, qui est le marionnettiste ?
Oui, j'adhère pleinement à votre raisonnement. C'est un cercle vicieux, comme vous le dites par la suite. Le paternalisme suscite ces réactions de pseudos-résistances ("bas les masques!"), et ces dernières, le moment venu, viennent renforcer le paternalisme qui était à la source (en partie, au moins) de ces pseudos-résistances. Je crois que la mécanique est en effet très prévisible, et qu'elle est désormais lancée. Difficile d'arrêter un carrosse lancée à toute allure en pleine descente sans personne dedans pour piloter la machine.
Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 12:50

Il s'agit donc de raison garder et de ne se faire manipuler ni par les uns ou les autres, mais comme vous le stipuliez de trouver de vraies solutions.
En effet. Et en matière de raison, notre société a perdu le sens de cette belle vertu qu'est la prudence, vertu de la tradition qui se définirait comme la recherche d'un point d'équilibre en se basant sur l'interprétation la plus juste possible du réel. Cela suppose une disposition affective qui lui correspond, en évitant les excès de la panique et de la témérité, afin de se donner les moyens de comprendre correctement ce qui se passe et de trouver, peut-être, les vraies solutions.
Ce que les "pour" ou les "contre" ne voient pas, c'est que nous sommes dans une aporie, un embarras de l'intelligence et de la volonté devant une situation qui ne semble pas offrir de chemin satisfaisant. C'est pourquoi la discussion et quelque chose comme le principe de subsidiarité serait une bonne méthode, car le consentement est le meilleur ressort de l'obéissance et de la résistance aux évènements malheureux.
Les pour et les contre tombent dans un piège similaire : ils ne supportent pas cette aporie, ce qui révèlent en eux un idéal de maîtrise absolu de la situation qui n'est pas possible. Quand les complotistes voient dans les dysfonctionnements les indices d'un plan maléfique supérieur qui contrôle tout et gouverne le monde, ils se font bien une idole du mal en voyant derrière les apparences incohérentes un Deus ex machina qui, à les lire, semble bien plus puissant que Dieu et que l'espérance qu'il donne. Tout cela car ils ne supportent pas que notre société se retrouve mise en échec sur un virus, et qu'ils cherchent par conséquent une cause supérieure qui contrôle tout (car dans leur esprit, des hommes peuvent atteindre une maîtrise absolue du réel, au point de créer un virus pour engendrer, comme dans une démonstration mathématique, un ensemble de déduction certaines et imparables).
Nos hommes de pouvoir croient aussi, à leur manière, pouvoir tout contrôler dans leur cabinet, et faire face seuls, et inévitablement, ils se retrouvent à produire des incohérences tout à fait normales dans une telle situation. Ils ne supportent pas ces dysfonctionnements inévitables et ils évitent la discussion car au préalable ils rejettent le fait que la situation actuelle puisse être une aporie qui leur échappe en partie.
Je parle d'une aporie car: il est légitime de partir du principe qu'on veut sauver le plus de vies possibles, et que chaque patient est un absolu qu'on ne peut pas sacrifier. Alors, pour éviter des services de réanimation saturé, on confine totalement. Problème : cette mesure crée des dommages collatéraux externes à la crise sanitaire qui sont tout aussi problématique, dans certains cas, que de devoir trier les patients.
On partait d'un principe moral où chaque vie était un absolu à protéger de manière inconditionnée, et on se retrouve dans cette désagréable situation d'avoir l'impression de faire des "choix" un peu utilitaire où tout faire pour sauver les patients atteints du covid semble mettre gravement en péril la vie d'êtres humains non atteints par le covid. On ne veut pas faire ce choix utilitaire (à juste titre), et pourtant il nous est arrivé de le faire, ce qui suscite des tensions légitimes et des alertes en provenance des autres secteurs de la société (le travail social, l'éducation, et j'en passe). Difficile, et c'est pourquoi je parle d'aporie.
Il faut que notre société accepte cette impasse, accepte de quitter son désir de toute puissance qui pourrait atteindre une maîtrise totale de la réalité, pour qu'ensuite nous puissions discuter sur ce qui nous paraît le plus prudent, en acceptant que des choix difficiles seront faits, mais avec le consentement global de la population. Le pouvoir refuse de faire cela, et c'est là son erreur profonde : il approfondit le problème auquel il doit faire face, parce qu'il n'accepte pas de ne pas être le maître de la création. Nous rejetons notre condition limitée, et notre société n'était pas prête à voir cette limitation. De là toutes les réactions irrationnelles dont vous parliez très bien là haut, avec ce sentiment de "cirque" que je trouve très approprié.
L'homme n'est pas Dieu; c'est un des enseignements de cette période, enseignement difficile à digérer pour notre société.

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Honorat » lun. 16 nov. 2020, 16:43

Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 12:50
Résultat, une population divisée dont une partie pense être entrée en résistance civique ou civile (par exemple en ne mettant pas les masques) ce qui fait le jeu de ceux d'en face et justifie à augmenter la pression. Donc au lieu de respecter scrupuleusement ce que préconisent les "rois" et d'en prouver éventuellement l'inefficacité, ils ne font qu'accélérer ce processus qu'ils voudraient combattre.
Qui est la marionnette, qui est le marionnettiste ?
En imposant à toute la population une adhésion obligatoire à des décisions indiscutées et indiscutables, le gouvernement crée lui-même ce clivage. Il incite la population à se positionner, à se diviser, pour ou contre lui. Ce que nous observons dans la société, ce clivage entre les partisans de l'obéissance et les autres, n'est que le résultat de ce type de politique. Nous avons un gouvernement qui agit sans consultation parlementaire, sans forme d'opposition politique, et qui justifie ses décisions par un conseil scientifique qu'il a lui-même nommé. Objectivement, cela s'apparente à un totalitarisme politique, un système où la totalité de l'appareil étatique désigne comme ennemi du bien commun toute défiance et toute opposition.
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1211
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Kerygme » lun. 16 nov. 2020, 16:59

Honorat a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 16:43
En imposant à toute la population une adhésion obligatoire à des décisions indiscutées et indiscutables, le gouvernement crée lui-même ce clivage. Il incite la population à se positionner, à se diviser, pour ou contre lui. Ce que nous observons dans la société, ce clivage entre les partisans de l'obéissance et les autres, n'est que le résultat de ce type de politique. Nous avons un gouvernement qui agit sans consultation parlementaire, sans forme d'opposition politique, et qui justifie ses décisions par un conseil scientifique qu'il a lui-même nommé. Objectivement, cela s'apparente à un totalitarisme politique, un système où la totalité de l'appareil étatique désigne comme ennemi du bien commun toute défiance et toute opposition.
Je suis d'accord, je le résume par diviser pour régner. Mais nous avons tous notre part de responsabilité en n'ayant pas veillé au processus démocratique croyant que celui-ci est définitivement acquis. Démocratie qui est d'abord devenue une oligarchie de fait pour devenir ce qu'elle va devenir.
Nous sommes dans la situation ubuesque d'un État républicain qui dispose de pouvoirs plus étendus que ne l'avait le roi, monarque absolu, avant la révolution.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Christophe » lun. 16 nov. 2020, 17:19

Bonjour Kerygme
Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 12:50
Raisonnons sur ce qui s'est passé. Confinement total suivi d'un relâchement tout aussi total = grand n'importe quoi estival qui a mené à la seconde vague.
Je ne suis pas d'accord avec cette affirmation. Nous avons un virus saisonnier, et sa résurgence a plus a voir avec l'arrivée de l'automne qu'avec le comportement des français. Mais il est plus simple de faire porter le chapeau aux citoyens français… que l'on infantilise en traitant d'irresponsables depuis le début de cette crise.
Le taux de reproduction R0 est globalement, depuis la fin du (premier) confinement trois fois inférieur à ce qu'il était début mars avant la mise en place de toute mesure préventive. Que l'on valorise ces efforts plutôt que de culpabiliser à tord les citoyens. Les français ne sont pas responsables du retour de la grippe chaque hiver, et ils ne le sont pas plus de cette "seconde vague" ni ne le seront d'une hypothétique troisième… Le virus du covid devient malheureusement endémique, et est manifestement saisonnier…
Kerygme a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 16:59
Nous sommes dans la situation ubuesque d'un État républicain qui dispose de pouvoirs plus étendus que ne l'avait le roi, monarque absolu, avant la révolution.
Ce n'est pas une nouveauté liée à la crise actuelle. La royauté était focalisée sur les missions régaliennes. L'État moderne, bureaucratique, a un pouvoir quasi sans limite… Les privilèges (droits particuliers) s'opposaient à l'extension illimitée de la souveraineté monarchique. Mais qu'est-ce qui a la légitimité pour s'opposer à la souveraineté populaire (même si, pratiquement, les "démocraties libérales" n'en tiennent aucun compte) ? Mais il est vrai qu'avec l'état d'urgence, c'est toute la séparation des pouvoirs (pensée par Montesquieu) qui est remise en cause… Et le pouvoir démocratique qui était partagé par différentes institutions se retrouve concentré entre les mains d'autocrates élus.
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1211
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Kerygme » lun. 16 nov. 2020, 18:24

Bonjour Christophe,
Christophe a écrit :
lun. 16 nov. 2020, 17:19
Je ne suis pas d'accord avec cette affirmation.
N'est-il pas prématuré de parler de virus saisonnier alors que nous ne sommes que dans la première année ?
Le virus de la grippe, s'il est similaire à l'actuel coronavirus, ne pose pas de problèmes épidémiques passé en gros le mois de mars. Et ce quelles que soient les mesures/relâchements/regroupements. Pourquoi une telle résurgence pour celui-ci ?

Je maintiens le grand n'importe quoi estival où tout le monde s'est concentré sur les mêmes endroits en France dans une sorte de liesse d'après guerre. Il y a certes une responsabilité des autorités dans une mauvaise gestion de l'après confinement en favorisant le "dépensez vos sous" plutôt qu'appeler à une continuité dans la prudence.

J'essaie de parler que de ce que je connais, en voici deux ou trois exemples parmi d'autres :

Dans mon établissement (+13.000 professionnels) aucun cluster n'a été détecté dans des lieux sensibles tels que les restaurants du personnel (respect des mesures sanitaires et des distanciations, restauration en quinconce ...). Par contre de nombreux clusters dans les salles de détente où le personnel soignant prend souvent ses repas, mais dans des conditions similaires à ce qu'il y a habituellement.

Il en est de même en Église ou aucun cluster n'a été détecté concernant les messes dans le diocèse, il faut aussi le dire. Et pourtant ces mêmes personnes sont contaminées après une réunion familiale. Autre exemple, ce dimanche j'accueillais les paroissiens à l'Église pour des temps de prières personnelles à l'heure où habituellement on célèbre la messe. Sur le parvis en l'espace de 1h30 ce sont 15 personnes sans masques qui se déplaçaient dans un espace très passant puisque situé entre des commerces. Certains allant jusqu'à se promener avec le masque autour du poignet, en cas de contrôle de police probablement.

Bien que j'y mette une réserve prudente, si on prend l'exemple de Wuhan : une seconde vague due au même relâchement que chez nous. La Chine est ce qu'elle est, des mesures autoritaires sont prises et depuis quelques mois: plus un cas. Ils ont même fêté cela devant les médias il y a deux ou trois semaines je crois. On ne peut pas vraiment accuser la Chine de complot liberticide, on sait que la démocratie et les libertés ne sont pas la principale préoccupation. La Chine est aussi confrontée aux même problèmes grippaux que nous, alors pourquoi deux effets différents ?

Vous pouvez ne pas être d'accord mais on ne peut nier qu'il y a un lien entre les endroits ou les règles sanitaires sont respectées et ceux où il y a un relâchement. En ne les respectant pas, on ne peut qu'inciter les autorités à agir comme à Wuhan; à tendre le bâton pour se faire battre.

Je ne suis ni anti, ni pro et les théories je leur laisse. C'est le principe de réalité que je suis : quelle est la situation autour de moi, quelles réponses apporter ? Je constate simplement que le respect de règles simples : masque, distanciation, désinfection est suffisant, nul besoin de tomber dans les excès alarmistes ou paternalistes. Encore faut-il les respecter ! Si on agit avec immaturité ne nous étonnons pas que la réaction soit paternaliste puis autoritaire.
Je veille à ce que cela soit respecté par mes collaborateurs, je ne déplore à ce jour aucun cas et pourtant des interventions en unités Covid ils en font. Concernant leur vie privée je leur dis simplement, mais régulièrement, qu'ils n'oublient pas qu'ils ont une responsabilité sanitaire en venant travailler et cela semble fonctionner. Aucun chef de service ou chef de pôle, ou même une cadre sup. de santé, ne sont venus se plaindre d'un manquement. Je crois à la responsabilisation individuelle dans le cadre professionnel, en dehors j'ai plus de mal d'après ce que je vois et j'entends.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1211
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Kerygme » mar. 17 nov. 2020, 11:00

Pour ceux qui regardent l'émission "Quotidien" avec Yann Barthès une intervention intéressante hier soir - dans la seconde partie de l'émission - de Michel Cymès et du chercheur Antoine Bristielle (sciences sociales et science politique) pour parler complotisme, anti-vaccin et aborder également ce reportage complotiste "Hold Up" et ses mécanismes (visionnable ici)

Ses propos sur la défiance institutionnelle menant à l'acceptation des thèses complotistes m'ont incité ce matin à chercher ses articles dont un qui paraitra dans Le Monde aujourd'hui sur le sujet.

CRISE SANITAIRE, TERRORISME ET DONALD TRUMP : UN COCKTAIL CONSPIRATIONNISTE

« BAS LES MASQUES ! » : SOCIOLOGIE DES MILITANTS ANTI-MASQUES

et puisque ce sera probablement la prochaine vague complotiste sur les réseaux :
VACCINS : LA PIQÛRE DE DÉFIANCE

Nulle prétention à quoi que ce soit en proposant ces liens, mais face à l'absence de contradicteurs lors de la commercialisation de "Hold Up" il peut être intéressant de comprendre les mécanismes de ce qui se passe.
D'ailleurs à ce jour certains contributeurs au "reportage" ce sont désolidarisés, de même que la plateforme de financement participatif (gain de 200.000 euros) Ulule pour les raisons que vous trouverez en cherchant un peu.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2029
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Altior » mar. 17 nov. 2020, 11:08

Finalement, Kerygme, avec quelle partie du documentaire dont on parle vous n'êtes pas d'accord ? Où exactement est le mensonge ?

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4545
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Hold-Up (documentaire sur le coronavirus)

Message non lu par Kerniou » mar. 17 nov. 2020, 11:29

Les autorités gouvernementales émettent des règles restrictives: il est de leur rôle de veiller à la santé publique ... on peut, certes, le regretter voire déplorer ces décisions ... Mais si aucune mesure de protection n'était prise, ne reprocherait-on pas au gouvernement de ne rien faire et de se soucier bien peu de la santé des Français ?...La pandémie arrive dans "ma" campagne; quelques malades et un mort dans le village voisin ... Maintenant, tout le monde porte son masque ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités