Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Pathos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1060
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Pathos » mar. 12 janv. 2021, 21:51

Juste pour rééquilbrer un peu le débat hein...

https://www.youtube.com/watch?v=nn8GITJ ... e=emb_logo
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 193
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » mar. 12 janv. 2021, 22:32

Pas forcément d'accord sur tout mais j'aime beaucoup Louis Fouché.
Très intelligent et très bon orateur.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1220
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Kerygme » mer. 13 janv. 2021, 11:05

Bonjour,
nicolas-p a écrit :
mar. 12 janv. 2021, 12:06
Il n’y a pas de recul sur leur utilisation chez l’homme en termes d’innocuité à moyen et long termes, uniquement à court terme
Je vais juste rebondir sur cette réflexion.

Il est vrai que le côté cobaye n'est pas particulièrement plaisant mais si personne ne commence alors ces informations ne seront jamais connues et nous serons toujours dans l'incertitude. Est-ce que le monde est prêt à vivre encore sous ce dictat viral pendant 10 ans sous prétexte de plus de certitudes cliniques ? Je ne le crois pas quand on voit que la population est à bout en moins de 12 mois. Il faut donc des précurseurs.

J'avais pour stratégie personnelle de faire comme lorsqu'on change de voiture : éviter la première série et attendre que les défauts soient corrigés. Mais en pensant à mes proches - une fille très à risque et confinée médicalement chez elle depuis des mois, des parents et beaux-parents proches des 80 ans et isolés socialement et familialement - je me suis décidé pour répondre favorablement au test d'éligibilité de mon établissement pour être vacciné. ll faut bien accepter de jouer les patch-test - ou d'acheter la première série - afin que les autres puissent faire un choix avisé, peu importe que ce soit en faveur des pro ou des anti, plutôt que rester pétrifiés par les avis contradictoires de ceux qui se veulent la conscience du monde.

Pour le reste, à la grâce de Dieu !
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 193
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » mer. 13 janv. 2021, 12:13

Kerygme a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 11:05
Bonjour,
nicolas-p a écrit :
mar. 12 janv. 2021, 12:06
Il n’y a pas de recul sur leur utilisation chez l’homme en termes d’innocuité à moyen et long termes, uniquement à court terme
Je vais juste rebondir sur cette réflexion.

Il est vrai que le côté cobaye n'est pas particulièrement plaisant mais si personne ne commence alors ces informations ne seront jamais connues et nous serons toujours dans l'incertitude. Est-ce que le monde est prêt à vivre encore sous ce dictat viral pendant 10 ans sous prétexte de plus de certitudes cliniques ? Je ne le crois pas quand on voit que la population est à bout en moins de 12 mois. Il faut donc des précurseurs.

J'avais pour stratégie personnelle de faire comme lorsqu'on change de voiture : éviter la première série et attendre que les défauts soient corrigés. Mais en pensant à mes proches - une fille très à risque et confinée médicalement chez elle depuis des mois, des parents et beaux-parents proches des 80 ans et isolés socialement et familialement - je me suis décidé pour répondre favorablement au test d'éligibilité de mon établissement pour être vacciné. ll faut bien accepter de jouer les patch-test - ou d'acheter la première série - afin que les autres puissent faire un choix avisé, peu importe que ce soit en faveur des pro ou des anti, plutôt que rester pétrifiés par les avis contradictoires de ceux qui se veulent la conscience du monde.

Pour le reste, à la grâce de Dieu !
1° élément de réflexion:

Aucune donnée sur l'efficacité de la transmission du Sars cov2 des vaccins (immunité uniquement individuelle à ce jour)
Aucun intérêt (pour l'instant en l'état actuel des données) de se vacciner pour protéger les autres. à revoir bien sûr en fonction des connaissances dans les semaines à venir

2° rapport bénéfice risque : qui est a risque de formes graves et de décès et qui va saturer les hôpitaux?:

on le sait parfaitement :

les plus de 75 ans/ co-morbidité (HTA, diabète, pathologie respi etc...) donc:
vaccination (protection individuelle) ces personnes à risques (rapport bénéfice-risque en faveur pour eux)

les autres ne feront que des formes bénignes ou asymptomatiques suivies en ville (sauf exception bien sûr)

Pour la covid 19, pour l’instant dont la létalité est limitée en l’état actuel des données pour les moins de 65 ans sans co-morbidité, faut il prendre un risque tardif en déployant à grande échelle dès aujourd’hui des vaccins de technologies novatrices?

Ne faut il pas vacciner pour l’instant que les populations à risques de forme graves (obèses/diabète/HTA…>75 ans)? Et attendre l’arrivée de vaccins classiques avant de mettre en place une vaccination de masse? (sanofi/sinovac…)

La durée de protection des vaccins est un sujet crucial: combien de temps?: Nous n’en savons rien/ efficacité sur le variant (devenir majoritaire probablement par compétition) idem...

Ces vaccins protègent la personne vaccinée mais empêchent ils la transmission?: Nous ne le savons pas (données préliminaires de Moderna qui "semble" montrer que oui)

l'AMM européenne est basée uniquement sur les données fournies par les laboratoires (Pfizer etc...) un peu "léger" comme niveau de preuves (juge et parti en plus)

Si la transmissibilité dans les semaines qui viennent explose ou la létalité des personnes sans co-morbidités, je reverrai alors bien sûr ma position car l'urgence (létalité ) justifiera alors pleinement de prendre des risques
Pièces jointes
Image2.jpg
Image1.jpg
france
a.jpg
mortalité covid

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1220
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Kerygme » mer. 13 janv. 2021, 12:44

nicolas-p a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 12:13
Si la transmissibilité dans les semaines qui viennent explose ou la létalité des personnes sans co-morbidités, je reverrai alors bien sûr ma position car l'urgence (létalité ) justifiera alors pleinement de prendre des risques
Ma réflexion ne se voulait nullement utilitariste ou conséquentialiste, pourquoi la ramener à cela ?
N'est-ce pas paradoxal d'argumenter ou "chiffrer" vos propos, de privilégier une position attentiste pour en revenir finalement au point de départ et admettre que si personne ne s'y colle alors cela ne sera pas possible de revoir toute position ?
En dehors de proposer un énième exposé tout l'habillage qui a précédé à votre conclusion n'enlève rien à ce fait. Je ne cherche pas à polémiquer mais comme j'y vois une incohérence cela me laisse dans une certaine incompréhension.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 193
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » mer. 13 janv. 2021, 12:53

Désolé que nous ne nous comprenions pas. Ce n'est pas grave.

J'ai effectivement une position attentiste c'est un choix. J'ai simplement (maladroitement?) expliqué pourquoi

De toute façon personne n'a de réponse toute faite et certaine sur le sujet

Que ceux qui veuille "s'y coller" le fasse en toute quiétude. mais aussi que ceux qui préfèrent attendre en aient la possibilité sans être montrés du doigt car il s'agit (à ce jour) d'un acte individuel et individualiste (se protéger soi et non les autres aux dernières nouvelles)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1220
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Kerygme » mer. 13 janv. 2021, 12:58

Je sais que je peux avoir un côté obtus, mais je suis pleinement d'accord avec votre message précédent; même si je pourrais chicaner sur la fin. Mais je ne le souhaite pas.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Riou » mer. 13 janv. 2021, 13:00

Kerygme a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 12:44
nicolas-p a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 12:13
Si la transmissibilité dans les semaines qui viennent explose ou la létalité des personnes sans co-morbidités, je reverrai alors bien sûr ma position car l'urgence (létalité ) justifiera alors pleinement de prendre des risques
Ma réflexion ne se voulait nullement utilitariste ou conséquentialiste, pourquoi la ramener à cela ?
N'est-ce pas paradoxal d'argumenter ou "chiffrer" vos propos, de privilégier une position attentiste pour en revenir finalement au point de départ et admettre que si personne ne s'y colle alors cela ne sera pas possible de revoir toute position ?
En dehors de proposer un énième exposé tout l'habillage qui a précédé à votre conclusion n'enlève rien à ce fait. Je ne cherche pas à polémiquer mais comme j'y vois une incohérence cela me laisse dans une certaine incompréhension.
Bonjour,
Je comprends votre position, et je la trouve tout à fait louable sur un plan éthique.
Le différend avec nicolas-p vient, à mon avis, d'une différence de contexte. Je crois que nicolas-p raisonne en médecin qui se trouve dans la situation non de prendre le vaccin pour lui (et d'en assumer les risques individuellement), mais de le prescrire à ses patients en les conseillant, ce qui passe par l'analyse strictement médicale, sans facteurs autres que les facteurs techniques et médicaux.
Vous, vous raisonnez en homme qui affirme qu'il faut prendre sur soi les risques afin de résoudre les problèmes collatéraux importants produits par cette épidémie (intime, social, politique, économique, etc.), et vous engagez votre personne pour être volontaire dans cette situation.
L'un prend les risques pour soi, et l'autre réfléchit aux risques pour les autres s'il devait conseiller un patient. L'approche n'est pas la même, et le problème se pose de manière très différente dans les deux cas. De là vient sans doute la différence des raisonnements éthiques, car l'objet de la réflexion est assez différent.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 193
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » mer. 13 janv. 2021, 14:04

Riou a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 13:00
Kerygme a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 12:44


Ma réflexion ne se voulait nullement utilitariste ou conséquentialiste, pourquoi la ramener à cela ?
N'est-ce pas paradoxal d'argumenter ou "chiffrer" vos propos, de privilégier une position attentiste pour en revenir finalement au point de départ et admettre que si personne ne s'y colle alors cela ne sera pas possible de revoir toute position ?
En dehors de proposer un énième exposé tout l'habillage qui a précédé à votre conclusion n'enlève rien à ce fait. Je ne cherche pas à polémiquer mais comme j'y vois une incohérence cela me laisse dans une certaine incompréhension.
Bonjour,
Je comprends votre position, et je la trouve tout à fait louable sur un plan éthique.
Le différend avec nicolas-p vient, à mon avis, d'une différence de contexte. Je crois que nicolas-p raisonne en médecin qui se trouve dans la situation non de prendre le vaccin pour lui (et d'en assumer les risques individuellement), mais de le prescrire à ses patients en les conseillant, ce qui passe par l'analyse strictement médicale, sans facteurs autres que les facteurs techniques et médicaux.
Vous, vous raisonnez en homme qui affirme qu'il faut prendre sur soi les risques afin de résoudre les problèmes collatéraux importants produits par cette épidémie (intime, social, politique, économique, etc.), et vous engagez votre personne pour être volontaire dans cette situation.
L'un prend les risques pour soi, et l'autre réfléchit aux risques pour les autres s'il devait conseiller un patient. L'approche n'est pas la même, et le problème se pose de manière très différente dans les deux cas. De là vient sans doute la différence des raisonnements éthiques, car l'objet de la réflexion est assez différent.
Vous m'avez bien cerné ! en tout cas : c'est cela quel risque (ou bénéfice) pour les autres, quel niveau de preuves "objectifs" (autant que se peut) avons nous au delà du discours médiatique des pour ou contre car je suis en situation de devoir les conseiller.

Ce sera au cas par cas et en fonction de leur accord après avis éclairé et le plus objectif possible...

En attendant n'oubliez pas la vitamine D : c'est simple sans danger (presque) et pas cher

https://www.larevuedupraticien.fr/artic ... ]-20210108

pour le vaccin un article (pre print) semble accréditer la thèse que le variant d'afrique du sud (mutation E484k) puisse échapper au vaccin...
bigre, pas très rassurant si c'est confirmé
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33398278/

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1220
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Kerygme » mer. 13 janv. 2021, 16:55

Riou a écrit :
mer. 13 janv. 2021, 13:00
Je comprends votre position, et je la trouve tout à fait louable sur un plan éthique.
Le différend avec nicolas-p vient, à mon avis, d'une différence de contexte. Je crois que nicolas-p raisonne en médecin qui se trouve dans la situation non de prendre le vaccin pour lui (et d'en assumer les risques individuellement), mais de le prescrire à ses patients en les conseillant, ce qui passe par l'analyse strictement médicale, sans facteurs autres que les facteurs techniques et médicaux.
Vous, vous raisonnez en homme qui affirme qu'il faut prendre sur soi les risques afin de résoudre les problèmes collatéraux importants produits par cette épidémie (intime, social, politique, économique, etc.), et vous engagez votre personne pour être volontaire dans cette situation.
L'un prend les risques pour soi, et l'autre réfléchit aux risques pour les autres s'il devait conseiller un patient. L'approche n'est pas la même, et le problème se pose de manière très différente dans les deux cas. De là vient sans doute la différence des raisonnements éthiques, car l'objet de la réflexion est assez différent.
Bonjour Riou,

Merci pour votre médiation, je comprends mieux le propos de nicolas-p sous cet angle.
Comme quoi ce qui semble une incohérence reste surtout une incompréhension, merci d'avoir placé une passerelle où se trouvait un mur.
Désolé nicolas-p pour une certaine acrimonie dans ma réaction.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 193
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » mer. 13 janv. 2021, 17:39

pas de soucis je l'ai pas pris pour moi!

je comprends qu'actuellement la confusion face à tant d'informations contradictoires sur le sujet énerve un peu...

moi même je n'y vois pas forcément parfaitement clair...

d'ou ma position: primum non nocere

Avatar de l’utilisateur
Simili modo
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 12 avr. 2017, 12:08
Conviction : Catholique romain

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Simili modo » mer. 13 janv. 2021, 19:17

Suite à sa déclaration, le pape François a été vacciné ce jour.

Avatar de l’utilisateur
apatride
Quæstor
Quæstor
Messages : 337
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24
Conviction : Catholique romain

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par apatride » jeu. 14 janv. 2021, 1:25

Sur la question des effets secondaires, voici ce que j'ai lu sur Facebook quant aux retours de la phase 4 (=la mise sur le marché et le recueil des événements imprévisibles et inattendus éventuels).
Je vous copie / colle tel quel, ce texte au ton parfois sarcastique (qui s'adresse j'imagine en partie aux anti-vax).

Source : https://www.facebook.com/medecinedesnul ... 1558085949
Vaccin CoVid 19, troisième épisode : Jurrasic Vax ! 💉

Alors que la France a vacciné quelques centaines de personnes et Mauricette (qui reçoit désormais parfaitement Canal + et Netflix en appuyant sur son lobe d'oreille droite), Israël fait la course en tête avec plus d'un million de personnes vaccinés sur 10 jours. 🏆
Ce qui m'amène à vous parler aux premiers retours de la Phase IV (La Phase IV pour un médicament ou un vaccin, c'est la mise sur le marché et le recueil des événements imprévisibles et inattendus éventuels car la vie c'est comme Jurassic Park...)

Pourquoi Jurassic Park ?
Souvenez-vous, dans le film, les dinosaures sont censés après de longues années d'études ne pas pouvoir se reproduire dans la Nature...et en fait, il s'avère que si car, la vie trouve toujours un chemin. 👍
➡ La Phase IV, c'est ça : analyser ce qu'il se passe après la mise sur le marché, il me semble donc intéressant pour vous m'sieurs dames avec tout ce que l'on dit autour du vaccin Pfizer/Moderna (ou vaccin à ARNm), de vous informer du réel !

🔎 Dans un communiqué récent, le ministère de la santé israélien a donné les chiffres des effets secondaires après injections à 650.000 personnes :
🔸 Inconfort (Fièvre, Faiblesse, Étourdissements...) = 652 personnes = 0.1 % des vaccinés
🔸 Réaction locale (Rougeur, Œdème, Chaleur...) = 293 personnes = 0.045 % des vaccinés
🔸 Symptômes neurologiques (Du picotement aux maux de têtes...) = 26 personnes = 0.004 % des vaccinés
🔸 Réaction allergique (Quincke et autres) = 14 personnes = 0.002%
🔸 Diarrhée = 5 personnes = 0.0000...(ma calculette s'est suicidée)
On rapporte également un décès d'un homme de 75 ans avec des antécédents cardiaques 2h après injection du vaccin... autant vous dire que ça veut absolument rien dire.... dans la vraie vie véritable sans vaccin, il avait aussi les mêmes chances de mourir malheureusement...

Quelle autre news du front Covid ?
Une bonne nouvelle, à priori, et c'est très important : les pédiatres anglais ne confirment pas l'augmentation important des cas Covid pédiatriques liés au B.1.1.7 !
Et c'est une excellente nouvelle ! 👏👏👏
▶ Voir cet article du Collège Royal de Pédiatrie : https://www.rcpch.ac.uk/news-events/new ... e-covid-19

MISE A JOUR :
Le CDC a donné des premiers chiffres sur les vaccinations américaines (population vaccinée = 1 million)
➡ Cela confirme totalement les données de la phase III et Israélienne ❗❗
Tous les résultats, c'est sur 1.000.000 de personnes !
Exemple :
- Dans les 1.699 effets indésirables, 48 ont eu la nausée sur un total de 1.000.000 de personnes
DONC
- 2.8 % du TOTAL des effets indésirables sont des nausées
MAIS
- 0.048% des personnes vaccinées au total ont présenté des nausées
Le lien vers le tableau de données :
https://wonder.cdc.gov/controller/datar ... ction=left

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 193
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » jeu. 14 janv. 2021, 8:33

Oui c'est ça :
La phase 4 post AMM sert à détecter les effets secondaires rares qui ne se révèlent que sur une très large population.

Les effets secondaires à très court terme semblent corrects, tant mieux. C'est tout ce que on peut dire.

Pour le pandemrix par exemple ( grippe H1N1) les cas de narcolepsie ( rare heureusement ) liés aux vaccins sont apparus 2 ans après ( liés probablement à un adjuvant )

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1220
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Kerygme » jeu. 14 janv. 2021, 9:38

Voici la FAQ, qui fait suite à la vidéo postée il y a peu, et toujours diffusée sur l'intranet de mon CHRU. Les professionnels de santé ne sont pas différents et ont besoin aussi d'y voir clair dans tout le bazar de ces dernières semaines.
Je ne pense pas qu'elle apportera des éléments nouveaux mais elle contient bon nombre de réponses courtes aux questions généralement posées :

Stratégie vaccinale


1. Quels sont les objectifs de la vaccination ?

Le premier objectif de la vaccination, c'est de faire baisser le nombre des formes graves de COVID. Les résultats des études cliniques des vaccins candidats semblent converger pour démontrer un fait : la vaccination permet de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves.

2. Quels sont les grands principes de la stratégie vaccinale ?

La France s'est fixée 3 grand principes :
- Le libre choix des patients : la vaccination ne sera pas obligatoire.
- La gratuité du vaccin : aucun Français ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières. Le Gouvernement a budgété 1,5 milliard d'euros dans le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale).
- La sécurité : la vaccination se fera dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l'utilisation des produits de santé dans notre pays.

3. Quelles sont les populations prioritaires ?

- Les personnes âgées séjournant en établissement, et notamment dans les EHPAD et maisons de retraites.
- Les personnels de ces établissements lorsqu'ils présentent une vulnérabilité par rapport à la COVID, compte tenu de leur âge ou de leur état de santé.
- Ensuite, la cible sera élargie progressivement, aux personnes âgées de plus de 75 ans, puis aux personnes âgées de 65 à 74 ans, puis aux professionnels des secteurs de la santé et du médico-social âgés de 50 ans et plus et/ou présentant une ou des comorbidités.

4. Quelles sont les grandes étapes ?

Etape 1 : Janvier 2021
- Personnes âgées en établissements (notamment : EHPAD, USLD)
- Personnels de ces établissements lorsqu'ils présentent une vulnérabilité par rapport à la COVID, compte tenu de leur âge ou de leur état de santé
- Professionnels des secteurs de la santé et du médico-social âgés de 50 ans et plus et/ou présentant une-ou-des comorbidités

Etape 2 : février-mars 2021
- Personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile - Puis les personnes âgées de 65 à 74 ans

Etape 3 : 3ème trimestre 2021
- Elargissement aux autres tranches de la population, susceptibles d'être infectées et non ciblées antérieurement.
- Personnes âgées de 50 à 64 ans
- Professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire)
- Personnes vulnérables et précaires et des professionnels qui les prennent en charge
- Personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos
- Reste de la population majeure


Droits et devoirs


1. La vaccination est-elle obligatoire pour les patients ? Pour les soignants ?

Les autorités sanitaires ont fait le choix de ne pas rendre cette vaccination obligatoire. Dans le cadre d'une vaccination pandémique, c'est donc un choix individuel de prévention que l'on fait pour se protéger soi-même et pour protéger les autres. De plus, le consentement de la personne à la vaccination devra être recueilli au préalable.

2. Y aura-t-il des restrictions de circulation pour les personnes non vaccinées ?

Non. Mais tant que l'épidémie sera présente, nous devrons adapter nos comportements.

3. Y aura-t-il en France un passeport COVID une fois la vaccination lancée ?

Ce n'est pas à l'ordre du jour.

4. La vaccination sera-t-elle gratuite ?

Oui. La vaccination sera gratuite pour tous.

5. Faudra-t-il toujours porter un masque une fois vacciné ?

En l'état des connaissances, les vaccins disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais pas la contagiosité. On devra donc continuer de porter un masque, même en étant vacciné.

6. Quelles seront les garanties en termes de transparence de la stratégie vaccinale ?

- Le Gouvernement souhaite que les Français aient accès à toute l'information disponible. C'est pourquoi la stratégie vaccinale sera présentée au Parlement dans le cadre d'un débat prévu par l'article 50-1 de la Constitution au cours du mois de décembre.
- Le Premier Ministre a saisi le Conseil économique, social et environnemental (CESE), afin qu'il organise et anime l'association de la société civile et des citoyens à la conception de la stratégie vaccinale. Les collectivités locales seront également parties prenantes tant à l'élaboration de la stratégie vaccinale qu'aux modalités de son déploiement.
- Un conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, chargé d'appuyer le Gouvernement dans ses choix sera créé auprès du ministre des solidarités et de la santé. Ce conseil comprendra des représentants des différentes parties prenantes que le gouvernement entend associer à la mise en oeuvre de cette politique vaccinale : experts scientifiques, y compris des sciences humaines et sociales, professionnels de santé, représentants des collectivités locales, associations de patients, citoyens eux-mêmes au travers du cadre de dialogue mis en place par le CESE.


Fiabilité


1. Quel risque il y a-t-il à me faire vacciner ?

Le vaccin est un médicament qui peut provoquer, chez certains, des effets indésirables (fièvre, fatigue, douleurs musculaires, réactions au point d'injection, maux de tête). Dans le rapport bénéfice/risque, ces effets secondaires généralement légers voire modérés sont sans commune mesure avec les répercussions possibles d'une infection par la Covid-19 (hospitalisations, réanimations, décès).

2. Ce vaccin n'a-t-il pas été développé trop rapidement et est-il fiable ?

La technique de l'ARN messager, développée depuis 10 ans, a permis une production rapide de vaccins, particulièrement utile dans le cadre d'une vaccination à grande échelle. Les différentes phases d'étude des vaccins ont été respectées et ont confirmé leur efficacité et leur tolérance.

3. Pourra-t-on « choisir » son vaccin ?

Au début de la campagne de vaccination, seuls les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna) seront disponibles.


Fonctionnement


1. La vaccination sera-t-elle précédée par une consultation médicale ?

Les personnes prioritaires se verront proposer, en amont de la vaccination, une consultation médicale. Il s'agira de vérifier l'état de santé de la personne, d'éventuelles contre-indications, de lui donner toutes les informations nécessaires, et recueillir son consentement à la vaccination. Cette consultation médicale pourra être immédiatement suivie de la vaccination.

Pour les professionnels travaillant en établissements de santé, cette consultation pourra être faite soit par le médecin du travail soit par le médecin traitant.

2. Quel sera le rôle du médecin généraliste dans la stratégie vaccinale ?

Le médecin généraliste sera au coeur du dispositif, en particulier le médecin traitant. Cela d'autant plus à partir de la phase 2, qui concernera près de 14 millions de personnes présentant un facteur de risque lié à l'âge ou une pathologie chronique. Chacun doit pouvoir se faire vacciner par un professionnel de santé à côté de chez lui, qu'il connaît, et en qui il a confiance.

3. La vaccination anti-covid nécessite-t-elle plusieurs injections et des rappels ?

Selon le type de vaccin, les schémas de vaccination peuvent différer. Un schéma en deux doses à 3-4 semaines d'intervalle permettra d'obtenir une protection contre le virus avec le vaccin actuel.

4. Les vaccins contiennent-ils des adjuvants ?

Les vaccins à ARN et les vaccins à vecteurs viraux ne contiennent pas d'adjuvant car ils sont suffisamment immunogènes.


Précautions particulières


1. Quelle est l'utilité de me faire vacciner alors que je suis asymptomatique ?

On ne peut pas savoir à l'avance quelle forme va prendre la maladie. La vaccination est un acte de prévention dont l'efficacité est réelle et qui pourra fortement contribuer à maîtriser l'épidémie en réduisant les formes sévères, les hospitalisations dont la réanimation et donc les décès.

2. Quel est l'intérêt de me faire vacciner si j'ai déjà été atteint du Covid-19 ?

La vaccination n'est pas systématique pour une personne ayant déjà développé une forme symptomatique de COVID-19. Si elle souhaite être vaccinée, elle peut le faire, mais dans le respect d'un délai minimal de 3 mois à partir du début des symptômes, sans réaliser de sérologie préalable.

3. Y a t-il des précautions particulières à prendre pour les personnes ayant des allergies ?

L'utilisation des vaccins se fera en fonction des autorisations et des recommandations validées par les autorités. Un antécédent allergique ne sera pas une contre-indication à une première vaccination anti-COVID, mais il est recommandé, de manière générale, de rester sous surveillance médicale dans les suites immédiates de l'injection afin de pouvoir détecter et prendre en charge rapidement une éventuelle réaction allergique.

4. Les personnes vaccinées peuvent-elles continuer à être contagieuses ?

Aucun vaccin ne protège à 100%. Cependant, les études d'essai clinique ont montré que le vaccin anti-covid réduit les risques de maladie. Les études de suivi préciseront si la vaccination pourra permettre d'éviter aussi la transmission du virus. Ainsi, même vaccinés, il convient de continuer à respecter les mesures barrières et le port du masque.

5. Faut-il vacciner les femmes enceintes ?

Dans l'état actuel des connaissances, et en l'absence de recul, les premiers vaccins anti-COVID ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes.

Cependant la technique ARN n'expose à aucun risque particulier chez les femmes enceintes : les études réalisées chez les animaux et la petite expérience chez l'homme sont rassurantes. Il est probable que les études cliniques confirment ces données »

6. Quelle est l'efficacité de la vaccination chez les personnes traitées par immunosuppresseurs ?

Les traitements immuno suppresseurs peuvent altérer la réponse vaccinale et diminuer l'efficacité du vaccin. Il n'y par contre pas de risque de majoration des effets secondaires. Cependant c'est dans cette population que l'infection est la plus dangereuse et le bénéfice de la vaccination est donc largement supérieur au risque.


Avancement de la recherche


1. Pourquoi vacciner plutôt que travailler sur l'immunothérapie ?

L'immunothérapie est une thérapeutique qui permet de soigner des malades gravement atteints de la Covid-19 et leur éviter des complications. Il s'agit d'un traitement qui est mis en oeuvre quand l'infection est déjà déclarée. La vaccination quant à elle est « préventive » : elle empêche l'infection. L'enjeu d'une vaccination à grande échelle est de stopper la pandémie en commençant par vacciner les personnes les plus à risque et d'éviter d'avoir recours à des thérapeutiques rares et coûteuses.

2. Le vaccin est-il efficace malgré la nouvelle souche retrouvée au Royaume-Uni ?

Le nouveau variant du Royaume-Uni est peut-être plus transmissible mais, à ce stade, il n'y a aucune indication qu'il soit associé à une maladie plus sévère ou à une résistance aux anticorps.

3. Qui élabore la stratégie de vaccination en France ?

La stratégie vaccinale en France est décidée par le ministère de la santé sur proposition d'un comité d'expert indépendant, le comité vaccinal.


Source : IntraHUS (Intranet des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg).
Dernière mise à jour le 14/01/2021 par la Direction de la Communication
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités