La situation due au Covid

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3141
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 26 nov. 2020, 10:53

Avouons-le. Face à la messe et à la communion, nous nous comportons (je me compte dedans) trop souvent non en membres d'un même Corps, mais en consommateurs : consommateurs satisfaits ou consommateurs déçus, selon le cas. Il est facile de s'en prendre à nos gouvernants (et même tellement facile tant ils accumulent les bourdes - je reste poli). Le vrai défi est posé à l'Église, plus précisément à nos communautés : non pas comment JE vais faire pour avoir droit à MON petit bout de pain consacré, mais comment, entre paroissiens, et avec nos pasteurs, faire face à la crise, continuer ou inventer à vivre ensemble en frères.

Kerygme a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 9:32
... Mais il faut constater, et c'est un triste constat, qu'un certain nombre de messalisants ne sont pas revenus (env. 20%)...
Merci de nous faire part de votre expérience de membre d'une EAP, Equipe d'Animation Pastorale (paroissiale).
Toutes les paroisses font ce constat. C'est là un vrai problème et un vrai défi. Ce que j'ai de la peine à comprendre, c'est que le nombre des communions à domicile n'ait pas augmenté en proportion : quand je vois (pendant la période entre deux confinements) une paroissienne habituelle expliquant à la sortie de la messe que son mari ne peut plus venir, cela m'attriste. Mais ce qui m'attriste le plus, c'est qu'elle n'ait pas pensé à demander à notre curé si elle, elle pouvait lui porter la communion, et que personne n'ait pensé à le lui suggérer. C'est ce que j'appelle un manque d'imagination et d'inventivité de nos communautés.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3141
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 26 nov. 2020, 11:40

Pour illustrer ce que j'appelle l'inventivité, vois quelques exemples pris durant ce deuxième confinement dans deux paroisses que je connais bien. Les mesures décidées devaient répondre à la double exigence du confinement et du plan Vigipirate.

Dans ma paroisse périurbaine, neuf clochers, entre cités HLM et villages :
  • Les églises habituellement ouvertes (deux en centre-bourg) le sont restées aux heures habituelles. Seule la porte la plus visible, tournée vers la rue principale était ouverte. Un diacre et deux paroissiens assuraient une tournée à des horaires aléatoires. La gendarmerie était prévenue.
  • Dans une autre église d'ordinaire fermée, en quartier HLM, trois paroissiennes se sont concertées pour ouvrir et prier chaque jour de 14h à 15h. Idem ; une seule porte ouverte, et police municipale prévenue.
Dans la paroisse voisine, en centre-ville, neuf clochers dont la cathédrale :
  • Idem, les églises sont restées ouvertes aux heures habituelles. Trois conditions sine-qua-non : une seule porte, information à la police municipale, ... ET tournées aléatoires d'une ou deux personnes.
  • Les règles qui s'appliquent à la cathédrale sont beaucoup plus strictes (obligation légale) : présence permanente d'une personne, ronde continue, consignes écrites et numéros de téléphone d'urgence. Une vingtaine de personnes mobilisées !

Dans le même ordre d'idées : l'organisation des messes dominicales diffusées en direct sur Youtube® : celle de l'évêque, dans la grande chapelle de la Maison du Diocèse (également en direct sur l'antenne locale de RCF), et celles de deux curés, dans l'église-centre de leurs paroisses rurales.
  • pour chacune de ces messes, pas moins de cinq laïcs chaque dimanche pour assurer d'une part les lectures et le chant, d'autre part la technique.
Voilà quelques modestes exemples de fidèles qui n'ont pas voulu rester les deux pieds dans le même sabot ...! Merci et bravo !

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 328
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Localisation : France

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Fleur de Lys » jeu. 26 nov. 2020, 14:19

« Si c'est 30 personnes selon la préfecture, ça peut le faire… »,
:rire:

Mieux vaut en rire en effet...

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1234
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Kerygme » jeu. 26 nov. 2020, 14:30

Bonjour Jean-Mic,

Jean-Mic a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 10:53
Avouons-le. Face à la messe et à la communion, nous nous comportons (je me compte dedans) trop souvent non en membres d'un même Corps, mais en consommateurs : consommateurs satisfaits ou consommateurs déçus, selon le cas. Il est facile de s'en prendre à nos gouvernants (et même tellement facile tant ils accumulent les bourdes - je reste poli). Le vrai défi est posé à l'Église, plus précisément à nos communautés : non pas comment JE vais faire pour avoir droit à MON petit bout de pain consacré, mais comment, entre paroissiens, et avec nos pasteurs, faire face à la crise, continuer ou inventer à vivre ensemble en frères.
Tout d'abord merci pour cette remarque sur l'attitude consommatrice :clap: . Je commençais à me sentir seul concernant ce constat que je soulève régulièrement. Car il ne s'agit pas de réclamer la communion eucharistique comme un dû ou comme un devoir à accomplir, mais de la vivre.
"Car ils disent et ne font pas" (Matthieu 23,3). Chacun peut être force de proposition, mais quand elles arrivent parfois, c'est le même discours : "je travaille" ou "je n'ai pas le temps" ! Sauf que les besoins de la communauté, les personnes seules, les malades, les indigents, les prisonniers etc, c'est en cette seconde même qu'ils ont besoin de soutien ou de présence. Et cela ne se passe pas aux antipodes mais bien dans nos villes, dans nos quartiers, dans notre paroisse.

Je ne pense pas m'avancer avec témérité en attirant l'attention sur les missions au sein des paroisses : ce ne sont pas les idées pour répondre à tel ou tel besoin qui manquent, mais les personnes. C'est une réalité permanente et un incroyable frein pour les E.A.P. ou les Conseils Pastoraux. Par contre, comme au supermarché, pour râler lorsque le rayon n'est pas rempli, il y a toujours du monde.

Je pense que cela répond indirectement à votre questionnement qui suivait. Selon mon expérience propre, les demandes de communion à domicile (par exemple par les équipes du Service d'Evangélisation des Malades), sont présentes, mais pas les personnes pour y répondre ! Cependant il y a un bémol pour ce cas précis, il ne s'agit pas non plus de faire une livraison à domicile ou d'être un distributeur d'hosties consacrées; porter la communion nécessite également d'être formé car c'est une mission d'Église. Ne serait-ce que par une certaine forme de rite à respecter, suivit d'un partage de la Parole, mais aussi de savoir donner la communion à une personne avec des problèmes de la déglutition; cela ne s'improvise pas.
Mais il faut anticiper, en prenant contact avec une équipe diocésaine de pastorale de la santé, car chez moi cela s'étale sur 4 mois à raison de 2h le soir et une fois tous les 15 jours. Les aumôneries, et même la paroisse (conseil de fabrique ou la mense curiale) prennent en charge la formation.

Mais pour d'autres situations vous avez totalement raison : il faut faire preuve d'imagination et d'inventivité, puis accepter de se donner soi-même. Je vais paraphraser JFK : ne nous demandons pas ce que l'Église peut faire pour nous, mais ce que nous pouvons faire pour l'Église.
Merci Jean-Mic d'avoir remis en lumière une actualité plus réelle que le plaisir des polémiques.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1234
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Kerygme » jeu. 26 nov. 2020, 15:05

Jean-Mic a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 11:40
Pour illustrer ce que j'appelle l'inventivité, vois quelques exemples pris durant ce deuxième confinement ...
Face au refus de vivre la même inertie communautaire, et puisque les églises étaient autorisées à être ouvertes, j'ai très facilement convaincu mon curé - comme représentant de l'EAP et futur diacre permanent - de mettre en place une petite équipe d'accueil le dimanche matin de 09h00 à 11h00.

Et comme on peut être inventifs sans déroger aux consignes, c'est donc porte principale grande ouverte (après tout cela permet l'aération préconisée pour la Covid ;) ) qu'avec d'autres paroissiens - qui se sont organisés par roulements - j'accueillais chaque dimanche les personnes qui souhaitaient venir prier pendant ce temps où habituellement nous célébrons. Et comme notre arrivée - en avance et pour assurer quelques préparatifs - coïncidait avec la célébration individuelle du curé, nous pouvions communier.

L'Esprit est inventif, avec un peu de hasard et beaucoup d'humour, il aidera ceux qui s'engagent à trouver des solutions.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3387
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Trinité » jeu. 26 nov. 2020, 15:18

Jean-Mic a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 10:36
Trinité a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 0:21
Et bien, je vais devoir aller à la messe dans ma petite Eglise de commune...
Ça, c'est plutôt une bonne nouvelle, non ? Reprendre contact avec SON église, celle près de chez soi, et non la belle-messe-qui-me-fait-plaisir ... :siffle:
:D

Bonjour jean-mic ,

Sur le fond, vous avez entièrement raison, car Notre Seigneur se trouve partout, mais il y a un contraste énorme entre ces deux célébrations.
Notamment pour moi au niveau participatif, ou je peux chanter avec mes frères dans la chorale de la grande Eglise...
Je ressens comme une frustration, lorsque j'assiste à la messe dans mon petit bourg...mais, c'est un ressentiment personnel.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3141
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 26 nov. 2020, 16:46

Kerygme a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 14:30
Je pense que cela répond indirectement à votre questionnement qui suivait. Selon mon expérience propre, les demandes de communion à domicile (par exemple par les équipes du Service d'Evangélisation des Malades), sont présentes, mais pas les personnes pour y répondre ! Cependant il y a un bémol pour ce cas précis, il ne s'agit pas non plus de faire une livraison à domicile ou d'être un distributeur d'hosties consacrées; porter la communion nécessite également d'être formé car c'est une mission d'Église. Ne serait-ce que par une certaine forme de rite à respecter, suivit d'un partage de la Parole, mais aussi de savoir donner la communion à une personne avec des problèmes de la déglutition; cela ne s'improvise pas.
Je prenais l'exemple d'un couple connu de la paroisse, où Madame participait à la messe dominicale, et Monsieur est contraint de rester à la maison, où il regarde la messe à la télé à la même heure. Dans un tel cas de figure, il ne me paraît pas bien difficile que le curé ou l'un des diacres prenne à part la dame quelques instants pour lui expliquer comment porter la communion à son mari. D'autres couples ou familles auraient pu suivre. C'est en pensant à tous les Jean et Madeleine (comme le couple en question) que je dis que nous avons raté une occasion.


Mettre en place un Service Évangélique des Malades à l'échelle de la paroisse, et a fortiori dans des paroisses aux multiples clochers, est une toute autre chose, qui, comme vous le dites, ne s'improvise pas.
NB : c'est Service Évangélique des Malades, et non Service d'Évangélisation des Malades ;)

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3141
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 26 nov. 2020, 17:40

DERNIÈRE NOUVELLE
Aujourd'hui, jeudi 26 novembre, dans l'après-midi
Communiqué de la CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DE FRANCE
JAUGE À 30 PERSONNES CE DIMANCHE :

C’est avec regret que la Conférence des évêques de France (CEF) apprend que la jauge de 30 personnes par lieu de culte pour les célébrations est maintenue pour ce dimanche. Après l’appel du Président de la République à l’issue de son discours du mardi 24 novembre, elle attendait une rectification de cette mesure et la mise en place d’une « jauge réaliste » dès ce 28 novembre. Il n’en est rien !
Le Premier ministre explique sa fermeté par la situation épidémiologique ; néanmoins les protocoles présentés par les différentes religions auraient pu permettre des décisions plus facilement applicables et équitables.

La CEF s’interroge sur les véritables critères utilisés par le gouvernement pour fixer les conditions de ce confinement. Certes les cultes ne sont pas des commerces mais traiter ainsi les religions, c’est considérer comme accessoire la foi de millions de croyants. C’est une grave erreur pour notre société tout entière.
Le Premier ministre s’est engagé à ouvrir la discussion sans attendre pour permettre dès que possible une jauge proportionnée à la taille des édifices. La Conférence des évêques de France réclame une véritable concertation plus efficace pour aboutir à un accord. Dans ce contexte elle se réserve toujours la possibilité d’utiliser les moyens de droit appropriés.

La Conférence des évêques de France réaffirme l’engagement plein et entier des catholiques dans la lutte contre cette épidémie et leur volonté de servir au plus grand bien de notre société.
https://eglise.catholique.fr/espace-pre ... ce=Mailjet

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3141
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 26 nov. 2020, 20:58

Hier mercredi 25 (avant la rencontre infructueuse de ce matin), le coup de gueule de Mgr Aupetit, archevêque de Paris, sur Radio-Notre-Dame :


C'est pas un coup de fil, c'est un coup de gueule !
Je doute qu'aujourd'hui (devant l'obstination de ses interlocuteurs), il soit plus accommodant ...
Pièces jointes
878d3641140f679a8738cd0d2760a2.jpg

Avatar de l’utilisateur
Guillaume C.
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : mer. 14 janv. 2015, 13:37
Conviction : Catholique romain

Communiqué du diocèse de Versailles

Message non lu par Guillaume C. » jeu. 26 nov. 2020, 23:02

Communiqué du diocèse de Versailles :

« L’ Eglise ne peut s’engager dans une sélection des fidèles « autorisés » à participer à la messe. »

Versailles, jeudi 26 novembre 2020

Le Premier Ministre a confirmé ce matin le maintien d’une jauge fixe nationale de 30 fidèles autorisés à participer à la messe. En plus d’aller à l’encontre des engagements du Président de la République pris auprès du président de la Conférence des Evêques de France, cette décision montre un réel manque d’appréciation des spécificités de la vie des cultes alors qu’un protocole strict avait été proposé par les évêques de France.

Dans ce contexte, Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles, et Mgr Bruno Valentin, évêque auxiliaire de Versailles, déposeront un nouveau référé liberté au Conseil d’Etat dès la publication du décret correspondant aux annonces gouvernementales.

Ils considèrent avec une profonde gravité qu’ils ne peuvent demander aux curés l’application de mesures inapplicables compte-tenu du nombre de messes qu’il faudrait ainsi programmer le dimanche dans les églises des Yvelines. L’Eglise ne peut s’engager dans une sélection de fidèles
« autorisés » à participer à la messe.

C’est pourquoi Mgr Eric Aumonier fait confiance aux curés pour apprécier la situation de leur paroisse. Il les invite à augmenter autant que possible le nombre de messes célébrées le dimanche et en semaine, à continuer à faire respecter rigoureusement les distances et les gestes – barrière et à accueillir les fidèles à raison de 4m² par personne selon le protocole sanitaire proposé par la Conférence des Evêques de France, c’est-à-dire un tiers de la capacité habituelle d’accueil des églises.

Pendant ces semaines de sortie progressive du confinement, chacun discernera pour lui-même l’opportunité de participer à la messe. Mgr Eric Aumonier sait pouvoir compter sur la responsabilité de chacun, face à la menace sanitaire sérieuse qui perdure.

Il exprime à nouveau aux prêtres, aux diacres et aux laïcs des Yvelines sa pleine confiance et son soutien.


Source : ICI
Il n'y a qu'une Église, une par l'unité de la doctrine comme par l'unité du gouvernement, c'est l'Église catholique (Léon XIII, lettre Testem benevolentiæ sur la condamnation de l'américanisme)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1234
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Kerygme » ven. 27 nov. 2020, 9:22

Luc RAVEL
par la grâce de Dieu
et l’autorité du Siège Apostolique
ARCHEVÊQUE DE STRASBOURG

Vu les mesures gouvernementales limitant la participation des fidèles aux offices publics à 30, à compter de ce jour et jusqu’à nouvel ordre,


MANDE ET ORDONNE


Tous les prêtres présents dans le diocèse sont encouragés à user de la faculté que leur offre le canon 905, §2, de célébrer TROIS MESSES par jour, ce qui peut permettre à chacun la célébration de deux messes dominicales le samedi soir (à partir de 15h) et de trois messes dominicales le dimanche.

MM. les curés feront appel aux prêtres disponibles (coopérateurs, retraités, religieux…) pour célébrer d’autres messes que celles qu’ils président, y compris de manière simultanée lorsqu’une église dispose d’une crypte ou d’une chapelle isolée.

Les fidèles veilleront à s’organiser de sorte qu’ils utilisent au mieux les différentes célébrations qui leur sont proposées, même s’il s’agit d’un horaire qui leur est inhabituel. Les personnes qui disposent d’une souplesse horaire (retraités…) seront attentives à celles dont l’emploi du temps est plus contraint.

Durant cette période particulière, la concélébration n’est pas recommandée aux prêtres, sauf pour les confrères qui ne sont pas en mesure de présider eux-mêmes des messes et pour les messes capitulaires et conventuelles, étant sauve la possibilité pour chaque prêtre de célébrer d’autres messes.

Si la participation à la célébration eucharistique – ou même à une liturgie de la Parole – s’avère impossible à des fidèles du fait des mesures de restriction, ils veilleront à « s’adonner à la prière pendant un temps convenable, seul[s] ou en famille » (cf. canon 1248, §2). Ils pourront alors s’associer à des retransmissions en direct d’assemblées eucharistiques par le biais de la télévision ou des réseaux sociaux.

Enfin, même si la participation à la messe en semaine ne se substitue pas au précepte dominical, elle est à encourager pour les fidèles qui ne disposent pas du moyen d’y satisfaire, particulièrement le vendredi après-midi, le samedi matin et le lundi matin, jours les plus proches du Jour du Seigneur. L’emploi exceptionnel du lectionnaire dominical y est autorisé.

Ces mesures valent jusqu’à nouvel ordre.

Donné à Strasbourg, le 26 novembre 2020


Source : https://drive.google.com/file/d/10H5Rw5 ... aybB2/view


Nous avons donc organisé sur le fil un système d'inscriptions par téléphone auprès du secrétariat du presbytère. Ce n'est pas la panacée mais nous espérons optimiser au mieux les places afin d'y recevoir le maximum de messalisants et ne pénaliser personne.
Les lieux isolés étant autorisés dans la même limite de 30, les messes se dérouleront en plus dans la chapelle de semaine.
Ce ne sont que quelques modestes solutions, si elles peuvent servir car bien entendu cela nécessite un nombre de prêtres équivalent.
Dernière modification par Kerygme le ven. 27 nov. 2020, 9:41, modifié 1 fois.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1735
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par cmoi » ven. 27 nov. 2020, 9:41

En ce qui concerne ma paroisse elle est encore totalement muette sur le sujet.
De toute façon, je prévois de ne pas aller à la messe dominicale pour céder ma place, vu que je peux y aller en semaine et que nous n'y dépassons jamais dans les bons jours la douzaine.
Les commandements de l'église, c'est comme le respect du Sabbat par Jésus : ils sont faits pour nous ces jours là et ces mesures là, et non le contraire.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1234
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Kerygme » ven. 27 nov. 2020, 11:11

Jean-Mic a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 20:58
Je doute qu'aujourd'hui (devant l'obstination de ses interlocuteurs), il soit plus accommodant ...
D'autant que Mgr Aupetit était médecin on ne peut l'accuser de "corporatisme".
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3061
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par AdoramusTe » ven. 27 nov. 2020, 11:30

Bonjour,

Dans ma paroisse, le curé a décidé de multiplier les messes mais le nombre de fidèles sera fonction de la taille de l'Eglise et des précautions d'usage, et non de la limite de trente. Et ceci conformément à la décision de l'évêque de laisser les prêtres organiser les choses avec bon sens.
Voici un pasteur qui n'infantilise pas ses brebis. Béni soit-il !
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1234
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: On a la messe à nouveau !

Message non lu par Kerygme » ven. 27 nov. 2020, 11:47

Jean-Mic a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 16:46
Je prenais l'exemple d'un couple connu de la paroisse, où Madame participait à la messe dominicale, et Monsieur est contraint de rester à la maison, où il regarde la messe à la télé à la même heure. Dans un tel cas de figure, il ne me paraît pas bien difficile que le curé ou l'un des diacres prenne à part la dame quelques instants pour lui expliquer comment porter la communion à son mari. D'autres couples ou familles auraient pu suivre. C'est en pensant à tous les Jean et Madeleine (comme le couple en question) que je dis que nous avons raté une occasion.
Mais la solution existe Jean-Mic, elle est même prévue. Il suffit pour cette dame de déposer une custode sur l'autel avant la messe et qui lui sera rendue après. Mais il faut l'en informer, elle ainsi que les autres paroissiens. Cela me semble tout particulièrement adapté aux attributs du diacre de se préoccuper de cela.
Et après, que le curé ou un diacre donne quelques informations est bien entendu un plus.

je mets une source pour l'occasion : Custode
Jean-Mic a écrit :
jeu. 26 nov. 2020, 16:46

NB : c'est Service Évangélique des Malades, et non Service d'Évangélisation des Malades ;)
C'est vrai, je ne retiens - hélas - pas tous les trigrammes.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités