Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Léon
Censor
Censor
Messages : 155
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Léon » mer. 06 janv. 2021, 12:04

Les forces de l'ordre pourront ficher les convictions "religieuses" ...

Le Conseil d’État a validé ce lundi 4 janvier trois décrets permettant l’élargissement des fichiers de renseignement.
Ces derniers pourront désormais faire mention des "opinions politiques" mais aussi des "convictions philosophiques et religieuses" et de "l'appartenance syndicale".

https://fr.aleteia.org/2021/01/05/les-f ... sophiques/
Dernière modification par Léon le mer. 06 janv. 2021, 16:39, modifié 1 fois.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2044
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Altior » mer. 06 janv. 2021, 13:47

Léon a écrit :
mer. 06 janv. 2021, 12:04
Les forces de l'ordre pourront ficher les convictions "religieuses" ...

Le Conseil d’État a validé ce lundi 4 janvier trois décrets permettant l’élargissement des fichiers de renseignement.
Ces derniers pourront désormais faire mention des "opinions politiques" mais aussi des "convictions philosophiques et religieuses" et de "l'appartenance syndicale".
C'était pareil dans la Roumanie socialiste. Pendant Ceausesco, théoriquement on avait même la liberté d'assister à la Messe (sauf à la Messe catholique en rite byzantin). Mais on était fichés par le service de renseignements. De même, ceux qui avaient des convictions autres que socialistes, et même ceux qui avaient des convictions socialistes mais non-conformes à la ligne du Parti étaient fichés. Ces fiches servaient à de multiples buts. Tout d'abord, aux responsables des services personnel des entreprises (ce qu'on appelle maintenant «Ressources Humaines») qui étaient des agents ou des collaborateurs des services de renseignements. Les fiches servaient aussi pour faire pression sur les personnes impliquées, pour chantage des gens et ainsi de suite.

Théoriquement, on avait le droit de se rassembler même plus que «6 autour de la table», sauf qu'on ne savait pas qui est le mouchard et on devrait être attentifs à ce qu'on parle. Une blague qui circulait disait: «si vous cogitez, alors ne parlez pas. Si vous parlez, alors n'écrivez pas. Si, pourtant, vous écrivez, alors du moins ne signez pas. Si vous signez, alors ne vous étonnez pas.»

Petit à petit (pourtant plus vite que je ne le pensais!) j'ai de plus en plus l'impression du déjà vu. Tout a commencé il y a 2 ans, avec les 11 vaccins rendus obligatoires. Puis et venu la loi Avia, la perte de la liberté de conscience pour les médecins (après les pharmaciens, qui l'ont perdu depuis belle lurette), l'interdiction d'assister à la Messe, l'interdiction des rassemblements, la mouchardise encouragée. Il est vrai que le port obligatoire de masque c'est du nouveau. Pendant le communisme je n'ai pas connu ça. À la différence du fichage, que j'ai connu bien.

Alors, dites, camarades: vous revenez aux bonnes vieilles méthodes perfectionnées et mises à jour ?

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1060
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Pathos » mer. 06 janv. 2021, 14:25

Attentat et épidémies provoqués => flicage total.
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1656
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par zelie » mer. 06 janv. 2021, 14:27

La dérive sécuritaire ici et maintenant correspond à une situation de guérilla souterraine, et si on fiche les croyances, c'est pour se protéger de ceux qui prennent le prétexte de la religion pour véhiculer leur haine et leurs envies de meurtres. Prétexte commode.
Mais en même temps il était grand temps d'ouvrir les yeux sur ce que certains sont tout à fait capables de faire pour faire triompher leur point de vue.
Mais c'est vrai que la question de la durée de vie de ces lois dans la législation française se pose...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3124
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Jean-Mic » mer. 06 janv. 2021, 16:36

Prenons les choses calmement !

Tout d'abord, la plupart d'entre nous ne sont pas concernés. Il s'agit des individus qui font l'objet des fameuses "fiches S" ou de ses équivalents moins connus. On parle là de la poignée de personnages réellement dangereux, appartenant à des groupes terroristes, vivant sur le territoire national ou susceptibles d'y entrer pour y commettre des actes de terrorisme. Dit autrement, vous ne serez pas fichés parce que vous allez à la messe, ni parce que vous avez participé à la Manif pour tous...

Si le Conseil d'État l'a autorisé, c'est parce que toute mention sur l'appartenance religieuse ou politique n'était pas autorisée jusqu'à maintenant dans ce genre de fichiers, ce qui pouvait s'avérer une lacune, un vide, pour juger des connexions et collusions possibles entre groupes ou réseaux, connus ou émergents, ou des dangers de passage à l'acte de loups solitaires. On parle bien 1/ de terrorisme et d'atteinte à la sécurité nationale, 2/ pour les besoins des services de lutte anticriminelle et antiterroriste.

Ne nous y trompons pas : rien de comparable avec le Scandale des fiches de 1904 !
Ce rappel étant fait, est-ce une bonne chose pour autant ? Le fichage des citoyens est-il tolérable ?

Pour ma part, j'aurais tendance à faire confiance au Conseil d'État qui, en France, se montre un défenseur plutôt efficace des droits des citoyens (sa dernière décision en date était d'avoir suspendu la limitation à 30 personnes de l'assemblée à la messe).
Cela reste un précédent que l'on peut légitimement juger fâcheux, et qui trouve (hélas) logiquement sa place dans la dérive sécuritaire de notre société française actuelle.

Puisque nous parlons de fichage, je trouve autrement plus inquiétant le fichage permanent que nous font subir les réseaux sociaux et leurs cookies, le stockage des données personnelles par nos fournisseurs d'accès et le commerce des fichiers de clientèle, ainsi que toutes ces merveilles du monde connecté qui finissent par en savoir si long sur nous. Ce Big Brother-là me fait infiniment plus peur ! Une loi, ça se réforme, une base de données sur le Cloud, c'est conçu pour avoir une durée d'obsolescence quasi-infinie.

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Honorat » mer. 06 janv. 2021, 22:39

Les mises en œuvre de nouvelles mesures inédites se multiplieront. Il n'y aura pas de retour à la normale, ils nous ont prévenus, leur monde d'après ne sera pas comme le monde d'avant. Nous verrons se mettre en place ce qui se construit contre l'humanité depuis la nuit des temps. Notre foi nous permettra de nous sentir apaisés et en sécurité.
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1060
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Pathos » mer. 06 janv. 2021, 23:30

Leur modèle : la Chine et son passeport social.

Je me suis fait vacciné ? +25 points

J'ai dénoncé mon voisin qui recoit des amis :+5 points

Je crois en JC ? - 4 points
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Honorat » jeu. 07 janv. 2021, 8:55

En tout cas, nous voyons bien que le projet qu'ils poursuivent ne parvient plus à recueillir le consentement de la population, et cela leur pose un énorme problème, car le consentement, pour eux, c'est ce qui fonde le contrat social. Car, à défaut de reconnaître que la société a un objectif fixe, immuable, ultime, qui est la fin dernière de l'homme, c'est-à-dire Dieu, ils font accroire qu'il faudrait s'adapter sans cesse à une société en perpétuelle évolution, sans autre objectif que le progrès. C'est pourquoi leur projet a continuellement besoin de recueillir le consentement de la population. Mais s'ils ne parviennent pas à recueillir ce consentement, ils emploieront alors la force, la surveillance, l'intimidation et la peur comme méthode de gouvernement. Cela commence à se mettre en place.
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par prodigal » jeu. 07 janv. 2021, 10:26

Cher Honorat,
je trouve votre intervention remarquablement pertinente, et je crois que vous touchez le centre de la cible en mettant en avant le rôle du consentement.
Obtenir le consentement par tous les moyens, y compris la violence, c'est bien cela, c'est bien la politique telle qu'ils la pensent et la pratiquent.
Mais qui sont ces "ils"?
Il me semble que ce que vous dites vaut pour tout pouvoir, et ne caractérise donc pas tel ou tel gouvernement.
C'est pourquoi il me semble qu'il faille résister, oui, et dénoncer ce qu'on pourrait appeler le totalitarisme technocratique. Mais pour autant nous ne sommes pas sortis de l'auberge, et aucun parti jamais ne nous apportera l'âge d'or d'une politique qui viserait exclusivement la vérité et la justice.
Aussi suis-je reconnaissant à Jean-Mic d'apporter les nuances qu'il fallait pour mieux comprendre cette question du "fichage". "Prenons les choses calmement", en effet, cela ne peut que favoriser la résistance à l'ennemi, qu'il faudrait d'ailleurs plus clairement repérer, et ce n'est pas si simple.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Honorat » ven. 08 janv. 2021, 8:39

Qui sont ces « ils » ?

Il est préférable de laisser cette question ouverte, car l'important, je crois, n'est pas tant de savoir qui ils sont, que de savoir qui ils servent, de manière délibérée ou inconsciente. Ces « ils » sont nombreux, c'est une myriade qui se manifeste dans le monde dédaléen des affaires sociales, des mouvements populaires jusqu'aux élites dirigeantes, en passant par le milieu de la finance philanthropique. Ils pervertissent à peu près tout avec des moyens technologiques qui n'ont pas de limites. Je ne crois pas qu'il faille placer notre espérance dans la politique, nous avons à lutter, oui, mais à un tout autre niveau.
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par prodigal » ven. 08 janv. 2021, 11:29

Je crois que nous sommes d'accord.
Se focaliser sur la question de savoir qui sont ces "ils", ce serait tomber dans l'illusion complotiste.
Cependant, éviter le piège complotiste ne signifie en rien renoncer au combat spirituel. :fleur:
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Riou » ven. 08 janv. 2021, 14:53

prodigal a écrit :
jeu. 07 janv. 2021, 10:26
je crois que vous touchez le centre de la cible en mettant en avant le rôle du consentement.
Obtenir le consentement par tous les moyens, y compris la violence, c'est bien cela, c'est bien la politique telle qu'ils la pensent et la pratiquent.
Bonjour,
Je ne comprends pas ce que vous entendez par "consentement". Obtenir le consentement par la violence, n'est-ce pas aussi contradictoire que concevoir un cercle carré?
Car je pense que, bien au-delà du "fichage" et de ce qui se passe aujourd'hui, la dynamique politique de notre époque est bien décidée à se passer du consentement politique, malgré les quelques envolées rhétorique d'un pouvoir qui est bien contraint de temps en temps de parler de "concertation" pour maintenir le sentiment que les gens consentent à leur politique. Mais au fond, je crois que la question de nos hommes politiques n'est plus "comment produire un consentement juste et libre?", mais bien plutôt "quelle stratégie adopter pour faire passer la loi dont on a besoin à tel moment et pour telles raisons (économiques, sociales, sanitaires, etc.)?".
Et lorsque la stratégie de notre technocratique ne fonctionne pas, les classes dirigeantes ne se cachent pas : quelle que soit l'opinion que l'on se fait du référendum de 2005, force est de constater que le vote populaire, et le problème du consentement, n'est absolument pas un souci pour eux.
C'est peut-être ce qui explique ce sentiment étrange qu'au fond, les régimes les plus "efficaces" pour "gouverner" seraient des régimes qui se calquent le le modèle chinois. C'est terrible, mais je pense que nos technocrates ne sont pas loin de le penser par moments.
C'est déjà ce que disait Bernanos dans La Liberté, pour quoi faire?, quand il assimile nos démocraties modernes à des dictatures économiques et techniques où la liberté consentie des citoyens deviendrait une entrave à la gestion efficace du "bétail humain".

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par prodigal » ven. 08 janv. 2021, 16:42

Cher Riou, je pense que nos idées convergent. Simplement vous semblez entendre par "consentement" quelque chose qui soit libre. C'est tout à fait normal, mais le problème, dont manifestement vous êtes conscient, est que l'on peut faire pression sur la liberté d'autrui, par la parole, par la force du nombre, par la violence également.
Ce que ceux qui commandent ont bien compris, c'est que le pouvoir, pour s'exercer efficacement, a besoin d'un consentement minimal. Il faut au minimum que les sujets reconnaissent le droit du pouvoir de leur imposer sa volonté, ce qui est une forme de consentement, même s'il est subi et non libre par conséquent.
Peut-être que le grand mensonge du libéralisme est de faire croire que le consentement est le fondement de la liberté politique. Remarquez un étrange parallèle avec la sexualité, car l'on fait croire de la même façon que le consentement est le fondement de la liberté sexuelle, comme s'il n'arrivait jamais que l'on consente par faiblesse, ou parce que l'on subit l'emprise d'un être pervers.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Riou » ven. 08 janv. 2021, 21:14

En effet, nos idées convergent, prodigal.
C'était une simple question terminologique. Il est bien vrai qu'il y a des influences idéologiques qui peuvent donner l'illusion de la liberté. Il y a aussi cette fameuse "servitude volontaire", difficile à penser, mais difficile à contester complètement.
Votre parallèle entre le politique et la sexualité laisse entrevoir un mouvement de civilisation, en quelque sorte, avec une certaine idée de la liberté qui ne s'arrête pas au politique, mais touche des domaines plus vastes. Je suis assez d'accord.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Fichage des convictions religieuses, politiques, philosophiques et syndicales

Message non lu par Désird'humilité » dim. 24 janv. 2021, 0:07

Il y'a très clairement la mise en place d'une dictature, laquelle sert à écraser (ou contrôler ) toute opposition politique. Ce faisant, nos élites vont pouvoir accentuer la destruction des nations (par l'immigration, les attentats en "false flag", la dépravation morale,l'abrutissement des masses etc...) afin de mettre en place un État mondial dirigé par les multinationales (le fameux Nouvel Ordre Mondial), qui seront débarrassées de toutes réglementations.

Cela me faisait extrêmement peur,quand j'étais adolescent et j'y ai beaucoup réfléchi. Plus maintenant ! Je sais que le Christ reviendra flanquer quelques coups de pieds au cul et réhabilitera les bafoués.

Heureux les persécutés pour la justice,
car le Royaume des Cieux est à eux.
:dance:
Je suis catéchumène.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités