Les privilèges dans l'Église

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 394
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Les privilèges dans l'Église

Message non lu par ademimo » mer. 23 déc. 2020, 15:00

[Intervention de la Modération : Propos excessivement méprisant et dénigrant supprimés.]

[...]


... Dieu ne favorisera pas davantage celui qui a eu un évêque à son mariage, et trois prêtres à son enterrement, que celui qui n'a rien eu de tout cela.

[...]

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3141
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Les privilèges dans l'Église

Message non lu par Jean-Mic » mer. 23 déc. 2020, 15:47

Quand vous crachez dans la soupe, vous ne le faites pas "à demi-mot" ! :bomb:

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1500
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Les privilèges dans l'Église

Message non lu par Foxy » mer. 23 déc. 2020, 16:04

Bonjour ademino

Je réagis à chaud parce que je me sens un peu concernée au sujet de la Pastorale des défunts et des places à l'église.

Nous n'avons que 2 prêtres pour 25 paroisses dans le doyenné et ils font ce qu'ils peuvent, avec l'aide du diacre permanent, mais qui a un travail (il est cultivateur). Pour Noël par exemple, ils ont essayé que chacun puisse avoir une messe : ça commence demain après-midi et la dernière aura lieu dans notre paroisse à 11h le jour de Noël.

Ils ont fait la même chose pour les cérémonies pénitentielles avec absolution individuelle : tout est fait en concertation avec les laïcs qui connaissent les habitudes des personnes de la paroisse. Une célébration pénitentielle au moment de la traite des vaches par exemple n'est pas possible, mais nous en avons eu une à 15h.

Des confessions individuelles ont eu lieu le soir dans certaines églises, à la demande des personnes qui travaillent.

Il n'a pas de place attitrée et il n'y en n'a jamais eue
. Les paroissiens se sont toujours mis où ils voulaient. En ce moment, c'est un rang sur deux et 3 personnes par banc, à moins que ce soit une famille.

Pour les obsèques, la préparation se fait avec la famille, parfois chez eux ou au funérarium, c'est selon leur désir. Et, à chaque fois, il y a une messe le dimanche suivant pour la personne décédée.

Si la réunion de préparation a lieu à la salle paroissiale, que la famille souhaite qu'il y ait un prêtre, si l'un des deux est libre, il sera présent (ou le diacre)

Parfois, c'est nous qui demandons (les laïcs de la Pastorale) parce que c'est un décès difficilement acceptable (enfant, jeune qui s'est suicidé) et que nous connaissons. Selon comment cela se passe, un prêtre ou le diacre s'est toujours libéré pour les obsèques. Il m'est arrivé d'éclater en sanglots à l'arrivée du cercueil dans l'église, on s'entr'aide, mais ce n'est pas évident vous savez ! et j'ai vu aussi des prêtres pleurer en célébrant les obsèques d'une petite fille.

Comme nous, le diacre connait tout le monde, c'est une chance qu'il ait été incardiné dans son doyenné, mais sa vie familiale et professionnelle ne doit pas pâtir de son engagement.

Alors, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac ademino.

Pendant le confinement, les messes étaient en vidéo, des permanences téléphoniques étaient assurées par les prêtres et le diacre, un soutien dans les paroisses aussi.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 21 invités