Refuser l'Eucharistie à un adolescent

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
mere_et_fille
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mer. 23 janv. 2019, 15:43

Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par mere_et_fille » mer. 23 janv. 2019, 16:13

Bonjour,

Mon fils n'est pas baptise. Il a grandi et a aujourd'hui 16 ans, en février bientôt 17 et a l'air très adulte pour son age.
De temps en temps il m'accompagne a la messe dominicale et en grandissant avec toujours plus d’intérêt, d'autant plus que l’homélie de nos prêtres est souvent très intéressante.
Pendant la communion il m'attend sur le banc.
Cependant pendant une des messes de l'Avent, il m'a suivi, j'ai d'abord pensé que c’était pour rejoindre mes parents qui étaient à un banc tout devant l'autel mais il s'est présenté à ma surprise pour l'eucharistie.
Le prêtre le connaissant dans la file d'à côté et sachant qu'il n'est pas baptise, lui a fait recracher l’Ostie qu'il avait reçu de son assistant.
Après coup, nous nous sommes retrouvés et évidemment il était couvert de honte et très gêné par ce qui s'est passé. Il en avait même les larmes aux yeux, lui mon si grand garçon.
Depuis il a moins envie de m'accompagner à la messe et se sent rejeté par notre communauté, et a encore moins de compréhension pour la religion. Moi qui essayais de l'y emmener en douceur, je trouve tout ça compliqué et dommage. Je pense qu'il reviendra avec un peu de persuasion de ma part, mais il faudra surmonter un rebut à mon avis inutile.
Qu'en pensez-vous?
Et comment aidez les mères a l'éducation religieuse de leur enfant devenu adolescent?

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3146
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Jean-Mic » mer. 23 janv. 2019, 17:00

Puisque vous semblez connaître le prêtre, le plus simple est d'aller le rencontrer. Ou plus exactement, de proposer à votre fils de rencontrer le prêtre. En vis à vis, dans une rencontre personnelle, bien des choses pourront s'éclaircir.
En union de prière
Fraternellement
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Sam D.
Quæstor
Quæstor
Messages : 276
Inscription : mer. 04 juil. 2018, 13:11
Conviction : Catholique romain

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Sam D. » mer. 23 janv. 2019, 21:12

Bonsoir Mère_et_fille et bienvenue sur le forum,

Evidemment se présenter à la communion au vu de son état n'était pas "licite", si je puis utiliser ce terme.

Pour autant, si l'intervention du prêtre, qui n'a eu que peu de temps pour réagir, était dès lors légitime, la question se pose de savoir si sa façon légaliste de procéder était adéquate sur le plan pastoral. Au vu du grand "moment de solitude", allant chercher du côté de l'humiliation publique, que votre fils a vécu, la réponse est plutôt non, et en effet vous indiquez que son entrain à vous accompagner s'en ressent négativement après ce qu'il éprouve comme un rejet.

Je n'ai pas de conseil tout fait à vous donner, hormis de bien lui expliquer le pourquoi de la réaction du prêtre, mais je suppose que vous l'avez déjà fait. L'occasion est toute trouvée de lui expliquer que Jésus regarde à l'intention, or la sienne n'était nullement mauvaise ; cela devrait le rassurer et fournit une illustration très concrète, donc hautement pédagogique, de cet aspect de la doctrine. Sinon, l'avez-vous initié à la prière personnelle ? Entrer en intimité avec Jésus se fait par ce biais, bien avant d'être une question d'hostie.

J'espère que cet accident ne sera pas trop lourd de conséquences et vous encourage dans vos louables efforts.

En union de prières,
"Ne crains pas, crois seulement"
"Je veux la miséricorde, non le sacrifice"

Avatar de l’utilisateur
Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Phylos » jeu. 24 janv. 2019, 0:26

Bonsoir Mère et fille,

Ce qui éclaircirait la chose pour tout le monde ici et pour vous répondre quant à l'aide à vous apporter pour instruire et éduquer votre garçon, ce serait de partager et dire pourquoi votre fils s'est présenté pour l'hostie.
Sans connaître cette motivation, je pense que la discussion n'a plus trop de sens.

Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 24 janv. 2019, 10:35

Bonjour,


Cet événement dramatique me mène à 4 réflexions :

- on voit ici les limites de cette pratique anormale de la distribution systématique de l'eucharistie par des fidèles…
- pourquoi votre fils n'est-il pas baptisé ?
- pourquoi n'avez vous jamais informé votre fils du fait qu'il ne pouvait pas communier ?
- pourquoi ne pas lui avoir indiqué qu'il pouvait se présenter au prêtre les brax en croix sur la poitrine pour recevoir la bénédiction ?

Désolé d'apporter plus de questions que de réponse mais je pense que ces réflexions sont nécessaires.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11276
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Fée Violine » dim. 27 janv. 2019, 1:02

De plus, je trouve extrêmement choquant de faire recracher l'hostie. Quel manque de respect pour le Seigneur !!!

Avatar de l’utilisateur
Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Phylos » dim. 27 janv. 2019, 1:12

Le prêtre faisant recracher l'hostie agit pour le bien de celui qui n'est pas initié. Saint Paul averti que l'hostie reçue sans dispositions est mortifere; je ne sais plus dans quelle epitre. Ce qui veut dire qu'il y a des conséquences non visibles graves dans le geste impulsif évoqué.

Il ne faut pas s'arrêter à l'exteriorité du geste du prêtre mais à son intention salutaire vis-à-vis du non baptisé, au-delà des apparences choquantes. Un mal apparent pour un bien.

Avatar de l’utilisateur
ancolie
Barbarus
Barbarus

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par ancolie » dim. 27 janv. 2019, 6:32

Fée Violine a écrit :
dim. 27 janv. 2019, 1:02
De plus, je trouve extrêmement choquant de faire recracher l'hostie. Quel manque de respect pour le Seigneur !!!
En effet, quelle horreur...

D'une part, si ce jeune n'est pas baptisé, ce n'est sûrement pas parce qu'il a refusé le baptême quand il était bébé ! On ne l'a pas fait baptiser, point barre.

D'autre part, compte tenu de son intérêt grandissant pour la foi et la religion, l'idée qu'il a eu de se lever et d'aller communier n'est sûrement pas non plus partie d'une mauvaise intention mais plutôt d'une impulsion du coeur, comme lorsqu'on se lève pour aller embrasser quelqu'un.

Certes il n'aurait pas dû le faire. Mais qu'est-ce que Jésus, lui, en aurait pensé ? Le prêtre aurait pu expliquer charitablement à ce jeune, après coup, pourquoi il n'aurait pas dû communier, sans le culpabiliser ni l'humilier. Pour ce qui est du Seigneur, il aurait certainement préféré être reçu dans le coeur de ce jeune, même en contravention des règles, qu'être recraché sur le tapis,,,

Franchement....!

Avatar de l’utilisateur
Apocalypse21
Quæstor
Quæstor
Messages : 218
Inscription : jeu. 30 janv. 2014, 18:33
Conviction : Chrétien
Localisation : Grand Est, France
Contact :

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Apocalypse21 » dim. 27 janv. 2019, 14:35

Bonjour,

Ce n'est pour ma part pas un refus. Votre fils n'est pas baptisé dans ce cas il n'a pas à prendre l'hostie ! Je comprend néanmoins sa gène. J'ai fait ma 1ere communion tard je connais la frustration de ne pas communier.

Je pense qu'il devrait parler au prêtre et voir les "motivations" pour entamer une démarche vers les baptême.

Je trouve ça beau de faire son baptême plus tard que les autres ainsi on découvre en profondeur le message du Christ !

A-t-il déjà pensé au baptême ?
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21,1

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11276
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Fée Violine » dim. 27 janv. 2019, 15:57

Phylos a écrit :
dim. 27 janv. 2019, 1:12
Le prêtre faisant recracher l'hostie agit pour le bien de celui qui n'est pas initié. Saint Paul avertit que l'hostie reçue sans dispositions est mortifere; je ne sais plus dans quelle epitre. Ce qui veut dire qu'il y a des conséquences non visibles graves dans le geste impulsif évoqué.
Ce n'est pas tout à fait ça. Il s'agit de ceux qui ne reconnaissent pas la présence du Seigneur dans l'hostie.
viewtopic.php?t=13582

Et en effet, quel intérêt de communier si c'est juste du pain ?

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3146
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Jean-Mic » dim. 27 janv. 2019, 16:48

Fée Violine a écrit :Et en effet, quel intérêt de communier si c'est juste du pain ?
Remettons-nous à la place du jeune garçon dont nous parle mere—et—fille.
Curiosité ? besoin ou envie de faire comme les autres ?

Faire comme les autres ? Pas du tout habitué à ce qui se passe dans une église, il a suivi le mouvement ...
  • Soyons clair ! Sur le fond, le prêtre a parfaitement raison.
    Sur la forme, en revanche, le fait que le jeune en question (et sa maman) l'aient ressenti comme une violence et même une humiliation devrait nous interroger.
Curiosité ? Ayant déjà fréquenté la messe, il a souhaité en savoir plus ?
  • Sûr que ce n'était pas une bonne idée ! Et alors !?
    Alors, qu'est-ce que sa maman, qu'est-ce qu'un prêtre ou un catéchiste, qu'est-ce qu'un ami, chrétien, pourrait lui dire pour répondre à sa curiosité ?
    Sans commencer par lui dire : c'est mal ! tu n'as pas le droit !
    Sans commencer par faire la morale à la maman (ne perdons pas de vue que c'est elle qui a posé la question de ce fil).
Alors, chère mere—et—fille, je m'adresse maintenant directement à vous, et je vous le dis : prenez le temps de rencontrer un prêtre (si possible, celui de ce jour-là), et mieux encore débrouillez-vous sans tarder pour que votre fils rencontre ce prêtre ou un autre pour en parler.
Comptez tous les deux sur ma prière fraternelle.
Je souhaite de tout cœur que vous découvriez, tous les deux, et toujours plus, ce qu'il y a d'extraordinaire dans la communion au Corps du Christ, mort et ressuscité pour notre salut, le vôtre, le mien, celui de tous les hommes.
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Phylos » dim. 27 janv. 2019, 17:47

Fee violine, en écrivant "sans dispositions" je n'étais pas en train de citer Saint Paul mais je l'évoquais. Je pensais que c'était évidemment.

Par ailleurs, communier sans cette disposition de l'âme à reconnaître la présence réelle du corps du Christ n'est pas juste "sans intérêt", donc sans risques, mais mortifère comme dit Saint Paul:
"il boit sa propre condamnation". D'où le geste salutaire du prêtre.

Si un enfant risque de s'étouffer avec une arrête, ne reprocheriez-vous pas à son père de ne pas la lui faire recracher pour lui sauver la vie physique ?

Et bien c'est ce que fait ce "père" avec ce fils à la messe pour lui sauver sa vie spirituelle.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11276
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Fée Violine » dim. 27 janv. 2019, 18:26

Mais tout de même, le corps de Notre Seigneur n'est pas une arête !!!

Ce texte de st Paul est généralement interprété comme une recommandation de ne pas communier en état de péché mortel. Nous savons peu de chose sur ce jeune homme, mais on peut supposer qu'il y avait dans sa démarche un désir de s'approcher de Dieu, ce qui pour moi est une excellente "disposition" pour reprendre votre terme.

À propos de non baptisés et de communion, je repense à cette expérience qu'a faite Mgr Le Gall (archevêque de Toulouse) en 2001 lorsqu'il était Père abbé de Kergonan. Un lama tibétain a séjourné quelques jours au monastère, à l'époque où tous deux préparaient un livre de dialogue, "Le moine et le lama" (j'ai lu ce livre en sautant la partie bouddhiste, car cette religion me semble profondément ennuyeuse, et mon beau-frère a fait l'inverse, il a sauté la partie catholique)
https://www.fayard.fr/documents-temoign ... 2213607108

Bref, ce lama assistait aux offices des moines, et un jour il est venu communier avec eux. Et le Père abbé l'a laissé faire, car cet homme visiblement ressentait qu'il y avait là quelque chose de divin, même s'il ne savait pas le nommer et si bien sûr il n'était pas baptisé.
Mais bien sûr, c'était juste une fois.

Avatar de l’utilisateur
Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Phylos » dim. 27 janv. 2019, 19:07

L'exemple que je donne est "analogique": l'arrête est à la vie physique ce que l'hostie est à la vie spirituelle. Il y a analogie et non identité.

Cependant j'ai mal adapté l'avertissement de Saint Paul au cas de cet adolescent car Saint Paul parle effectivement des baptisés qui communient. Mon erreur.

Dans le cas de cet adolescent et quel que soit l'intention de son geste (même bonne), il a au sens religieux et technique du terme "profané" le sacrement de la communion, n'étant pas baptisé et étant donc dans l'interdiction. Cette profanation du mystère sacramentel qu'est la communion n'est pas juste une "entorse à un règlement" comme dans la vie civile. Ou alors on devient protestant ("Protestant" n'est pas forcément péjoratif dans ma pensée).

Par rapport à ce que dit Saint Paul dans cette lettre sur l'annonce de la mort du Christ, on peut se rappeler que nous sommes baptisés justement dans la mort du Christ, ce qui n'est pas le cas de l'adolescent.

La honte que sa mère évoque et qu'il a ressenti après son geste est une grâce comme l'a rappelé le pape François. Et si l'Esprit Saint l'avait dirigé à recevoir l'hostie par amour, ce même Esprit n'aurait pas permis au prêtre de le lui faire recracher. S'il avait agi dans l'amour du corps du Christ, aurait-il ressenti cette honte ? Ce n'est qu'une question...

Je regrette que la mère ne nous en dise pas plus long car cela peut nous apprendre beaucoup sur la nature de l'attraction éventuelle des non baptisés au Christ et nous aider à évangéliser d'autant mieux. Mais c'est visiblement trop personnel.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11276
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Refuser l'Eucharistie à un adolescent

Message non lu par Fée Violine » dim. 27 janv. 2019, 22:19

La honte que sa mère évoque et qu'il a ressenti après son geste est une grâce comme l'a rappelé le pape François. Et si l'Esprit Saint l'avait dirigé à recevoir l'hostie par amour, ce même Esprit n'aurait pas permis au prêtre de le lui faire recracher. S'il avait agi dans l'amour du corps du Christ, aurait-il ressenti cette honte ? Ce n'est qu'une question...
Il se peut que le Saint Esprit agisse dans une personne et pas dans l'autre. Son action n'est pas magique.
Comment une humiliation pourrait-elle être positive ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités