Différences entre prêtre, curé et abbé ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6944
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Anne » jeu. 22 mai 2008, 1:09

Je "feel" nulle aujourd'hui encore!
:s

Quelle est la différence entre un prêtre, un curé et un abbé?

C'est bien, dans le style nul, non? :-D
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 841
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Arzur » jeu. 22 mai 2008, 12:34

Est Prêtre une personne de sexe masculin qui a reçu le deuxième degré du sacrement de l'Ordre.

Des religieux peuvent être prêtres, comme les moines, les religieux apostolique (frères de Saint Jean, Frères des écoles chrétiennes, etc.).

Mais Dieu appel aussi à la prêtrise des non religieux, ils constituent le clergé diocésain, dont la mission est d'aider l'évêque du lieu.

Le terme abbé est un titre que l'on donne dès la prise de soutane. C'est pour cela que certains séminaristes peuvent se faire appelé abbé sans être prêtre, de même que des diacres permanents portant la soutane (donc célibataire).

Mais attention, le titre Père Abbé désigne le supérieur d'un monastère ! Cela inclus d'être prêtre.
Dans un monastère Breton, celui de Landevennec, un nouveau père abbé a été élu cette année par ses frères, or il n'était 'que' frère. Avant de recevoir officiellement sa charge de Père abbé, il a du être ordonné diacre, puis ordonné prêtre.


Le terme curé désigne un prêtre qui a la charge d'une cure, c'est à dire une paroisse. C'est au curé d'organiser, en coopération avec l'évêque, la vie ecclésiale dans la paroisse.
Pour assister la mission du curé, l'évêque peut nommer dans la paroisse des vicaires (qui sont prêtres) et des diacres (mariés ou célibataires).



J'espère avoir été claire, car cela n'est pas si simple que cela. Au début, après ma conversion, je me mélangeais un peu les pinceaux ... :) :oui:


Iesus Veritas Est
Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6944
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Anne » ven. 23 mai 2008, 0:25

:sonne: Donc, je peux appeler M. le curé M. l'abbé mais pas un abbé M. le curé; M. l'abbé n'est pas nécessairement prêtre et un prêtre n'est pas nécessairement M. le curé non plus, mais il peut être M. l'abbé...

J'ai t'y compris? ;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 841
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Arzur » ven. 23 mai 2008, 19:57

AnneT a écrit :je peux appeler M. le curé M. l'abbé mais pas un abbé M. le curé.
Si monsieur l'abbé est en charge d'une paroisse (Cure), alors vous pouvez l'appeler monsieur le Curé. :)


Mais sinon, vous avez tout compris Anne. :) :oui: :-D


Iesus Veritas Est
Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6944
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Anne » sam. 24 mai 2008, 4:04

:D

Merci, messieurs! Je me sens (un peu) moins nulle!

Jusqu'à la prochaine fois! :ciao:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
anthony87
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mar. 16 déc. 2008, 23:20

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par anthony87 » mar. 24 janv. 2012, 12:46

Et un diacre on peut l'appeler comment?

Je parle d'un diacre marier?

Frère ou Abbé?
"Réciter le chapelet tous les jours pour la paix dans le monde
et la fin de la guerre" Sainte vierge apparitions fatima portugal 1917

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11390
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Fée Violine » mar. 24 janv. 2012, 13:54

On l'appelle monsieur, car il n'est ni religieux ni prêtre.

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Petit Matthieu » mar. 24 janv. 2012, 18:42

Entendu lors d'une formation, je vous réécris ce que j'ai entendu : cette désignation d'abbé pour les prêtres viendrait d'une époque assez regrettable où beaucoup d'ecclésiastiques avaient des "bénéfices", notamment des biens monastiques.
Ils avaient seulement le titre d'abbé puisque pour beaucoup d'entre eux, ils ne faisaient que toucher une rente issue de ces biens sans jamais y être allé une seule fois. Beaucoup d'évêques n'étaient également pas résidents, ce qui a de quoi nous choquer aujourd'hui. C'est d'ailleurs la raison principale de la très mauvaise tenue du clergé en France, situation qui devient intolérable au XVIIe.

On peut aussi appeler un prêtre "Monsieur" : le plus célèbre est Monsieur Vincent, qui n'était pas possesseur d'un bénéfice particulier.

Après, ce titre d'abbé s'est employé systématiquement pour les prêtres, sans aucun rapport avec un quelconque bénéfice.
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5779
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par coeurderoy » mar. 24 janv. 2012, 22:24

Petit Matthieu a écrit :Entendu lors d'une formation, je vous réécris ce que j'ai entendu : cette désignation d'abbé pour les prêtres viendrait d'une époque assez regrettable où beaucoup d'ecclésiastiques avaient des "bénéfices", notamment des biens monastiques.
Ils avaient seulement le titre d'abbé puisque pour beaucoup d'entre eux, ils ne faisaient que toucher une rente issue de ces biens sans jamais y être allé une seule fois. systématiquement pour les prêtres, sans aucun rapport avec un quelconque bénéfice.
Là, il s'agit d'abbés commendataires ex. l'abbé Terray, ministre des finances sous Louis XV, abbé de Molesmes et Troarn, qui vivait à Versailles et se contentait de percevoir le revenu des susdites abbayes...Dès que l'Eglise s'enrichit c'est la catastrophe : Saint Bernard stigmatisait déjà cette ruée (intéressée) sur les bénéfices ecclésiastiques : c'est au moins un fléau dont nous sommes dispensés actuellement ! Flaneurs parisiens songez à l'abbé "Vide-Gousset" lorsque vous emprunterez la (très courte) rue joignant la place des Victoires au parvis de Notre-Dame du même vocable...

Son portrait, par Roslin : http://www.repro-tableaux.com/kunst/ale ... _marie.jpg

Sa modeste maison de campagne... http://la-motte-tilly.monuments-nationaux.fr/
Pour les cinéphiles, c'est le château choisi par Milos Forman, pour les scènes "à la campagne" de son Valmont (château de Madame de Rosemonde)
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Petit Matthieu » mar. 24 janv. 2012, 23:59

Cela a été un véritable drame pour l'Eglise, en effet Gilles. L'exemple que vous citez est hélas très représentatif d'une catégorie du clergé français de l'époque.
Cette situation était vraiment accablante pour beaucoup de fidèles incapables d'approcher la Bonne Nouvelle sans l'intermédiaire qu'était le prêtre. Quand cet intermédiaire n'avait jamais mis les pieds dans leur ville, village, il y avait de quoi se tourner vers les protestants qu'on connaissait. C'est souvent la principale raison des progrès de la Réforme : un clergé local médiocre voire complètement absent.

Quand on voit tous ces évêques richissimes, qui faisaient carrière depuis l'adolescence dans l'Eglise, on ne peut que mieux comprendre la véritable foudre qu'a été saint Vincent de Paul. "Vous avez le droit de vivre et de vous vêtir ; tout le reste appartient aux pauvres" disait le saint des landes. Je redécouvre cet homme absolument génial et si proche de Dieu. Il a très bien connu le monde des Grands et les riches maisons (Richelieu, les Gondi...) mais il a invariablement aligné ses pas sur ceux de Jésus.
Son génie est, à mon sens, de n'avoir jamais opposé les uns aux autres, mais d'avoir mis les riches au service des pauvres, par le seul exemple de sa vie, imitation parfaite de celle de son maître, le Christ Jésus.

Je bénis le Seigneur d'être né français pour avoir dans mon histoire nationale tant de saints et de saintes qui nous montrent du doigt le Christ. Ce qui me laisse croire fermement qu'un véritable renouveau catholique est tout à fait probable.

Mais je m'éloigne un peu de votre question chère Anne :)
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par steph » mer. 25 janv. 2012, 0:44

Notons aussi qu'il existe une certaine mode d'appeler un prêtre religieux du nom de "père" tandis que l'on dit plus facilement "M. l'abbé" à un prêtre du clergé séculier (diocésain).
Mais en certains endroits, on appelle "mon père" même un prêtre diocésain.

En parlant tout à l'heure avec un membre du forum, nous nous sommes dit que cela faisait plutôt "civil" de parler de "M. l'abbé", alors que dire "mon père" est plus spirituel.
Cette impression est en fait confirmée par la distinction "séculier/régulier": les uns étant "dans le monde" et les autres (quoique...) pas.

Les Russes s'adressent à leurs prêtres en les appelant "batouska" (excusez la translittération), ce qui signifie "petit père" (en russe l'expression n'a aucune connotation naïve, mais est porteuse d'une grande affection quand elle n'est pas dite par conformisme).

Les Roumains utilisent un terme que je suis incapable de translittérer et qu'un prêtre roumain me disait vouloir signifier "quelque chose comme 'votre dignité' ", par égard pour le ministère admirable du prêtre.
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2272
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Sapin » jeu. 26 janv. 2012, 14:13

Fée Violine a écrit :On l'appelle monsieur, car il n'est ni religieux ni prêtre.

Pas tout à fait, chère Fée, car les diacres quoique mariés, sont des clercs en bonne et due forme. On peut les nommer «M. l'abbé» sans aucun problème puisque c'est le titre conféré aux clercs séculiers.

Bien à vous,
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11390
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par Fée Violine » jeu. 26 janv. 2012, 14:19

Moi, je dis "mon père" à tous les prêtres, c'est plus simple!

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 182
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par AMaria » jeu. 26 janv. 2012, 18:29

Fée Violine a écrit :Moi, je dis "mon père" à tous les prêtres, c'est plus simple!
LOL je fais pareil que vous Fée Violine! je ne savais même pas qu'on pouvait différencier et en effet cela semble bien compliqué! :sonne:
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 219
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Re: Différences entre prêtre, curé et abbé ?

Message non lu par monachorum » sam. 28 janv. 2012, 13:58

Un séminariste peut prendre la soutane à partir de quelle année au fait ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 30 invités